Cameroun

Toute la beauté de l'Afrique réunie au sud du Sahara : des régions désertiques, la forêt équatoriale, des paysages spectaculaires et des parcs nationaux.

Cameroun
Touchant au golfe de Guinée sur l’océan Atlantique, le Cameroun se situe entre la Guinée équatoriale, le Gabon et le Nigéria.

Aperçu

Généralités

Climat

Tropical le long de la côte, désertique et semi-désertique dans le nord.

Meilleures périodes: Novembre - décembre à Yaoundé, Moloundou, sur le littoral et le plateau sud-camerounais, novembre - mars au centre du pays et mi-décembre - mi-avril pour visiter les réserves d'animaux.

Dans le nord, vers le lac Tchad, l'harmattan rend insupportables les mois de mars à mai.

Devise

Devise nationale : Franc CFA-BEAC - XAF

Sécurité en route

Sécurité et politique

Situation générale

Les voyages à destination desrégions d’Amadaoua, Nord et Extrême-Nordsont déconseillés ainsi que les séjours de tout genre dans ces régions.Le risque d’enlèvement est très élevé dans ces régions.

La situation sécuritaire demeure critique dans toute la région du Sahel, y inclus dans la sous-région du Lac Tchad. Les forces armées de la Force multinationale mixte (FMM) effectuent des opérations militaires dans la région de l’Extrême Nord. Les combattants du groupe terroriste Boko Haram sont toujours actifs dans la zone frontalière avec le Nigéria.

Dans tout le pays il existe un risque d’attentats par des groupes terroristes. Dans les régions Nord et Extrême-Nord des attaques répétées ont fait des morts et des blesses. Depuis septembre 2017, plusieurs petites explosions dans les régions Ouest et Sud-Ouest ont provoquées des dégâts matériels. 

La situation sécuritaire tendue en République centrafricaine se répercute également sur les régions de l'est du Cameroun. De nombreux réfugiés sont entrés sur le territoire camerounais.

Les conditions de vie de la population sont, en général, très difficiles et il faut s'attendre à des manifestations. Le cas échéant, des débordements et des heurts avec les forces de l'ordre ne peuvent pas être exclus.

Des retards et des perturbations peuvent donc avoir lieu dans le trafic voyageurs. Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les voyageurs n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile à l’Ambassade de Suisse à Yaoundé – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées. N'essayez pas de franchir des barrages routiers car les réactions peuvent être violentes.

Ces facteurs doivent être pris en compte dans l'organisation de votre voyage. Il est recommandé de prévoir assez de temps et de se munir de moyens financiers suffisants. Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous dans les médias et auprès de votre agent de voyage pour savoir comment se présente la situation sécuritaire actuelle sur votre lieu de destination et si le voyage planifié peut être réalisé. Suivez les instructions des autorités camerounaises et évitez les régions en proie à des tensions ainsi que, d'une manière générale, les manifestations et les rassemblements de foule de tout genre.


Risques régionaux spécifiques

  • Presqu'île de Bakassi: il est déconseillé de se rendre sur la presqu’île de Bakassi.

  • Nord du pays, zones frontalières avec le Tchad et le Nigéria : Les voyages à destination des régions d’Amadaoua, Nord et Extrême-Nord sont déconseillés ainsi que les séjours de tout genre dans ces régions.
    Evitez les zones frontalières avec le Tchad et le Nigéria à grande distance.

  • Est du pays, régions frontalières avec la République Centreafricaine : les voyages dans la zone frontalière avec la République Centreafricaine sont déconseillés.

  • Régions Nord-Ouest et Sud-Ouest: Dans ces deux régions anglophones, il existe des tensions entre des groupes séparatistes et le gouvernement central. Le risque d’enlèvement par des groupes armés est élevé. Par exemple, début mars 2018, deux tunisien et un camerounais ont été enlevés. Les circonstances n’ont pas encore été élucidées. Des émeutes de nature politique se produisent presque quotidiennement; surtout à Bamenda et à Douala. Des affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre ainsi que des attaques à main armée contre les forces de l’ordre ont eu lieu, faisant à plusieurs reprises des morts et des blessés. Depuis septembre 2017, plusieurs petites explosions dans les régions Ouest et Sud-Ouest ont provoquées des dégâts matériels. De temps en temps il y a des barrages et des checkpoints sur les routes d’accès aux grandes villes. Des affrontements armés peuvent éclater aux checkpoints contrôlés par les forces de sécurités. Les voyages à destination des régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest sont déconseillés.  


Extrait de : conseils aux voyageurs DFAE

Vaccination & Santé

Infrastructure sanitaire
En dehors des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas assurés.

Les hôpitaux exigent une avance de paiement en espèces avant de traiter les patients. Le matériel nécessaire au traitement, ainsi que les médicaments doivent habituellement être fournis par le patient ou la patiente elle-même (respectivement par ses proches).


