Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

22.04.2021

Pandémie de coronavirus : situation actuelle et dispositions de voyage

22 avril 2021

Cette page est actualisée en permanence pendant les jours ouvrables.

Actualité et dispositions de voyage

Afin de mieux limiter la propagation de la pandémie de coronavirus (COVID-19), qui entre-temps a touché plus de 180 pays dans le monde, plusieurs pays, dont la Suisse, avaient imposé des restrictions d'entrée aux voyageurs. Certaines sont toujours en vigueur, tandis que d'autres sont progressivement assouplies. En Europe, nous assistons en ce moment à une puissante deuxième vague, ce qui entraîne la mise en place de nouvelles restrictions et de mesures dans plusieurs pays.

Depuis le 29 octobre 2020, le Conseil fédéral conseille de s’abstenir si possible, de tout voyage non urgent à l’étranger.  

D'autres pays non mentionnés ici ont introduit des restrictions. Veuillez noter que ces restrictions peuvent changer à tout moment. Avant le départ, il est donc recommandé de se renseigner auprès de l'ambassade de votre pays de destination sur les éventuelles restrictions.

 
 

La situation en Suisse

Les mesures fédérales en vigueur

Le Conseil fédéral a décidé des assouplissements à partir du lundi 19 avril :

  • Réouverture des terrasses des bars et des restaurants, avec l’obligation de consommer assis, 4 personnes maximum à la table ainsi que l’enregistrement des données
  • Réouverture des cinémas, des théâtres, des fitness et des piscines
  • Les événements sont à nouveau autorisés, avec un max de 50 personnes à l’intérieur et de 100 personnes à l’extérieur
  • Dans les universités, l’enseignement en présentiel est à nouveau possible avec un max de 50 personnes

Le Conseil fédéral a confirmé le 12 mars, que la stratégie de test allait être étendue. Depuis le 15 mars, tous les tests sont gratuits et depuis le 7 avril des auto-tests ont été mis à disposition. 

Assouplissement depuis le 22 mars :

  • Rencontres privées à l’intérieur jusqu’à 10 personnes

Le Conseil fédéral a décidé les assouplissement suivants qui sont en vigueur à partir du 1er mars :

  • Rassemblements et réunions privées jusqu’à 15 personnes à l’extérieur, y compris les activités sportives et culturelles
  • Réouverture des musées, zoos, bibliothèques avec port du masque, distances et limitation du nombre de personnes
  • Réouverture des installations sportives en extérieur
  • Les activités sportives et culturelles pour les jeunes jusqu’à 20 ans sans public sont autorisées
  • Réouverture des magasins non-essentiels, avec des limitations ultérieures du nombre de personnes

Les mesures préventives suivantes, décidées par le Conseil fédéral, sont toujours en vigueur :

  • Obligation du télétravail partout où possible
  • Les manifestations publiques sont interdites, excepté les cérémonies religieuse, les manifestations politiques et les assemblées législatives.
  • Fermeture des discothèques et des salles de danse.
  • Dans les bars et restaurants, max 4 personnes peuvent s'asseoir à une table, sauf s'il s'agit d'une famille avec des enfants.
  • La distance sociale est réduite de 2 m à 1,5 m.
  • Chaque organisateur doit avoir un concept de protection avec des mesures préventives telles que la distance sociale ou des mesures telles que le traçage des contacts.

Obligation du port du masque

Ces règles s'appliquent également aux enfants âgés de 12 ans et plus

  • dans tous les lieux publics fermés (restaurants, cinémas, salles de concert, etc.), y compris les gares. Dans les gares, le masque doit également être porté sur les quais en attendant le train.
  • à l'extérieur des locaux et des entreprises (magasins, restaurants, bars, lieux de culture et d'événements, marchés, etc.), dans les zones piétonnes fréquentées, partout dans les espaces publics où la distance ne peut être garantie, dans les écoles à partir du secondaire II, sur le lieu de travail (sauf si vous pouvez maintenir la distance ou en cas de bureau individuel).
  • dans les transports publics dans toute la Suisse et en avion.
  • sur le lieu de travail.

Depuis le 1er février, toute personne qui ne respecte pas l'obligation de porter un masque ou qui organise ou participe à des événements pas autorisés est passible d'une amende comprise entre 50.- et 200.- CHF.

