Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Voyage et sécurité

Où en est le sentiment de sécurité des habitant-es de la Suisse en matière de voyage ?

Le sentiment de sécurité en voyage est plus élevé que jamais. Néanmoins, l’envie de voyager n’est pas (encore) revenue au niveau d’avant la pandémie de COVID-19. Ce sont surtout les jeunes qui se sentent plus en sécurité pour voyager à l’étranger, et ils ont tendance à voyager quand même lorsque les recommandations de voyage sont peu claires.

Les préoccupations relatives à la sécurité dans le cadre de la pandémie de COVID-19 sont en recul, mais la santé en voyage reste un aspect essentiel. La sécurité en voyage est plus complexe qu’avant la crise. Des aspects tels que l’approvisionnement de base, la santé en général ou la criminalité jouent un rôle important.

Les voyages à l'étranger sont-ils devenus beaucoup plus sûrs, plutôt plus sûrs, plutôt moins sûrs ou beaucoup moins sûrs durant les douze derniers mois ?

La guerre en Ukraine, qui dure depuis plus d’un an déjà, joue un rôle dans le sentiment de sécurité des habitant-es de la Suisse : quatre personnes sur dix considèrent que les voyages à l’étranger sont devenus moins sûrs en 2022. 

En revanche, le reste des personnes interrogées estime que les voyages à l’étranger sont plus sûrs depuis ces douze derniers mois, et ce, malgré les tensions géopolitiques qui existent en Europe. En comparaison, 65% des habitant-es de la Suisse estimaient en 2018 que les voyages étaient devenus plus sûrs.

Les voyages à l'étranger sont-ils devenus beaucoup plus sûrs, plutôt plus sûrs, plutôt moins sûrs ou beaucoup moins sûrs durant les douze derniers mois ?

% d’habitants âgés de 18 ans et plus

Ce sont les jeunes qui estiment que les voyages à l’étranger sont devenus plus sûrs en 2022, alors que les habitant-es plus âgés les considèrent moins sûrs.

Fondamentalement, comment jugez-vous personnellement les voyages à l’étranger pour l’année 2023 ? Les voyages à l'étranger en 2023 sont-ils très sûrs, plutôt sûrs, plutôt peu sûrs ou très peu sûrs ?

en % d’habitants âgés de 18 ans et plus

Alors qu’environ la moitié des habitant-es de la Suisse pense que les voyages sont devenus relativement plus sûrs l’année dernière, un nombre plus élevé de personnes considère que la sécurité va encore s’améliorer cette année. Pour quatre voyageurs sur cinq, les voyages à l’étranger seront plus sûrs en 2023.

Ce chiffre augmente de façon significative depuis 2021 et atteint ici son plus haut niveau depuis le début de l’enquête. Les incertitudes de l’époque actuelle ne perturbent donc pas le sentiment de sécurité des voyageurs cette année.

Admettons que vous projetez prochainement un voyage.
Je vous cite maintenant quelques possibilités que vous pouvez envisager pour vos voyages.
Dites-moi si ces éléments sont très importants, plutôt importants, plutôt sans importance ou totalement sans importance pour vous.

en % d’habitants (voyageurs*) de 18 ans et plus, part de "entièrement d'accord/plutôt d'accord"

Certes, le sentiment de sécurité des voyageurs est de nouveau plus élevé actuellement, mais la sécurité en soi n’a pas reculé dans l’ordre des priorités des préparatifs de voyage, puisqu’elle reste un aspect central. La sécurité et l’approvisionnement sur place ont une importance considérable, et cet aspect de la planification d’un voyage reste de loin le premier élément cité (très/assez important pour 89% des personnes interrogées).

Pour une nette majorité, les menaces terroristes et la criminalité jouent également un rôle essentiel dans le choix de leurs destinations de voyage. Les troubles politiques, comme les grèves ou les manifestations, sont également pris en compte, mais à bien moindre mesure. Enfin, si les risques de catastrophes naturelles préoccupaient de plus en plus la population en 2020, ce chiffre est  retombé pour revenir à environ 60%.

Même après la fin de la pandémie de COVID-19, la santé en voyage reste un aspect essentiel lors de la planification d’un voyage. Les voyageurs sont de plus en plus sensibilisés à propos des problèmes de maladies et des agents pathogènes, et ce sujet est davantage pris en compte.

Alors que les assurances voyage, qui incluent les frais d’annulation, notamment dans le contexte de la pandémie, de même que le rapatriement médical, perdent un peu d’importance, l’existence de liaisons de communication rapides et efficaces vers la Suisse devient de plus en plus importante.

Il semble que pendant la pandémie de COVID-19, la population ait pris goût à la flexibilité du voyage en voiture. La proportion de personnes qui citent ce type de voyage comme important reste à un niveau élevé de manière constante. À l‘inverse, les habitant-es de la Suisse attachent beaucoup moins d’importance à la réputation d’une compagnie aérienne qu’en 2020. Cela peut notamment être lié au fait que les gens voyagent globalement moins à l’étranger. Par ailleurs, le fait que voyager permet de se retirer de la société du stress et l’aspect lié à l’impact climatique des voyages ont perdu en importance au cours des dernières années.

Dans les préparatifs de voyage, la priorité ne se porte plus uniquement sur un seul facteur de sécurité, spécifique et dominant, comme ce fut le cas lors de la pandémie. Le sentiment de sécurité actuel est bien plutôt influencé par de nombreux aspects liés à la sécurité, lesquels sont moins clairement définis.

Vous avez indiqué que pour vous la sécurité et l'approvisionnement sur place sont particulièrement importants.
Nous aimerions bien que vous nous détailliez un peu plus cela. Lequel des aspects suivants sont les trois aspects sécuritaires qui sont les plus importants pour vous ?

réponses multiples possibles

en % d’habitants âgés de 18 ans et plus

Pour les personnes pour qui la sécurité sur place est importante, les trois aspects les plus importants sont les mêmes que l’an dernier. Cependant, pas dans le même ordre. Ainsi, des soins de base garantis arrivent désormais à la première position et sont également un aspect qui rassemble la majorité des personnes interrogées. La garantie de pouvoir quitter les lieux en cas de crise ainsi que celle de bénéficier d’un traitement médical immédiat se partage les deux à égalité la deuxième place.

Les choses qui sont moins décisives pour la vie ou la mort, comme la disponibilité des moyens de communication, le niveau effectif des soins de santé, ou encore l’accès aux informations en temps réel, sont en revanche moins prioritaire cette année. Les besoins des habitant-es se concentre donc clairement sur la garantie d'une prise en charge de base en cas d'urgence et non sur un standard de prise en charge conforme aux normes suisses.

Tous les résultats de l'enquête

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Jubilés
40 ans Carte Entreprise
50 ans test de pneu
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.