05.04.2018

La fatigue de printemps peut mettre votre vie en danger



05 avril 2018

Les premiers jours qui se réchauffent sont la cause, chez un certain nombre de personnes, de fatigue, de lassitude, de vertiges et de problèmes de circulation sanguine. Les automobilistes, en particulier, ne devraient pas ignorer cette fatigue, car des accidents causés par des endormissements de courte durée peuvent se conclure de manière fatale.

Le passage des températures froides de l’hiver à un environnement plus chaud coûte de l’énergie à l’organisme. Des vaisseaux sanguins dilatés et une pression artérielle décroissante peuvent occasionner des sensations de vertiges, ralentir le temps de réaction et provoquer une sensation d’essoufflement. Les paupières lourdes, un manque de concentration et un manque de réactivité aux faits se produisant dans le trafic routier, devraient alerter le conducteur soucieux de conduire sans mettre en danger les autres usagers de la route ou lui-même :

  • Ouvrez une fenêtre et augmentez l’apport d’oxygène dans votre véhicule.
  • Concentrez-vous uniquement sur le trafic et supprimez les facteurs de déconcentration tels que radio et téléphone.
  • Rendez-vous sur la prochaine aire de repos et faites une pause : vous pouvez bouger et faire le plein d’air frais.
  • En cas de trajet prolongé, il est recommandé de prendre avec vous un conducteur qui peut vous remplacer au besoin.
  • Pour éviter d’entrer en léthargie, il est conseillé aux conducteurs de se contenter d’une alimentation légère lors des pauses repas. De bonnes options sont par exemple, des boissons isotoniques et des fruits ou des barres de céréales.
  • Evitez une atmosphère surchauffée, ceci renforce le sentiment de fatigue.

Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin chef et Chef de clinique du Centre d’urgence universitaire de l’Hôpital de l’Ile (Hôpital universitaire de Berne), nous donne des indications précieuses sur le thème de la somnolence au volant (endormissements de courte durée ou micro sommeils).

Comment peut-on éviter la somnolence au volant ?

Le meilleur moyen de l’éviter est de bénéficier de suffisamment de sommeil avant le trajet et de prévoir assez de pauses pendant la durée du voyage.

Est-ce que ce ne sont que les automobilistes qui sont concernés, ou est-ce que les enfants, par exemple à vélo, peuvent eux aussi être sujets à la somnolence ?

Des accès de fatigue aigus peuvent affecter tout un chacun. Les enfants et les jeunes ne font pas exception. Il est donc important de veiller à ce qu’ils aient suffisamment de sommeil, et ce de manière régulière. Il existe aussi d’autres causes à ces accès de somnolence comme certaines formes particulières d’épilepsie, qui peuvent provoquer des accès de sommeil très soudains ou des absences. Dans ces cas, un rendez-vous chez le médecin est indispensable.

Peut-on soigner cette somnolence aigüe ?

La forme la plus efficace de prévention contre un accès de somnolence aigu est une « turbosieste » (powernap). Il s’agit de la pratiquer dès le premier signe de fatigue. Dans aucun cas il ne faut essayer de se maintenir éveillé par de la musique forte ou par d’autres moyens qui peuvent vous distraire. La somnolence ne peut être combattue que par une pause. Ma recette de grand-mère : boire un espresso ou un café et ensuite s’allonger brièvement, car la caféine a besoin d’un certain temps pour agir sur le corps.

En cas de fatigue de printemps particulièrement forte, est-ce que cela vaut la peine de rendre visite à son médecin ?

Si on se sent continuellement fatigué et épuisé, cela se justifie tout à fait de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant. Des manques de vitamines ou d’autres maladies peuvent en être la cause. Si tout est normal, alors il s’agit d’analyser le sommeil dans un « laboratoire du sommeil ». De l’usage d’un lit inadéquat aux ronflements sévères : il existe pléthore de raisons pour une fatigue excessive ressentie durant la journée.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Inselspital Bern

Cet article a été réalisé en collaboration avec le Professeur Dr. med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin chef et Directeur clinique du Centre des urgences de l’Hôpital de l’Ile (Hôpital universitaire de Berne).

www.insel.ch

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.