Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

23.10.2020

Pandémie de coronavirus : situation actuelle et dispositions de voyage

23 octobre 2020

Cette page est actualisée en permanence pendant les jours ouvrables.

Actualité et dispositions de voyage

Afin de mieux limiter la propagation de la pandémie de coronavirus (COVID-19), qui entre-temps a touché plus de 180 pays dans le monde, plusieurs pays, dont la Suisse, avaient imposé des restrictions d'entrée aux voyageurs. Certaines sont toujours en vigueur, tandis que d'autres sont progressivement assouplies. En Europe, nous assistons en ce moment à une puissante deuxième vague, ce qui entraîne la mise en place de nouvelles restrictions et de mesures dans plusieurs pays.

L'Office fédéral de la santé publique OFSP déconseille en tout cas les voyages non urgents à l'étranger. Depuis le 15 juin, cette recommandation ne concerne plus les voyages vers les pays de l'espace Schengen et la Grande-Bretagne. D'autres pays non mentionnés ici ont introduit des restrictions. Veuillez noter que ces restrictions peuvent changer à tout moment. Avant le départ, il est donc recommandé de se renseigner auprès de l'ambassade de votre pays de destination sur les éventuelles restrictions.

 
 

La situation en Suisse

Les mesures fédérales en vigueur

Les mesures préventives suivantes, décidées par le Conseil fédéral, sont toujours en vigueur :

  • Depuis lundi 19 octobre, dans toute la Suisse il y a l'obligation de porter un masque dans tous les lieux publics fermés (restaurants, cinémas, salles de concert, etc.), y compris les gares. Dans les gares, le masque doit également être porté sur les quais en attendant le train.
  • Les rassemblements de plus de 15 personnes dans les lieux publics sont interdits depuis le 19 octobre.
  • Le port du masque est obligatoire dans les transports publics dans toute la Suisse. Cette règle s'applique également aux enfants âgés de 12 ans et plus. À partir du 15 août, le port du masque est aussi obligatoire en avion.
  • Les manifestations de plus de 1 000 personnes sont autorisées depuis le 1er octobre. Cependant, des mesures strictes de protection sont mises en place : autorisation du canton, traçage des contacts, places assises obligatoires et port du masque obligatoire. Pour les événements sportifs, occupation aux 2/3 maximum. La situation épidémiologique doit toujours être prise en compte et il faut également s'attendre à ce que l'autorisation soit retirée en fonction de la situation.
  • La distance sociale est réduite de 2 m à 1,5 m.
  • Les manifestations politiques sont autorisées à partir du samedi 20 juin, mais un masque est obligatoire.
  • Chaque organisateur doit avoir un concept de protection avec des mesures préventives telles que la distance sociale ou des mesures telles que le traçage des contacts.
  • Les restaurants peuvent accueillir plus de 4 personnes par table, la distance de 2m entre les tables reste en vigueur. Pour les tables avec plus de 4 personnes il est obligatoire de laisser un contact. 
  • L'Office fédéral de la santé publique OFSP a lancé une campagne de prévention intitulée « Voici comment nous protéger », avec des règles de comportement et d'hygiène à respecter pour éviter la contagion. En outre, lorsque les distances ne peuvent être respectées, l'OFSP recommande l'utilisation d'un masque.

La Confédération prend en charge les coûts des tests
Depuis le 25 juin, la Confédération prend en charge les coûts des tests lorsque les critères de l’OFSP sont remplis. C’est par exemple le cas si vous présentez des symptômes qui correspondent au COVID-19 et que votre médecin vous prescrit un test pour détecter une éventuelle infection au nouveau coronavirus.

Traçage et application SwissCovid
L'OFSP invite la population à télécharger l'application SwissCovid pour faciliter le traçage des contacts.

Les mesures cantonales en vigueur

Il faut également tenir compte des différentes mesures prises par les cantons. 

Dans le canton de Genève, la fermeture des discothèques et des clubs a été prolongée jusqu'au 16 novembre au moins.