Règles spécifiques aux stations de ski 

  • les remontées mécaniques couvertes peuvent être occupées aux 2/3 de leur capacité
  • le masque est obligatoire dans la file d’attente ainsi que sur les remontées mécaniques
  • distance minimale de 1,5 mètre dans la file d’attente

Recommandations du Conseil fédéral

  • se faire tester
  • réduire les contacts, limiter les rencontres entre plusieurs ménages 

L'Office fédéral de la santé publique OFSP a lancé une campagne de prévention intitulée « Voici comment nous protéger », avec des règles de comportement et d'hygiène à respecter pour éviter la contagion. En outre, lorsque les distances ne peuvent être respectées, l'OFSP recommande l'utilisation d'un masque.

Traçage et application SwissCovid
L'OFSP invite la population à télécharger l'application SwissCovid pour faciliter le traçage des contacts.

Les mesures cantonales en vigueur

Il faut également tenir compte des différentes mesures prises par les cantons. Lorsque les mesures cantonales sont plus strictes, elles remplacent les mesures nationales.

Appenzell Rhodes-Extérieures
Les mesures fédérales s'appliquent.
Plus d'infos: www.ar.ch

Appenzell Rhodes-Intérieures
À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.ai.ch

Argovie
Depuis le 19 avril, les établissement érotiques peuvent rouvrir. 
Plus d'infos: www.ag.ch

Bâle-Campagne
Depuis le 22 décembre, les visites dans les hôpitaux sont interdites. À partir du 8 février, des tests de masse seront effectués sur la population, notamment dans les écoles.
Plus d'infos: www.baselland.ch

Bâle-Ville
Les établissement érotiques peuvent rouvrir. À partir du 3 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions. À partir d'avril, des tests de masse seront effectués dans les entreprises et dans les écoles.
Plus d'infos: www.coronavirus.bs.ch

Berne
Depuis vendredi 23 octobre à minuit, les mesures suivantes sont en vigueur dans le canton de Berne : port du masque obligatoire sous les arcades de la ville de Berne. L'obligation de porter un masque s'applique également en voiture lorsqu'il y a plus d'une personne. La consommation de nourriture et de boissons dans les marchés est à nouveau permise. Les manifestations politiques ou civiles peuvent rassembler jusqu'à 100 personnes. À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.besondere-lage.sites.be.ch

Fribourg
Les mesures fédérales s'appliquent.
Plus d'infos: www.fr.ch

Genève
L'obligation de porter un masque s'applique également en voiture lorsqu'il y a plus d'une personne. 
Afin d'éviter une congestion des rives du lac entre Cologny et Versoix, les places de parking disponibles seront réduites jusqu'à nouvel ordre. Sur place, la protection civile attirera l'attention de la population sur les mesures de protection (masques, distances, nombre maximum de personnes par groupe).
Plus d'infos: www.ge.ch

Glaris
À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.gl.ch

Grisons
Les stations de ski peuvent rester ouvertes jusqu'à la fin de la saison. A partir de mars, des tests salivaires réguliers et obligatoires auront lieu dans les écoles. Les résidents des maisons de retraite ne doivent plus porter de masque 15 jours après la deuxième vaccination et peuvent recevoir davantage de visites. Les employés et les visiteurs doivent continuer à porter des masques.
Plus d'infos: www.gr.ch

Jura
Depuis le 8 mars, les visites dans les hôpitaux sont à nouveau possibles. À partir du 5 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions. Obligation d’annonce auprès du Canton pour les manifestations réunissant un public de plus de 30 personnes.
Plus d'infos: www.jura.ch

Lucerne
Dans le canton de Lucerne, le masque doit être porté dans les voitures privées, si vous voyagez avec une personne qui ne vit pas sous le même toit. Les visites dans les maisons de retraite et dans les hôpitaux sont à nouveau possibles. Les établissements érotiques peuvent rouvrir depuis le 21 avril. À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: gesundheit.lu.ch

Neuchâtel
La consommation de nourriture et de boissons dans les marchés est interdite.
Plus d'infos: www.ne.ch          

Nidwald
Les mesures fédérales s'appliquent.
Plus d'infos: www.nw.ch

Obwald
À partir du 3 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.ow.ch

Saint-Gall
Depuis le 1er avril, les visites dans les maisons de retraite sont à nouveau autorisées. Une interdiction de danser est en vigueur depuis le 17 octobre. À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.sg.ch

Schaffhouse
Depuis le 6 décembre, les mesures suivantes s'appliquent : les services à l'emporter doivent fermer entre 23h00 et 6h00 ; les réunions privées sont limitées à deux ménages différents au maximum. Les établissements érotiques doivent fermer. À partir du 9 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.sh.ch

