Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Vanlife – pourquoi le camping est-il tendance?

Sept raisons pour lesquelles la vanlife et l’aménagement personnalisé du camping-car trouvent de plus en plus d’adeptes

Les campeurs écrivent aux campeurs!

Auteur: Michael Sterk, membre de TCS Camping et campeur passionné. Propriétaire d’un camping-car et d’une caravane et chef d’exploitation dans le commerce du camping.

Sept raisons pour lesquelles la vanlife et l’aménagement personnalisé du camping-car trouvent de plus en plus d’adeptes.

Tendance no 1: la vanlife, un rêve de liberté au plus près de la nature

vanlife, un rêve de liberté au plus près de la nature
Inage: Sandro Alvarez

Prendre avec soi le strict nécessaire, démarrer le moteur et partir à l’aventure – fidèle à la devise «Le chemin est le but». Rares sont les façons de voyager qui laissent autant de place à la spontanéité et à la flexibilité.

  • C’est vous et vous seul qui décidez quand, où et combien de temps vous souhaitez rester ou passer la nuit dans un endroit en pleine nature, loin des sentiers battus empruntés par les touristes.
  • C’est vous et vous seul qui décidez ce que vous préparez à manger dans la cuisine de votre camping-car et à quelle heure; vous n’êtes pas tenu de respecter les heures de repas rigides et contraignantes comme à l’hôtel.
  • Vous avez suffisamment d’espace pour ranger les ustensiles ménagers, ainsi que vos équipements de loisirs ou de sport. Et rien ne vous empêche de prendre le large pour fuir le mauvais temps.

Cette forme de voyage au volant d’un camping-car compact (van ou fourgon aménagé) est furieusement tendance, surtout chez les jeunes, ces derniers temps. En 2020, le nombre d’immatriculations de véhicules de camping en Europe a battu tous les records. On croise d’ailleurs de plus en plus souvent le terme anglais «vanlife» (vie en van), auquel sont consacrés des centaines de blogs et des millions de contributions sous le hashtag #vanlife. Les stories Instagram avec de superbes photos sous les palmiers, à l’orée d’une forêt ou dans les montagnes réveillent la nostalgie des voyages chez un public croissant et suscitent la curiosité pour le camping ou la vanlife.

Tendance no 2: le rapport qualité/prix

On ne peut pas dire que les vacances en camping-car soient bon marché, mais ce n’est pas plus cher que de prendre un forfait pour partir en avion sur une île touristique dans un hôtel bondé ou de partir en croisière avec toute la famille. Si l’on additionne la location du camping-car, les frais d’hébergement au camping ou sur les aires d’étape, le coût du carburant et des péages, on arrive facilement à CHF 200.– par jour. Mais si l’on divise la somme totale par le nombre de voyageurs, soit deux, trois personnes ou davantage, la balance penche davantage en faveur des vacances au camping. 

À cela s’ajoutent les nombreux avantages qu’offrent les vacances en camping-car. Pour ce qui est des coûts de restauration, libre à vous de choisir si vous souhaitez cuisiner ou faire vos grillades vous-même. Ou bien si vous préférez vous installer dans une auberge rustique non loin de votre emplacement pour y déguster les spécialités locales. Dans les régions rurales, il n’est pas rare que les propriétaires de l’auberge vous autorisent à passer la nuit sur le parking clients derrière l’auberge, si vous le leur demandez.

Tendance no 3: profiter de la vie de famille et faire de nouvelles connaissances

Vanlife en tendance

Profiter de la nature tous ensemble, cuisiner à plusieurs ou se rassembler autour d’un feu de camp sont autant d’occasions de renforcer la cohésion familiale ou le sentiment d’appartenance à un groupe. Chacun garde pourtant suffisamment de liberté pour se consacrer à ses occupations préférées.

Les campeurs sont des gens sociables: si cela vous tente, vous aurez de multiples occasions d’entrer en contact avec d’autres campeurs.