Depuis le 17 septembre les discothèques du canton de Vaud sont fermées et les événements privés de plus de 100 personnes sont interdits. Ces mesures restent en vigueur jusqu'au 30 octobre au moins. 

Du 9 au 30 octobre, les discothèques et les clubs du canton du Tessin seront fermés. 

Depuis le 15 octobre dans le canton de Zurich, le port du masque est obligatoire pour les événements de plus de 30 personnes. Cette mesure est en vigueur jusqu'au 31 octobre.

À partir du mardi 20 octobre à 18h00, les bars et clubs du canton d'Argovie pourront accueillir un maximum de 50 personnes.

Depuis jeudi 22 octobre, les mesures suivantes sont en vigueur dans le canton du Valais, qui est actuellement le canton le plus touché de Suisse :

  • fermeture des discothèques
  • fermeture dea musées, dea cinémas et des fitness
  • les restaurants et les bars doivent fermer à 22 heures
  • Les rassemblements publics et privés de plus de 10 personnes sont interdits.
À partir du vendredi 23 octobre à minuit, les mesures suivantes entrent en vigueur dans le canton de Berne : les restaurants et les bars doivent être fermés entre 23h00 et 6h00, port du masque obligatoire sous les arcades de la ville de Berne; les musées, les cinémas et les fitness doivent fermer.

Les cantons de Fribourg et de Neuchâtel interdisent les rassemblements publics et privés de plus de 10 personnes, respectivement du 23.10 à 23.00 et du 24.10 à 23.00. Dans ces deux cantons, les bars et restaurants devront fermer à 23h00.

Le canton de Genève a également émis de nouvelles mesures qui entreront en vigueur à partir du lundi 26 octobre, y compris l'interdiction des rassemblements publics et privés de plus de 5 personnes (les enfants jusqu'à 12 ans sont exclus), l'obligation de porter un masque s'applique également en voiture lorsqu'il y a des personnes ne vivant pas ensemble, les bars et restaurants doivent fermer à 23h00. 

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 15 juin, les frontières de la Suisse avec tous les États de l'UE et de l'AELE, ainsi qu'avec la Grande-Bretagne, sont à nouveau ouvertes. Toutefois, nombreuses restrictions subsistent.

Chaque État figurant sur la liste inclut toutes ses régions, ses îles et ses régions d'outre-mer. Font exception les États voisins de la Suisse.

Une quarantaine de 10 jours est obligatoire pour les personnes qui entrent en Suisse en provenance d'États ou régions définis comme étant à risque. Les pays suivants ont été définis par l'OFSP (dernière mise à jour: 12.10.2020) : Albanie, Andorre, Argentine, Arménie, Bahamas, Bahreïn, Belgique, Belize, Bosnie et Herzégovine, Brésil, Cabo Verde, Chili, Colombie, Costa Rica, Croatie, Danemark, Émirats arabes unis, Équateur, Espagne, États-Unis, Gibraltar, Grande-Bretagne, Guyane, Inde, Honduras, Hongrie, Irak, Irlande, Islande, Israël, Jamaïque, Koweït, Liban, Libye, Luxembourg, Macédoine du Nord, Maldives, Malte, Maroc, Moldova, Monaco, Monténégro, Népal, Oman, Panama, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Portugal, Qatar, Roumanie, Slovénie, Tchéquie, Territoire palestinien occupé, Ukraine

Liste des zones des pays voisins présentant un risque élevé d’infection
Régions en France : Bretagne, Haute France, Centre de la France, Val de Loire, Corse, Île de France, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d'Azur 
Territoires français d'outre-mer : Guyane, Guadeloupe, Martinique, Mayotte, Polynésie française, Réunion, Saint-Barthélemy, Saint Martin. 
Zones en Autriche : Land Burgenland, Vienne, Niederösterreich, Oberösterreich, Salzburg
Zones en Italie : Campanie, Ligurie, Sardaigne, Vénétie
Zones en Allemagne : Land Berlin et Hambourg