Schwytz
Les mesures fédérales s'appliquent.
Plus d'infos: www.sz.ch

Soleure
Les établissements érotiques et les bars à chicha sont fermés. Le port du masque est obligatoire pour les transports commerciaux de passagers (p. ex., taxis, voyages en car). À partir du 8 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: corona.so.ch

Tessin
Les établissements érotiques doivent fermer. Depuis le 22 mars, à Ascona, le port du masque est obligatoire même à l'extérieur. Depuis le 19 mars, le masque est obligatoire à Locarno, dans les lieux extérieurs les plus fréquentés et à partir du 27 mars également à Lugano. A Mendrisio également, le port du masque est obligatoire en extérieur. 
Plus d'infos: www4.ti.ch

Thurgovie
Les établissements érotiques peuvent rouvrir depuis le 1er mars. Depuis le 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.tg.ch

Uri
Depuis le 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions. Depuis le 1er avril les démonstrations politiques sont limitées à 300 personnes.
Plus d'infos: www.ur.ch

Valais
Les visites dans les établissements de soins sont à nouveau possibles, à des conditions strictes. Les établissements érotiques peuvent aussi rouvrir. La consommation de nourriture et de boissons dans les marchés est interdite. À partir du 5 mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.vs.ch

Vaud
Les établissements érotiques doivent fermer. L'obligation de porter un masque s'applique également en voiture lorsqu'il y a des personnes ne vivant pas ensemble. Le port du masque est obligatoire dans les zones de forte affluence. 
Plus d'infos: www.vd.ch

Zoug
Les masques en tissu ne sont plus autorisés. Lorsque le port du masque est obligatoire, un masque chirurgical ou un masque FFP2 doit être porté. En outre, à partir du 22 février, les élèves et les enseignants des écoles secondaires seront soumis à des tests salivaires réguliers et obligatoires.
Plus d'infos: www.zg.ch

Zurich
Depuis jeudi 10 décembre, les mesures suivantes s'appliquent : les clubs érotiques et les casinos doivent fermer. À partir du 1er mars, les restaurants sont autorisés à ouvrir en tant que cafétérias d'entreprise sous certaines conditions.
Plus d'infos: www.zh.ch

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 15 juin, les frontières de la Suisse avec tous les États de l'UE et de l'AELE, ainsi qu'avec la Grande-Bretagne, sont à nouveau ouvertes. Toutefois, nombreuses restrictions subsistent.

Chaque État figurant sur la liste de l'OFSP inclut toutes ses régions, ses îles et ses régions d'outre-mer. Font exception les États voisins de la Suisse.

La liste des pays à risque a été adaptée et est valable du 22 avril au 2 mai. A partir du 22 avril, les pays suivants ne figurent plus sur la liste : Styrie (Autriche); Latium, Ligurie, Marches et Vénétie (Italie); Lettonie, Maldives, Malte, Moldova, Monaco, Pérou, Roumanie, Slovaquie. Les pays suivants seront sur la liste à partir du 3 mai : Argentine, Cabo Verde, Egypte, Mexique et Qatar.

Depuis le 16 avril, le Canada figure sur la liste des pays à risque.

Une quarantaine de 10 jours est obligatoire pour les personnes qui entrent en Suisse en provenance d'États ou régions définis comme étant à risque. Les pays suivants ont été définis par l'OFSP (dernière mise à jour: 22.4.2021) : Afrique du Sud, Andorre, Arménie, Bahreïn, Belgique, Bosnie et Herzégovine, Bulgarie, Brésil, Canada, Chili, Chypre, Croatie, Estonie, Grèce, Hongrie, Jordanie, Kosovo, Koweït, Liban, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Monténégro, Paraguay, Pays-Bas, Pologne, Saint-Marin, Serbie, Seychelles, Slovénie, Suèd, Tanzanie, Tchèquie, Territoire palestinien occupé, Turquie, Ukraine et Uruguay.

