Arrêté fédéral vélo - Oui

L’adaptation de la Constitution soumise au vote le 23 septembre permettra d’améliorer la cohabitation entre la voiture, les transports publics, les déplacements à pied et à vélo.


Le TCS soutient l'arrêté fédéral vélo

L'arrêté fédéral vélo répond aux besoins de transport de la population suisse en mettant l'accent sur un développement novateur et efficace du réseau de voies cyclables. Il représente aux yeux du TCS une solution solide qui tient compte de l'importance croissante de la bicyclette comme moyen de transport, améliore la fluidité du trafic et accroît la sécurité routière.

« Votaion Vélo » - Pro Vélo Suisse
« Votation Vélo » - Pro Vélo Suisse
 

1. Ancrage de l’arrêté fédéral dans la Constitution

L’arrêté fédéral complète l’actuel article 88 de la Constitution (Chemins et sentiers pédestres) par une disposition sur le vélo. Cet article a influencé positivement le développement des chemins et sentiers pédestres. Nous nous attendons au même bénéfice pour les réseaux de voies cyclables, grâce au complément à cet article.

2. La Confédération coordonne également les voies cyclables

Les réseaux de transport ne se terminent pas aux frontières communales ou cantonales. Il est important et opportun que la Confédération puisse endosser un rôle de coordination dans ce domaine. Elle soutient ainsi les efforts des communes et des cantons afin d’améliorer le réseau de voies cyclables.  

3. Le FORTA règle déjà la question du financement

Dans le cadre des programmes d’agglomération, la Confédération accorde des contributions financières aux réseaux de mobilité douce. Pour les années 2019-2022, un peu plus de 300 millions de francs, notamment au profit de la mobilité cycliste. Aucun financement supplémentaire n’est nécessaire de la part de la Confédération.

4. La séparation des courants de trafic peut améliorer les capacités du réseau

L’arrêté fédéral va favoriser la séparation des courants de trafic, ce qui permettra non seulement d’améliorer la sécurité de tous les usagers, mais également d’augmenter de manière générale les capacités pour le trafic individuel motorisé et les transports publics.

5. Pour une co-modalité plus sûre

De plus en plus de personnes utilisent différents modes de transports, dont le vélo. L’arrêté fédéral offre la possibilité de compléter le réseau des voies cyclables de manière judicieuse, sans opposer les différents modes de transports. Cela conduit à une plus grande sécurité, à une amélioration des flux de trafic ainsi qu’à une diminution du stress et des situations conflictuelles dans le trafic.

6. La Confédération soutient la planification du réseau

La planification du réseau est primordiale pour une amélioration de l’infrastructure. La Confédération a déjà une grande expérience dans ce domaine, dont elle peut faire profiter les cantons dans le cadre du développement des voies cyclables.

Partager
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.