Journées courtes et obscurité: 50% d'accidentés en plus pour les deux-roues et les piétons

La baisse de la luminosité a une influence importante sur le nombre d’accidents en Suisse. Sur les 10 dernières années, de 5h à 9h et de 17h à 19h, la probabilité d'être blessé ou tué augmente jusqu’à 58% de novembre à février, par rapport au reste de l’année. Ce taux est même plus élevé pour les usagers les plus faibles, comme les cyclistes, motards ou piétons. Dans le cadre de la journée de la lumière qui aura lieu le 7 novembre, le TCS sensibilise sur la nécessité de voir et être vu.

05 novembre 2019

 A l’occasion de la journée de la lumière, le TCS met en garde les usagers de la route les plus vulnérables. En effet, les accidents les concernant sont plus fréquents en cette période de l’année, caractérisée par une luminosité réduite.

Image
 

Cyclistes, motards et piétons à risque en hiver

 De novembre à février, le risque d’accident est de presque 60% plus élevé pour les motards le matin, par rapport au reste de l’année. Ce créneau horaire représente, avec celui de 17h à 19h et pour un total de 6 heures au total, plus de 40% des motards accidentés sur une durée de 24 heures.

 Les autres catégories de deux-roues sont également plus vulnérables durant les mois à visibilité réduite. En effet, un cycliste a 52% plus de probabilité d’avoir un accident entre 5h et 9h de novembre à février par rapport au reste de l’année et a même 54% de possibilités supplémentaires que cet accident entraine des blessures graves, voire la mort.

 Ces risques concernent aussi les vélos électriques. Un accident grave ou mortel a 43% de possibilités supplémentaires d’impliquer un e-bike entre 5h et 9h le matin de novembre à février, comparé au reste de l’année.

 Enfin, les piétons sont les usagers les plus vulnérables dans la circulation et c’est particulièrement le cas en hiver. Un quart des accidents impliquant des piétons y a lieu en fin de journée, alors que la proportion est encore plus élevée le matin avec 44% d’accidents supplémentaires.

Quelques conseils pour rester mobile en toute sécurité

 Les usagers de la route ont la responsabilité en tout temps de voir et être vus. Cette règle d’or est d’autant plus importante pour les usagers sans carrosserie, plus vulnérables dans la circulation.

 Afin de bien voir, les cyclistes et les motards doivent impérativement vérifier leur éclairage durant cette saison, avant de prendre la route. Les piétons quant à eux doivent privilégier les parcours bien éclairés, où ils seront en mesure de voir la circulation et prévenir ainsi les dangers.

 Parallèlement, il est essentiel d’augmenter sa visibilité. Les usagers des deux-roues peuvent équiper leur véhicule de réflecteurs et porter des tenues claires ou munies d’éléments réfléchissants. L’habillement est un élément essentiel de sécurité, également pour les piétons. La campagne "Made Visible", menée par le TCS avec le soutien du Fonds de sécurité routière, livre de nombreuses astuces pour combiner mode et visibilité en toutes circonstances. Écharpes, stickers, pendentifs, sacs à dos stylisés : il existe de multiples possibilités pour mieux se rendre visible.

Laurent Pignot
Laurent Pignot
Téléphone +41 58 827 27 16
Téléphone +41 76 553 82 39
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.