Liste des zones des pays voisins présentant un risque élevé d’infection

  • Régions en Italie : Campagne, Émilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Pouilles et Toscane 
  • Allemagne : Land Thuringe et Land Saxe
  • Autriche : Basse-Autriche, Burgenland, Carinthie, Haute-Autriche, Salzbourg et Vienne
  • France : Bretagne, Centre-Vallée de la Loire, Île de France, Haute-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur

Quarantaine et test Covid-19 pour les personnes entrant en Suisse
Depuis le 8 février, toute personne entrant en Suisse par avion, même en provenance d'un Etat pas à risque, doit présenter un test Covid-19 négatif datant de moins de 72 heures. En outre, les personnes entrant en Suisse depuis un Etat défini à risque, quel que soit le moyen de transport, doivent présenter un test négatif au coronavirus datant de moins de 72 heures et se soumettre à une quarantaine de 10 jours. À partir du septième jour de quarantaine, il est possible d'effectuer un test PCR ou un test antigène; si le résultat est négatif, la quarantaine peut être levée par les autorités sanitaires locales. Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas présenter un test covid négatif.

Enregistrement des données à l'entrée
Depuis le 8 février, toute personne entrant en Suisse par avion, bateau, bus ou train en provenance d'un pays ou d'une région non à risque devra fournir ses coordonnées au moyen d'un formulaire d'entrée électronique. Il existe une exception pour les personnes entrant par les zones frontalières : si vous entrez par une zone frontalière avec la Suisse, vous n'avez pas à remplir le formulaire.

Dérogations à la quarantaine
Les groupes de personnes suivants sont désormais exemptés de l’obligation de quarantaine : les personnes travaillant dans les milieux culturels après une manifestation culturelle, les sportifs après une compétition sportive, les participants à un congrès spécialisé. Ceci, sous la condition qu'un plan de protection soit appliqué pour ce type d’évènement à l’étranger.
Les personnes qui, pour des motifs professionnels ou médicaux, doivent se rendre dans une zone à risque sont également exemptées, sous la condition que le séjour à l’étranger ne dépasse pas cinq jours et qu'un plan de protection soit appliqué.

L'OFSP précise qu'un résultat négatif au test de dépistage du coronavirus ne réduit pas la durée de la quarantaine, puisque cela n'exclut pas la présence d'une infection.

Depuis le 20 juillet, l'entrée en provenance des pays suivants est à nouveau possible (liste de pays sous réserve de modifications, dernière mise à jour : 8.02.2021) : l'Australie, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour et la Thaïlande; les États de l'UE n'appartenant pas à l'espace Schengen (Bulgarie, Chypre, Croatie, Irlande et Roumanie) ainsi que les petits États européens d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican.

Suspension des vols vers la Grande-Bretagne et l'Afrique du Sud
En raison de la situation épidémiologique en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud causée par une nouvelle mutation du coronavirus, les vols entre la Suisse et ces deux pays sont suspendus depuis le 20 décembre à minuit et jusqu'à nouvel ordre. Plusieurs pays européens ont également suspendu les transports vers la Grande-Bretagne.

Interdiction d'entrée depuis le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud
Le lundi 21 décembre, le Conseil fédéral a ordonné l'interdiction immédiate d'entrée en Suisse pour les personnes en provenance du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud. En particulier, les voyages touristiques sont interdits. Toute personne arrivée en Suisse après le 14 décembre doit se soumettre à une quarantaine de 10 jours. 

Situation actuelle : infections et décès

Mardi 25 février 2020, le premier cas de coronavirus a été enregistré en Suisse et plus précisément au Tessin. Depuis lors, d'autres cas ont été confirmés, ce qui porte à 644 396 le nombre total de personnes infectées. 

Jeudi 5 mars 2020, le premier décès dû à un coronavirus en Suisse a été enregistré dans le canton de Vaud. D'autres décès ont été enregistrés dans plusieurs autres cantons, ce qui porte le nombre total de victimes à 9 948.

La situation en Europe

Reopen EU

La situation en Italie

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Du 7 au 30 avril, les personnes se rendant en Italie doivent se soumettre à une quarantaine obligatoire de 5 jours, en plus du test PCR ou antigène. Après la fin de la quarantaine, un nouveau test PCR ou antigénique doit être effectué.

Depuis le 10 décembre, les personnes se rendant en Italie doivent présenter un test négatif au coronavirus datant de moins de 48 heures. Veuillez noter que des restrictions de voyage peuvent s'appliquer à l'intérieur de l'Italie (par exemple, entre les zones). Aucune exception n'est faite pour le transit.

Toute l'Italie est en confinement du 7 au 25 avril.

Les régions italiennes Campagne, Émilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Pouilles et Toscane figurent sur la liste des pays à risque de l'OFSP. Les voyageurs de retour en Suisse doivent se soumettre aux mesures suivantes : 10 jours de quarantaine (7 jours dans des cas particuliers), présenter un test Covid 19 négatif (datant de moins de 72 heures) et remplir le formulaire d'entrée électronique.

