Crash-test de compatibilité

La compatibilité des véhicules détermine la sécurité des occupants.


Lors d’essais de collision réalisés dans le passé avec 2 voitures de différentes masses, structures et géométries, le TCS avait constaté un risque accru de blessures pour les occupants des véhicules plus faibles. Une nouvelle méthode de test permet désormais de faire des comparaisons entre différents types de véhicules et d’en tirer des conclusions intéressantes. Le risque d’être blessé sur les routes suisses pourrait être sensiblement réduit si les résultats de ces études étaient systématiquement mis en pratique.

Il faut améliorer la comptabilité des voitures en cas d'accident

Les voitures réussissant le test de collision frontale Euro NCAP remplissent une condition importante en termes de protection des occupants. Mais pour accroître la sécurité des voitures, il faut aussi améliorer leur comptabilité en cas d'accident. D'où l'importance, d'une part, d'équiper les voitures d'un « bouclier de protection » et, d'autre part, d'harmoniser la géométrie et la rigidité des éléments porteurs.

Si les constructeurs adoptent ces principes, la protection des occupants sera sensiblement améliorée aussi bien lors des collisions avec d'autres voitures que dans les accidents impliquant un seul véhicule. On peut partir de l'hypothèse que ces mesures permettent de réduire de 7% environ le risque des occupants de voitures de tourisme de subir des blessures graves, voire mortelles.

Les petites voitures testées ne sont que partiellement convaincantes

4 petites voitures (Fiat 500, Smart Fortwo, Renault Twingo, Kia Picanto) ont été soumises au crash-test de comptabilité. L'analyse portait à la fois sur la qualité de la partie frontale (« évaluation de la compatibilité ») et sur les contraintes subies par les occupants :

Comparaisons entre voitures

Le TCS a vérifié la sécurité de 2 voitures de poids approximativement égal en les faisant entrer en collision l’une contre l’autre. Les résultats ont été comparés à ceux des crash-tests individuels effectués dans le passé. Conclusion : les occupants subiraient des blessures plus graves dans un accident réel en raison notamment des différences de structure entre les deux voitures.

Crash-test Peugeot 308 contre Ford Fiesta

Crash-test Fiat 500 contre Audi Q7

Fiches de secours

Le TCS propose ladite fiche de secours qui permet de réduire le temps de sauvetage des occupants après un accident. Ces informations peuvent contribuer à sauver des vies humaines. Le TCS recommande de fixer la fiche de secours correspondante au véhicule derrière le pare-soleil du conducteur et de poser sur la glace latérale un autocollant indiquant la présence de cette fiche.

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring