Capteurs de pression

Quand les pneus deviennent intelligents.


Les premiers capteurs de surveillance de la pression des pneus remontent à 2002. Ceux-ci renseignent l'automobiliste sur la pression des pneus de sa voiture et l'avertissent si elle est trop basse. Grâce à ces capteurs, les pneus correctement gonflés ont une longévité plus élevée, tout en réduisant la consommation de carburant et donc les émissions de CO₂.

Fonctions élargies

Aujourd’hui, l’industrie automobile élargit encore la fonctionnalité des pneus grâce aux capteurs de pression qui y sont intégrés. Des capteurs extrêmement performants reconnaissent le poids du véhicule et signalent quand la pression de gonflage voulue est atteinte lors des vérifications. Cela garantit une pression correcte, même si le manomètre est imprécis (Filling Assistant de Continental).

Une autre option est la détection de charge, qui avertit le conducteur si, par exemple, la charge maximale est dépassée. Les futurs systèmes d’aide à la conduite pourront utiliser ces informations pour adapter leurs fonctions au poids du véhicule. De cette manière, les systèmes de conduite automatisée seront encore plus sûrs et commodes.

Mesure du profil

Les futurs capteurs de Continental analysent les caractéristiques de roulement et indiquent quand les pneus doivent être remplacés en raison d’une profondeur de profil insuffisante. Ces informations peuvent ensuite être transmises directement au garage via l’électronique embarquée.

D’autres fabricants utilisent un minuscule clip à antenne intégré dans le pneu. Les données de base telles que le type de pneu peuvent ainsi être transmises directement à l’électronique du véhicule par le truchement d’un récepteur radio. Cette technologie ravira à n’en pas douter les gestionnaires de flottes.

Toutes ces informations peuvent être ensuite exploitées pour optimiser l’efficacité des systèmes d’assistance tels que le système de freinage antiblocage (ABS), le contrôle de stabilité (ESP) ou encore l’aide au freinage d’urgence.

Détecter les risques d'aquaplaning

Les possibilités n’ont pas encore toutes été exploitées. A l’avenir, les données météorologiques pourront également être prises en compte dans cette fusion des données. Des caméras reconnaissant la surface de la chaussée ou un dispositif analysant les dynamiques de projection d'eau permettront de déterminer le danger d’aquaplaning. La tendance, qui en est encore à ses balbutiements pourrait devenir une pièce importante dans le puzzle de la mobilité autonome.

Les Systèmes de surveillance de la pression des pneus (SSPP) autorisent des contrôles de pression moins fréquents, mais n’en dispensent pas totalement le conducteur. Conseil: vérifiez la pression de vos pneus à l’occasion d’un plein d'essence. Les dysfonctionnements dun SSPP ne sont jamais à exclure.

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.