Toute personne se rendant en Italie est tenue de remplir un formulaire d'autodéclaration.

Enregistrement avant votre voyage
Dans quatre régions italiennes, il est nécessaire de remplir un formulaire avant l'entrée :

Règles pour les personnes voyageant en voiture en Italie

Attention ! Pour les personnes qui ne vivent pas ensemble et qui voyagent dans la même voiture en Italie, les règles suivantes s'appliquent:

  • seul le conducteur peut se trouver à l'avant du véhicule
  • deux passagers au maximum peuvent occuper les sièges arrière
  • il doit y avoir une distance minimale de 1 m entre les personnes
  • obligation de porter un masque

Les régions de Vénétie, de Ligurie, d'Émilie-Romagne et des Pouilles ont opté pour des mesures moins restrictives et toutes les places en voiture peuvent être occupées, même s'il s'agit de personnes ne vivant pas ensemble. Le port du masque est toutefois obligatoire.

Deux personnes qui ne vivent pas sous le même toit ne peuvent pas voyager à moto ensemble parce que la distance d'1 m ne peut pas être respectée.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

En Europe, l'épidémie de coronavirus a fait son apparition dans le nord de l'Italie et s'est depuis largement répandue. Plus de 3 904 800 personnes sont infectées, avec plus de 117 900 décès à ce jour.

Toute l'Italie est en confinement du 7 au 25 avril. Les régions ne sont qu'en zone orange ou rouge. Jusqu'au 25 avril, il est interdit de se déplacer d'une région à l'autre. Dans les zones oranges, deux personnes au maximum (enfants de moins de 14 ans exclus) peuvent se déplacer vers une autre maison privée une fois par jour. Dans les zones rouges, les visites aux amis et aux parents sont interdites. Dans tout le pays, les bars, restaurants, cinémas, théâtres et salles de sport restent fermés. Les écoles, jusqu'à la sixième année, sont autorisées à rouvrir, même dans les zones rouges.

Le gouvernement italien a prolongé les mesures suivantes jusqu'au 30 avril : un couvre-feu est en vigueur de 22h00 à 5h00. 

Le gouvernement italien a présenté son plan d'assouplissement pour les mois à venir. Les zones jaunes seront déterminées le vendredi 23 avril.
Assouplissements en vigueur à partir du 26 avril :

  • Restauration des zones jaunes, entre lesquelles il sera possible de se déplacer
  • Pour se déplacer entre des régions de couleurs différentes, il faudra présenter un document attestant d'être vacciné, d'avoir effectué un test Covid dans les 48 heures précédentes ou d'être guéri du Covid-19.
  • Dans les zones jaune et orange, toutes les écoles pourront rouvrir. Dans les zones rouges, les élèves jusqu'à la huitième année pourront retourner à l'école et les écoles secondaires pourront accueillir 50 à 75 % des élèves.
  • Les terrasses des bars et des restaurants seront autorisées à rouvrir dans les zones jaunes.
  • Le couvre-feu à partir de 22h00 reste en vigueur.
  • Les musées, les théâtres, les cinémas et les spectacles en plein air pourront également rouvrir leurs portes.
À partir du 1er mai, les installations sportives d'une capacité maximale de 500 personnes et les stades d'une capacité maximale de 1 000 personnes rouvriront leurs portes.
À partir du 15 mai, les piscines extérieures et les plages rouvriront avec leurs mesures de protection.
À partir du 1er juin, les espaces intérieurs des restaurants seront rouverts, mais uniquement pour le midi. Réouverture des fitness. À partir du 1er juillet, les foires commerciales et les congrès devraient également être possibles.

L'Italie est divisée en trois zones avec des règles différentes : rouge (risque élevé), orange (risque moyen-élévé) et jaune (risque moyen). Depuis le 16 janvier, une zone blanche a été établie pour les régions ayant une incidence hebdomadaire inférieure à 50 cas pour 100 000 habitants, où les restrictions seront minimales. Les zones rouges sont confinées; dans les zones oranges, les bars et les restaurants sont fermés et les déplacements vers d'autres municipalités sont interdits; dans les zones vertes il y a un couvre-feu à partir de 22h00 et les centres commerciaux sont fermés les week-ends et les jours fériés. L'autodéclaration est à nouveau requise pour les déplacements.

La division par zones (dernière mise à jour: 19.4.2021) :

  • Zone rouge : Pouilles, Sardaigne et Vallée d'Aoste.
  • Zone orange : Abruzzes, Basilicata, Calabre, Campanie, Émilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marches, Molise, Ombrie, Piémont, Province autonome de Bolzano, Province autonome de Trente, Sicile, Toscane et Vénétie.
  • Zone jaune : aucune zone
  • Zone blanche : aucune zone

Le mesures suivantes sont également en vigueur :

  • Les masques sont obligatoires dans tous les lieux fermés comme les transports publics et les magasins. 
  • Depuis le 7 octobre, dans toute l'Italie, le port du masque est obligatoire également à l'extérieur si vous vous trouvez près de personnes qui ne vivent pas avec vous.
  • Les discothèques et autres salles de danse publiques, à l'intérieur comme à l'extérieur, sont fermées.
  • Depuis le lundi 26 octobre, tous les restaurants et bars doivent fermer à 18 heures. Les services de livraison et le Take Away peuvent toujours être proposés après 18 heures. 
  • Les fitness, les piscines, les théâtres, les cinémas, les stations de ski et les salles de jeux sont également fermés.

L'état d'urgence a été prolongé jusqu'au 30 avril 2021.

La situation en Allemagne

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

À l'intérieur de l'Allemagne, des restrictions peuvent s'appliquer vis-à-vis des voyageurs en provenance d'états fédéraux touchés par de nombreuses nouvelles infections. Les touristes en provenance de zones fortement affectées ne peuvent pas être hébergés s'ils ne disposent pas d'un test négatif au coronavirus. Pendant le confinement  en cours (depuis le 2 décembre), il n'est pas possible de séjourner dans les installations touristiques telles que les hôtels ou les campings. Dans certains États fédéraux, le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai.

Les Lands de Thuringe et Saxe figurent sur la liste des pays à risque de l'OFSP. Les voyageurs de retour en Suisse doivent se soumettre aux mesures suivantes : 10 jours de quarantaine (7 jours dans des cas particuliers), présenter un test Covid 19 négatif (datant de moins de 72 heures) et remplir le formulaire d'entrée électronique.

À partir du mardi 2 mars, les personnes arrivant de la région frontalière de la Moselle devront présenter un test de coronavirus négatif datant de moins de 48 heures. Un test rapide est suffisant. Les citoyens allemands et les étrangers vivant en Allemagne en sont exemptés.

Depuis le 28 mars, les personnes qui se rendent en Allemagne en avion doivent présenter un test covid négatif datant de moins de 48 heures. Cela vaut également pour ceux qui y transitent.

Depuis samedi 24 octobre toute la Suisse est considerée comme zone à risque. Les personnes en provenance de Suisse doivent se soumettre à une quarantaine de 10 jours. Après un résultat négatif au test Covid-19 après le 5e jour, la quarantaine peut être levée par les autorités sanitaires locales. Les voyageurs doivent également remplir un formulaire d'entrée numérique. Depuis le 23 décembre, les personnes se rendant en Bavière doivent présenter un test négatif au coronavirus datant de moins de 48 heures. En outre, toute personne se rendant dans le Bade-Wurtemberg doit se soumettre à une quarantaine, cela vaut également pour toute personne franchissant la frontière pour faire ses achats.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

D'après le Robert Koch Institut il y a jusqu'à présent plus de 3 217 700 infectés et plus de 80 800 morts. 

Dans certains États fédéraux, le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai. Les magasins, les bars et les restaurants restent fermés. Dans les zones les plus touchées par les infections, les gens ne peuvent se déplacer que dans un rayon de 15 km autour de leur domicile. Les états fédéraux peuvent décider d'ouvrir les écoles. Tous les rassemblements dans les lieux publics sont interdits. 

Les états fédéraux pourront rouvrir tous les magasins et services de soins individuels, si le taux de nouvelles infections est stable et inférieur à 35 nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours d'une semaine.

Les salons de coiffure rouvrent dans toute l'Allemagne à partir du 1er mars. Dans certains états fédéraux, d'autres commerces sont également autorisés à ouvrir en fonction de leur emplacement.