Dérogations à la quarantaine
Les groupes de personnes suivants sont désormais exemptés de l’obligation de quarantaine : les personnes travaillant dans les milieux culturels après une manifestation culturelle, les sportifs après une compétition sportive, les participants à un congrès spécialisé. Ceci, sous la condition qu'un plan de protection soit appliqué pour ce type d’évènement à l’étranger.
Les personnes qui, pour des motifs professionnels ou médicaux, doivent se rendre dans une zone à risque sont également exemptées, sous la condition que le séjour à l’étranger ne dépasse pas cinq jours et qu'un plan de protection soit appliqué.

L'OFSP précise qu'un résultat négatif au test de dépistage du coronavirus ne réduit pas la durée de la quarantaine, puisque cela n'exclut pas la présence d'une infection.

Depuis le 20 juillet, l'entrée en provenance des pays suivants est à nouveau possible (liste de pays sous réserve de modifications) : l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay; les États de l'UE n'appartenant pas à l'espace Schengen (Bulgarie, Chypre, Croatie, Irlande et Roumanie) ainsi que les petits États européens d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican.

Situation actuelle : infections et décès

Mardi 25 février, le premier cas de coronavirus a été enregistré en Suisse et plus précisément au Tessin. Depuis lors, d'autres cas ont été confirmés, ce qui porte à 103 653 le nombre total de personnes infectées. Depuis début octobre, les cas de coronavirus en Suisse montent exponentiellement et ceci dans plusieurs cantons.

Jeudi 5 mars, le premier décès dû à un coronavirus en Suisse a été enregistré dans le canton de Vaud. D'autres décès ont été enregistrés dans plusieurs autres cantons, ce qui porte le nombre total de victimes à 1 877. 

La situation en Italie

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 3 juin, le gouvernement italien autorise à nouveau les voyages touristiques dans le pays.

Depuis le 28 septembre, la région de la Ligurie figure sur la liste des zones à risque de l'OFSP, avec une quarantaine obligatoire pour ceux qui rentrent en Suisse en provenance de cette zone. Depuis lundi 12 octobre la Campanie, la Sardaigne et la Vénétie figurent aussi sur la liste.

Toute personne se rendant en Italie est tenue de remplir un formulaire d'autodéclaration.

Enregistrement avant votre voyage
Dans quatre régions italiennes, il est nécessaire de remplir un formulaire avant l'entrée :

Règles pour les personnes voyageant en voiture en Italie

Attention ! Pour les personnes qui ne vivent pas ensemble et qui voyagent dans la même voiture en Italie, les règles suivantes s'appliquent :

  • seul le conducteur peut se trouver à l'avant du véhicule
  • deux passagers au maximum peuvent occuper les sièges arrière
  • il doit y avoir une distance minimale de 1 m entre les personnes
  • obligation de porter un masque

Les régions de Vénétie, de Ligurie, d'Émilie-Romagne et des Pouilles ont opté pour des mesures moins restrictives et toutes les places en voiture peuvent être occupées, même s'il s'agit de personnes ne vivant pas ensemble. Le port du masque est toutefois obligatoire.

Deux personnes qui ne vivent pas sous le même toit ne peuvent pas voyager à moto ensemble parce que la distance d'1 m ne peut pas être respectée.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

En Europe, l'épidémie de coronavirus a fait son apparition dans le nord de l'Italie et s'est depuis largement répandue. Plus de 465 000 personnes sont infectées, avec plus de 36 900 décès à ce jour.

Le mesures suivantes sont en vigueur :

  • Depuis le 18 mai, tous les magasins peuvent rouvrir, dans le respect des règles de distanciation sociale et avec le port de masques. Les bars, les restaurants, les esthéticiennes, les coiffeurs, les musées et les expositions peuvent également rouvrir.
  • Les masques sont obligatoires dans tous les lieux fermés comme les transports publics et les magasins. 
  • Depuis le 7 octobre, dans toute l'Italie, le port du masque est obligatoire également à l'extérieur si vous vous trouvez près de personnes qui ne vivent pas avec vous.
  • Les discothèques et autres salles de danse publiques, à l'intérieur comme à l'extérieur, sont fermées au moins jusqu'au 15 novembre.
  • Dans le Piémont et en Lombardie, les centres commerciaux non alimentaires seront fermés le week-end.
  • Depuis jeudi 22 octobre, en Lombardie un couvre-feu est mis en place de 23.00 à 5.00, seuls les déplacements pour le travail ou pour des raisons de nécessité sont possibles. L'autodéclaration est à nouveau requise pour les déplacements. Ces mesures sont en vigueur au moins jusqu'au 13 novembre. Les centres commerciaux non alimentaires seront fermés le week-end.
  • À partir du vendredi 23 octobre, en Campanie et dans le Latium, il y a un couvre-feu respectivement de 23h00 à 17h00 et de 24h00 à 17h00, seuls les déplacements pour le travail ou pour des raisons de nécessité sont possibles.

L'Italie se trouve maintenant dans la "Fase 3", avec une réouverture progressive et des limitations toujours valables. L'état d'urgence a été prolongé jusqu'au 31 janvier 2021.

La situation en Allemagne

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 15 juin, avec l'ouverture des frontières, les citoyens suisses peuvent à nouveau se rendre en Allemagne. À l'intérieur de l'Allemagne, des restrictions peuvent s'appliquer vis-à-vis des voyageurs en provenance d'états fédéraux touchés par de nombreuses nouvelles infections. Les touristes en provenance de zones fortement affectées ne peuvent pas être hébergés s'ils ne disposent pas d'un test négatif au coronavirus. 

Le gouvernement allemand déconseille les voyages dans les cantons de Vaud et de Genève en raison du nombre élevé d'infections. Les personnes en provenance de ces cantons doivent présenter un test négatif au coronavirus datant de moins de 48h ou peuvent être soumises à une quarantaine conformément aux règlements des États fédéraux concernés. Depuis samedi 17 octobre, les cantons suivants sont ajoutés à la liste : Fribourg, Jura, Neuchâtel, Nidwald, Schwyz, Uri, Zurich et Zoug. À partir de samedi 24 octobre toute la Suisse sera considerée comme zone à risque. Toutefois, les personnes en provenance des sept cantons frontaliers (BS, BL, AG, ZH, SH, TG et SG) ne sont pas soumises à une quarantaine et à un test PCR à leur arrivée en Allemagne si elles n'y restent pas plus de 24h.

Depuis lundi 12 octobre, les lands de Berlin et de Hambourg sont considérés comme des zones à risque, avec obligation de se soumettre à une quarantaine de 10 jours pour les personnes revenant de ces régions.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

D'après le Robert Koch Institut il y a jusqu'à présent plus de 403 000 infectés et plus de 9 900 morts.

Chacun est encouragé à réduire au strict nécessaire les contacts avec les personnes en dehors du foyer. En public, les personnes d'un même ménage peuvent se retrouver avec des personnes d'un autre ménage. Les visites dans les hôpitaux et les maisons de retraite sont limitées par les gouvernements des États. Les établissements de restauration sont à nouveau ouverts avec des restrictions : respect des distances, nombre restreint de clients et horaires réduits.  

Les restrictions varients selon les régions.

À partir du 29 avril, le port d'un masque est obligatoire dans tous les magasins et les transports publics en Allemagne. Cette règle vaut également pour les enfants âgés de 7 ans et plus.

La situation en France

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

Depuis le 15 juin, les citoyens suisses peuvent à nouveau se rendre en France. 

