Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

25.02.2022

L’espace, terrain de jeu des plus fortunés

Suite au souhait de la NASA d’ouvrir l’espace à tous, Richard Branson, Jeff Bezos et Elon Musk se sont engouffrés dans la brèche.
25 février 2022

Ils proposent d’onéreuses offres aux particuliers. Toutefois, nulle trace de démocratisation de l’espace, car l’accès aux étoiles demeurera longtemps encore réservé à quelques rares privilégiés.

Blue Origin
Un milliardaire dans l’espace. Le 20 juillet 2021, Jeff Bezos a participé lui-même au premier vol habité de sa fusée New Shepard. A ses côtés: son frère, une pilote de 82 ans et un adolescent. Ce dernier étant le seul invité payant.

C’était génial, je ne pense qu’à y retourner!», déclarait Wally Funk, après le retour de la capsule spatiale sur Terre. A 82 ans, la pilote américaine, qui a également suivi une formation d’astronaute, devenait ainsi la personne la plus âgée à se rendre dans l’espace. Les coûts de cette escapade étant au-dessus de ses moyens, c’est Jeff Bezos qui l’a invitée à se joindre à lui, le 20 juillet 2021, pour le premier vol habité de Blue Origin, dans la fusée New Shepard. Son frère Mark et Oliver Daemen, 18 ans, étaient également à bord. Ce dernier entrant dans les annales en devenant le plus jeune astronaute de l’histoire. Ces deux records auront un peu consolé le milliardaire et propriétaire de la société spatiale Blue Origin, car Richard Branson lui avait volé la vedette neuf jours auparavant. Le 11 juillet, le Britannique avait lui décollé du Nouveau-Mexique à bord de son avion spatial VSS Unity. Richard Branson a atteint «seulement» une altitude d’environ 86 kilomètres. Suffisamment haut cependant pour recevoir l’«Astronaut Wings», un badge remis par l’armée américaine pour les vols dépassant les 50 miles d’altitude (environ 80 kilomètres). Jeff Bezos a pour sa part réussi à atteindre 110 kilomètres d’altitude, en s’appuyant sur les normes de la Fédération Aéronautique Internationale, qui fixent l’entrée dans l’espace à 100 kilomètres au-dessus de la Terre.

Vols privés vers la station ISS

Crew Dragon
Hayley Arceneaux a tourné autour de la Terre durant trois jours en 2021, avec trois autres personnes. Le milliardaire américain Jared Isaacman les avait invités dans le «Crew Dragon» de SpaceX. Prix par place: 50 millions de dollars. Jared Isaacman souhaitait ainsi récolter des fonds pour l’hôpital pédiatrique St. Jude, où Hayley Arceneaux travaille et où il a été traité autrefois pour un cancer.

Pour Elon Musk, ces vols ne représentent que des sauts de puce. Avec son entreprise, SpaceX, il transporte depuis 2020 déjà des astronautes vers la station spatiale internationale (ISS), située à 400 kilomètres de la Terre. En septembre dernier, son véhicule spatial Crew Dragon, affrété par le milliardaire américain Jared Isaacman, a emmené pour la première fois quatre touristes de l’espace en orbite autour de la Terre, où ils ont tourné, trois jours durant, à 575 kilomètres d’altitude. Et Inspiration4 a été le premier vol spatial sans astronaute professionnel. SpaceX a déjà vendu d’autres vols à des particuliers. Et la société texane Axiom Space, partenaire de l’agence spatiale américaine NASA, emmène ce mois-ci, également à destination de l’ISS, le premier équipage entièrement civil à bord du Crew Dragon de SpaceX.

Dans les années 2000 déjà, des efforts ont été entrepris afin de promouvoir le tourisme spatial. Ce sont les Russes qui, les premiers, ont effectué quelques ­missions vers l’ISS, avec des personnes fortunées à bord. Le premier touriste spatial fut l’entrepreneur américain Dennis Tito, qui séjourna une semaine dans la station spatiale en 2001. Mais le vol spatial commercial n’a jamais vraiment pris son envol. Le souhait de la NASA de rendre l’espace accessible à tous va-t-il devenir réalité grâce à la course à l’espace des trois milliardaires? Rien n’est moins sûr. «Bien qu’il existe des projets de construction d’un hôtel spatial et que des vols simplifiés – avec SpaceX par exemple – soient désormais possibles, du moins en orbite basse, le tourisme de masse dans l’espace n’aura probablement pas lieu dans un futur proche», constate la professeure Susanne Wampfler, astrophysicienne à l’Université de Berne. Des conditions préalables, telles que l’état de santé et un entraînement spécifique, doivent être remplies. Et les coûts demeurent très élevés. «L’impact environnemental n’est pas non plus négligeable», remarque-t-elle.