Depuis le 8 mars, les mesures d’assouplissement suivantes sont appliquées :

  • Si l'incidence sur sept jours est inférieure à 50 cas pour 100 000 habitants, les magasins sont autorisés à rouvrir. Entre 50 et 100 cas, les magasins peuvent proposer des achats sur rendez-vous (click-and-meet). En cas d'incidence supérieure à 100 pendant 3 jours, les magasins doivent à nouveau fermer.
  • Si l'incidence est inférieure à 50 pendant 14 jours, les repas en plein air peuvent être ouverts.
  • Si l'incidence sur sept jours est inférieure à 50 cas pour 100 000 habitants, les musées et les galeries sont autorisés à rouvrir. Si pendant 3 semaines il y a moins de 50 nouvelles infections, les cinémas, les théâtres et les salles de concert pourront également rouvrir.
  • Cinq personnes de deux ménages sont autorisées à se rencontrer en privé. Les enfants de moins de 14 ans ne sont pas pris en compte et les couples sont considérés comme un seul ménage. Si l'incidence est inférieure à 35, dix personnes d'un maximum de trois ménages sont autorisées à se rencontrer.
  • Les citoyens ont droit à un test rapide gratuit par semaine dans un centre de dépistage.
  • Selon les niveaux d'incidence, les différents états fédéraux peuvent autoriser la pratique de sports de plein air sans contact pour un maximum de 10 personnes.

Depuis le lundi 2 novembre, les bars et les restaurants sont fermés; fermeture des musées, des théâtres, des cinémas et des fitness. Pendant le confinement, toute consommation d'alcool en public est interdite. La mesure suivante est toujours en place :

  • Le port du masque est obligatoire au centre-ville et dans les zones piétonnes trafiquées

Chacun est encouragé à réduire au strict nécessaire les contacts avec les personnes en dehors du foyer. Les visites dans les hôpitaux et les maisons de retraite sont limitées par les gouvernements des États. Les restrictions varients selon les régions.

Depuis le 29 avril, le port d'un masque est obligatoire dans tous les magasins et les transports publics en Allemagne. Les masques médicaux ou les masques des normes KN95/N95 ou FFP2 sont obligatoires dans les transports publics et les magasins ; les masques en tissu ne sont plus autorisés. En Bavière, seuls les masques FFP2/KN95 sont autorisées. Cette règle vaut également pour les enfants âgés de 7 ans et plus.

La situation en France

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 3 avril, le confinement a été étendu à toute la France. Depuis le 5 avril les déplacements entre les régions sont interdits. 

Les régions Haute-France, Bretagne, Centre-Vallée de la Loire, Île de France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur figurent sur la liste des pays à risque de l'OFSP. Les voyageurs de retour en Suisse doivent se soumettre aux mesures suivantes : 10 jours de quarantaine (7 jours dans des cas particuliers), présenter un test Covid 19 négatif (datant de moins de 72 heures) et remplir le formulaire d'entrée électronique.

Depuis le 31 janvier, toute personne de 11 ans ou plus entrant en France, quel que soit son mode de transport (aérien, maritime ou terrestre), doit présenter un test Covid-19 négatif datant de moins de 72 heures. Les personnes qui habitent près de la frontière ne doivent pas présenter un test covid négatif si elles passent la frontière dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pendant une durée inférieure à 24 heures. Pour les déplacements dépassant un rayon de 30 km il faut se munir de la déclaration sur l'honneur. Veuillez noter que des restrictions de voyage peuvent s'appliquer à l'intérieur de la France (par exemple, entre les zones).

Depuis le 31 janvier, la France interdit les voyages à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'espace européen.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

Les premiers cas de coronavirus en France remontent au 24 janvier 2020. On compte à ce jour plus de 5 374 200 cas et plus de 101 900 décès.

Un couvre-feu est en vigueur en France de 19h00 à 6h00. Les personnes doivent disposer de la nouvelle attestation obligatoire pour les déplacements entre 19h00 et 6h00 à plus de 10km du domicile. 

Depuis le 3 avril, le confinement a été étendu à toute la France pour une durée de 4 semaines. Les écoles resteront fermées pendant 3 semaines. Seuls les magasins essentiels peuvent rester ouverts. Les personnes peuvent se déplacer dans un rayon de 10 km autour de leur domicile. 

Depuis le 1er février, les grandes surfaces non-alimentaires doivent rester fermées. La réouverture des cinémas, des théâtres et des musées, initialement prévue pour le 15 décembre, a été reportée jusqu'à nouvel ordre. Les bars et les restaurants doivent rester fermés jusqu'à nouvel ordre. Depuis le 20 janvier, seuls les masques chirurgicaux, les masques FFP2 et les masques en tissu industriel de "catégorie 1" sont autorisés en France.