Depuis lundi 14 septembre, plusieurs régions de France sont incluses dans la liste des zones à risque, avec une quarantaine obligatoire pour ceux qui rentrent en Suisse en provenance de ces zones. Depuis le 28 septembre la Bretagne figure aussi sur la liste. Les régions frontalières ne sont pas concernées.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

Les premiers cas de coronavirus en France remontent au 24 janvier. On compte à ce jour plus de 999 000 cas et plus de 34 200 décès.

Depuis samedi 17 octobre, la France a introduit un couvre-feu de nuit de 21h00 à 6h00 dans neuf métropoles, dont Paris et Lyon. À partir du vendredi 23 octobre à minuit, le couvre-feu nocturne sera étendu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie française.

Les mesures suivantes sont toujours en vigueur : 

  • Les magasins, restaurants, zoos, parcs et piscines ont rouvert.
  • Les musées, les cinémas et les bibliothèques ont rouvert avec les dispositifs de protection respectifs. 
  • Le port du masque est obligatoire pour voyager dans les transports publics. Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés. Cette règle s'applique également aux enfants âgés de 11 ans et plus. Dans de nombreuses villes, telles que Paris et Nice, le port du masque est également obligatoire à l'extérieur.
  • Les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits jusqu'à nouvel ordre.

En France, de nombreux départements sont à nouveau considérés comme des « zones rouges », c'est-à-dire des régions où le coronavirus circule activement. La carte actuelle des zones peut être consultée ici.

La situation en Autriche

Réouverture des frontières et dispositions de voyage

L'Autriche a rouvert ses frontières avec la Suisse le 4 juin. Depuis cette date, les citoyens suisses peuvent se rendre en Autriche à des fins touristiques. La Suisse a rouvert ses frontières avec l'Autriche (et donc aussi pour les citoyens d'autres pays) comme prévu le 15 juin.

Depuis lundi 14 septembre, la région de Vienne est considérée comme une zone à risque, avec obligation de se soumettre à une quarantaine de 10 jours pour les personnes revenant de cette région. Depuis le 28 septembre les lands Niederösterreich et Oberösterreich figurent également sur la liste. Depuis lundi 12 octobre, les lands de Burgenland et de Salzbourg sont aussi sur la liste.

Situation actuelle : statistiques et mesures en vigueur

Il y a plus de 75 000 malades et plus de 900 décès. 

Le gouvernement autrichien a annoncé un assouplissement progressif des mesures restrictives à partir du 1er mai :

  • Depuis le 1er mai, les gens peuvent se déplacer librement, la distance de sécurité d'un mètre doit continuer à être respectée.
  • Les magasins ont pu rouvrir au début du mois de mai.
  • Depuis le 15 mai, les restaurants peuvent rouvrir, en respectant une distance d'un mètre entre les tables et max. 4 personnes par table.
  • Depuis le 29 mai, les hôtels, les piscines et les bains publics peuvent rouvrir.

Le port d'un masque de protection pour la bouche et le nez est obligatoire dans les transports publics, les taxis, les magasins, les bureaux de poste et les banques, ainsi que dans tous les lieux fermés où la distance minimale de 1m ne peut être respectée. Cette règle vaut également pour les enfants âgés de 6 ans et plus. Des règles supplémentaires peuvent s'appliquer selon les régions. Depuis lundi 14 septembre, l'obligation de porter le masque a été étendue au commerce de détail, au secteur des services, aux autorités publiques et aux écoles en dehors des salles de classe.

La situation en Chine

En Chine, après deux mois de quarantaine et de mesures restrictives, la situation revient lentement à la normale.

Les Etats Unis sont le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus. En Europe, comme dans le reste du monde, plusieurs pays ont déclaré l'état d'urgence et pris des mesures drastiques pour contenir la propagation de l'infection.

Le TCS reste à vos côtés

nouveau coronavirus (2019-nCoV)

Le jeudi 30 janvier, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré l'épidémie de coronavirus comme une urgence sanitaire internationale. Le mercredi 11 mars, l'OMS a déclaré le coronavirus une pandémie mondiale.

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.