Des tarifs exorbitants

Axiom Space
Un module pour touristes de l’espace devrait être fixé en 2024 à la zone Harmony de l’ISS – là où se trouvent des laboratoires d’astronautes professionnels. La NASA a confié cette tâche à la société texane Axiom Space.

Et en effet, les tarifs pratiqués sont énormes. Virgin Galactic facture par exemple 450 000 dollars environ les trois minutes d’apesanteur. Richard Branson espère toutefois un jour réduire le prix du billet à 40 000 dollars par vol. Chez Blue Origin, on n’avance aucun chiffre. Mais il est à supposer que le richissime père banquier du jeune spationaute Daemen a déboursé plusieurs dizaines de millions pour ce vol de dix minutes. Les candidats intéressés par un voyage vers l’ISS, avec Axiom Space, doivent débourser 55 millions de dollars. Dix millions de cette somme sont versés à la NASA pour une semaine de séjour et la planification de l’entreprise. Et plus de 2000 dollars par jour pour la nourriture. Mais peut-être l’agence spatiale russe Roskosmos proposera-t-elle bientôt des conditions un peu plus avantageuses afin de remplir les places devenues vacantes dans la capsule Soyouz. Après l’arrêt du programme de navette spatiale par les Etats-Unis en 2011, les Russes ont continué d’envoyer des astronautes sur l’ISS, jusqu’à l’arrivée d’Elon Musk et de SpaceX.

Design de circonstance. Axiom Space a confié au designer français Philippe Starck la conception de l’intérieur du module pour les invités. Il a imaginé une structure confortable qui rappelle celle d’un œuf.

Mais l’argent n’est pas tout. Un entraînement spécifique est nécessaire pour se rendre sur l’ISS, même si celui-ci n’est pas aussi astreignant que celui des dix futurs astronautes présentés par la NASA en décembre 2021. Pour eux, deux ans de préparation intensive sont nécessaires à leur mission. Autre élément à prendre en compte: les effets possibles sur le corps. Des études ont montré qu’après quelques jours dans l’espace, les radiations, dont l’intensité est multipliée, peuvent entraîner des mutations dans le matériel génétique et un risque accru de cancer. L’apesanteur, quant à elle, a un effet négatif sur la vision et fait diminuer la masse musculaire et osseuse. La griserie de l’espace en vaut-elle vraiment la peine? 

Texte: Juliane Lutz
Photos: @Blue Origin, @Official SpaceX Photos, @Axiom Space.

Les prestataires

Virgin Galactic
Lieu de décollage: Spaceport America, Nouveau-Mexique
Exigences: contrôle médical
Prestation: vol suborbital (env. 80 km d’altitude ) en véhicule spatial, (3 min. et plus en apesanteur), 5-7 jours d’entraînement (sécurité, décollage et atterrissage, etc.) sur place, combinaison spatiale, échange avec des experts.
Prix: actuellement 450 000 dollars. A ce jour, 600 billets vendus à
250 000 dollars.
virgingalactic.com

Blue Origin
Lieu de décollage: Van Horn, Texas
Exigences: taille entre 1,60 et 1,93 m, poids de 50 à 101 kg, supporter 3 Mach (trois fois le poids
du corps). Etre au bénéfice d’autres expériences liées à cette activité.
Prestation: vol en fusée à plus de 100 km d’altitude, expérimenter l’apesanteur durant 4 min., places vers le hublot pour tous, entraînement la veille.
Prix: non spécifié. Lors de la première vente de billets, un enchérisseur a probablement remporté la mise pour 28 mio. de dollars.
blueorigin.com

SpaceX
Lieu de décollage: Cape Canaveral, Floride
Exigences: physique et mental solides, 6 mois d’entraînement intensif (centrifugeuse, jets, extérieur).
Prestation: p. ex. vol orbital ­(Inspiration4)
Prix: 50 mio. de dollars par
personne (Inspiration4)
spacex.com

Axiom Space
Lieu de décollage: Cape Canaveral, Floride
Exigences: physique et psychique solides, une mission préalable.
Prestation: 17 semaines de préparation (niveau NASA) sur les sites d’entraînement des astronautes, vol (avec un astronaute professionnel), séjour de 8 jours sur l’ISS.
Prix: 55 mio. de dollars p. p.
axiomspace.com

Roskosmos
Lieu de décollage: Base spatiale de Baïkonour, Kazakhstan
Exigences: non spécifiées
Prestation: vol avec des astronautes professionnels et des particuliers, séjour de 14 jours sur l’ISS.
Prix: de 44 à 53 mio de dollars p. p.
en.roscosmos.ru

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Plus d'articles de la rédaction Touring

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.