Les mesures suivantes sont toujours en vigueur : 

  • Le port du masque est obligatoire pour voyager dans les transports publics. Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés. Cette règle s'applique également aux enfants âgés de 11 ans et plus, et quand possible aussi aux enfants entre 6 et 10 ans. Dans de nombreuses villes, telles que Paris et Nice, le port du masque est également obligatoire à l'extérieur.
  • Les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits jusqu'à nouvel ordre.

La situation en Autriche

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 19 décembre, toute personne se rendant en Autriche depuis un pays à risque (y compris la Suisse) doit se soumettre à une quarantaine de 10 jours. Depuis le 10 février, il faut également présenter un test Covid 19 négatif datant de moins de 72 heures ou un test antigénique datant de moins de 48 heures. Après un résultat négatif au test Covid-19 ou au test antigénique après le 5e jour, la quarantaine peut être levée par les autorités sanitaires locales. Depuis le 10 février, les frontaliers doivent présenter un certificat médical (en allemand ou en anglais) montrant un résultat négatif au test Covid-19 dans les 7 derniers jours. Depuis le 8 février, un contrôle stricte s'applique aux frontières avec le Tyrol du Nord. Pour le départ, un test Covid-19 négatif datant de moins de 48 heures est exigé (cela vaut également pour qui transite par le Tyrol du Nord).

Depuis le 15 janvier, les personnes se rendant en Autriche doivent remplir un formulaire en ligne appelé Pre-Travel-Clearance (PTC) avant d'entrer dans le pays. Ceci est disponible sur le site www.oesterreich.gv.at.

Les régions de Basse-Autriche, Burgenland, Carinthie, Haute-Autriche, Salzbourg et Vienne figurent sur la liste des pays à risque de l'OFSP. Les voyageurs de retour en Suisse doivent se soumettre aux mesures suivantes : 10 jours de quarantaine (7 jours dans des cas particuliers), présenter un test Covid 19 négatif (datant de moins de 72 heures) et remplir le formulaire d'entrée électronique. Pour sortir de nombreux districts ou villes un test covid négatif est requis.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

Il y a plus de 599 100 malades et plus de 10 000 décès. 

Dans le Land du Vorarlberg, des assouplissements sont introduits à partir du 15 mars dans les domaines de la culture, de la gastronomie et du sport.

Depuis le 25 janvier, la distance sociale a été portée à 2 m et le port d'un masque FFP2 est obligatoire dans les transports publics et dans les magasins. Depuis le 8 février, l'obligation de porter un masque FFP2 a été généralisée à tous les lieux publics fermés. Cette règle vaut également pour les enfants âgés de 6 ans et plus.

Depuis le 8 février, les écoles peuvent rouvrir. Cependant, les étudiants seront testés pour le coronavirus deux fois par semaine. Les magasins non essentiels, les musées et les zoos peuvent également rouvrir. Pour les services où il y a un contact étroit avec le client, tels que les coiffeurs, il faut présenter un test Covid négatif datant de moins de 48 heures. Depuis le 8 février, il est à nouveau possible de se réunir avec un autre ménage, mais pour un total de 4 personnes maximum. Le couvre-feu nocturne de 20h00 à 6h00 reste en vigueur.

Suite à la deuxième vague de coronavirus, le gouvernement autrichien a annoncé des mesures restrictives le mardi 3 novembre :

  • Les bars et les restaurants doivent fermer. Toutefois la vente à l'emporter est possible de 6h00 à 19h00. Le service de livraison est disponible 24h sur 24. 
  • Lorsque en voiture il y a des personnes ne vivant pas ensemble, le règlement suivant s'applique : deux passagers au maximum (y compris le conducteur) peuvent s'asseoir dans chaque rangée de la voiture. Il est nécessaire de porter un masque.
  • Les remontées mécaniques peuvent rouvrir le 24 décembre, elles ne sont toutefois accessibles qu'aux résidents. Les hôtels et les restaurants sont fermés jusqu'à nouvel ordre.
  • Des règles supplémentaires peuvent s'appliquer selon les régions. Depuis lundi 14 septembre, l'obligation de porter le masque a été étendue au commerce de détail, au secteur des services, aux autorités publiques et aux écoles en dehors des salles de classe.

Le TCS reste à vos côtés

nouveau coronavirus (2019-nCoV)

Le jeudi 30 janvier, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré l'épidémie de coronavirus comme une urgence sanitaire internationale. Le mercredi 11 mars, l'OMS a déclaré le coronavirus une pandémie mondiale.

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.