Vaccins

  • Il est obligatoire de se vacciner contre la fièvre jaune, sauf pour les passagers en transit pour lesquels la vaccination est recommandée et les enfants de moins d’un an.
  • Il est recommandé de se vacciner contre :  diphtérie, hépatite A, poliomyélite, rougeole et tétanos.
  • Dans certains cas, il est également recommandé de se vacciner contre : fièvre typhoïde, hépatite B, maladies à méningocoques et rage.


Situation sanitaire
Prévoyez un traitement antipaludéen et protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Respectez les consignes d'hygiène personnelle et alimentaire. Evitez de boire l'eau du robinet.

Criminalité

Situation générale
La criminalité violente a pris des proportions préoccupantes surtout à Douala et à Yaoundé, les deux plus grandes villes du pays: vols à l'arraché, cambriolages, vols de voitures, en particulier de véhicules à quatre roues motrices, perpétrés sous la menace, voire accompagnés de violences et viols. Des agressions à main armée sont dénoncées même dans des restaurants ou hôtels. En automne 2012, plusieurs agressions contre des touristes ont été signalées dans la région du Mont de Manengouba / Lacs Jumeaux (Province du Littoral), quelques fois même pendant la nuit dans les chambres d'hôtel. Des bandits de grand chemin sévissent dans l’ensemble du pays, y compris dans les banlieues des grandes villes.

Il est notamment recommandé d'observer les mesures de précaution suivantes:

  • Utilisez un téléphone portable muni d'une puce locale et enregistrez les numéros de téléphone que vous souhaiteriez pouvoir composer en cas d'urgence.

  • Soyez conscients que la corruption est une pratique répandue au Cameroun qui peut également toucher la police. Dans tous les cas, défendez vos intérêts avec calme et politesse.

Dans le Golfe du Guinée et dans les eaux camerounaises, les actes de piraterie ont été commis à de multiples reprises.

Extrait de : conseils aux voyageurs DFAE

Autres conseils utiles pour vos voyages

Risques naturels

Le Mont Cameroun est un volcan en activité. De légers séismes sont toujours possibles à proximité immédiate du volcan. Des gaz toxiques peuvent émaner des lacs volcaniques Nyos et Monoum.

Extrait de : conseils aux voyageurs DFAE

Préparatifs et formalités

Formalités d'entrée

Les informations suivantes sont destinées à des citoyens suisses.

  • Un passeport suisse valable est nécessaire pour se rendre dans cette destination.
  • Un visa est également nécessaire.

Il est nécessaire de présenter votre billet de retour ou de continuation de voyage, des papiers en règle pour la prochaine destination. Faute de quoi l’entrée dans le pays peut vous être refusée.

Une taxe d’aéroport est perçue à l’aéroport de départ du Cameroun : XAF 10'000.- pour le vols internationaux, XAF 500.- pour les vols internes. Sont exemptés: les enfants inscrits dans le passeport de leurs parents.

Assurances

Permis de conduire et location de voiture
Le permis de conduire international est obligatoire. Il n’est valable que s’il est accompagné de votre permis de conduire national et s’obtient auprès des points de contact de notre club ou au Bureau cantonal des automobiles de votre canton de domicile.

L’âge minimum pour louer une voiture varie de 20 à 25 ans selon la compagnie de location ainsi que le type de véhicule.


Importation temporaire de véhicule privé
Un carnet de passages en douane (CPD) est recommandé pour l’importation temporaire de véhicules à moteur ou remorques dans cette destination.

Péage et règles de circulation

Règles de circulation

Circulation à droite.

En cas d'urgence

Accidents

Numéros d'urgence  
Police17 
Pompiers18 
Ambulance223 40 20 (Yaoundé)42 99 10 (Douala)

 

Notrufnummern
Police17
Ambulance223 40 20 (Yaoundé)
Pompiers18

Les informations touristiques pour cette destination ont été récoltées avec le plus grand soin et sont régulièrement actualisées. Toutefois, aucune garantie n'est donnée quant au caractère exact et exhaustif de ces données.
À noter que nos informations touristiques s'adressent spécifiquement à des citoyens et résidents suisses et concernent des véhicules immatriculés en Suisse. Leur validité n’est donc pas garantie pour d’autres voyageurs.
Les informations concernant les thèmes suivants ont été mises à disposition par le DFAE (Département fédéral des Affaires étrangères) : sécurité & politique, infrastructure sanitaire, criminalité et risques naturels.

Changer de destination

Conseil aux voyageurs

Le DFAE déconseille partiellement de se rendre dans ce pays.

Plus d’informations

Plus d'informations

Tension du réseau: 220 V
Préfixe: +237
Police: 17
Ambulance: 223 40 20 (Yaoundé)
Pompiers: 18
 

En savoir plus

Partager

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring
 
Itinéraires
Inforoute
Ma section