Vous aurez ainsi la chance de faire la connaissance de gens intéressants venus du monde entier, mais aussi d’échanger des souvenirs de voyage et de vacances ou de partager des conseils utiles.

Tendance no 4: les jeunes découvrent le camping

Les vans compacts et les fourgons aménagés sont plébiscités par la jeune génération.

Les vans compacts et les fourgons aménagés sont plébiscités par la jeune génération.

En raison des nombreuses restrictions dont les voyageurs ont fait les frais, beaucoup de familles ont découvert le camping en 2020 et ont été enchantées par leurs premières vacances au camping. Le camping s’impose également comme une tendance en vogue chez les jeunes, les millenials (entre 25 et 35 ans).

Ces deux publics s’intéressent plus particulièrement aux vans et aux fourgons compacts, ce qui se répercute dans la hausse de la demande. Si ces véhicules font l’objet d’un fort engouement, c’est aussi parce qu’ils savent se faire oublier au quotidien tout en embarquant tout ce dont on a besoin pour le camping. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, les vans et les fourgons aménagés représentent presque une immatriculation sur deux parmi les camping-cars.

Qu’est-ce qu’un van?

Un van est un véhicule qui mesure environ 5 m de long, 2 m de large et 2 m de haut. Voici quelques exemples typiques de cette catégorie: Citroën Jumpy, Fiat Talento, Ford Transit Custom, Mercedes Classe V/Vito, Nissan NV300, Opel Vivaro, Renault Traffic, Peugeot Expert, Toyota Proace et VW T5/T6.

Ces vans sont parfois vendus directement aménagés par les constructeurs, comme c’est le cas du Marco Polo de Mercedes ou du California de VW. Mais le plus souvent, les vans sont transformés en véhicules de camping par des entreprises spécialisées, dont les plus connues sont Adria, Knaus, Malibu, Pössl ou Westfalia. Au total, il existe plus de 20 constructeurs différents dont l’activité consiste à transformer les vans en camping-cars.

Avantages du van

Les vans sont le véhicule parfait pour un week-end prolongé à la mer ou une virée shopping au cœur de la jungle urbaine. La plupart des vans de camping sont dotés d’un toit relevable, de deux à quatre couchettes, d’une mini-cuisine, d’un réfrigérateur et d’espaces de rangement. La plupart du temps, un van n’est pas suffisamment grand pour loger des toilettes ou des W.-C. Grâce à leur format compact et à la conduite de type voiture personnelle, un van est le compagnon rêvé de nombreux campeurs.

Les vans conviennent pour le printemps, l’été et l’automne, mais pas forcément en hiver.

Le prix d’un van aménagé d’entrée de gamme se monte à env. CHF 40 000.–. Il convient toutefois de préciser que le prix de base n’inclut pas bon nombre d’options importantes voire indispensables, pour lesquelles il faudra ajouter entre CHF 10 000.– et CHF 20 000.–. Dans ces conditions, il faut compter environ CHF 60 000.– pour un véhicule raisonnablement équipé en camping-car à part entière.

Qu’est-ce qu’un fourgon?

Vanlife im Tre

Un fourgon est un véhicule qui mesure environ 5,50 à 6,50 m de long, 2 à 2,15 m de large et de 2,50 à 2,80 m de haut. Le représentant le plus connu et le plus populaire de cette catégorie est le Fiat Ducato qui, avec ses cousins du même type Citroën Jumper et Peugeot Boxster, détiennent une part de marché de plus de 70%. Les parts de marché restantes reviennent essentiellement aux Mercedes Sprinter, VW Crafter, Ford Transit et Renault Master. On notera que le Mercedes Sprinter a grignoté quelques parts de marché à Fiat ces deux dernières années et qu’il est très populaire, y compris chez les particuliers qui aménagent eux-mêmes leur fourgon. Un Mercedes Sprinter est toutefois toujours un peu plus cher qu’un Fiat Ducato. Durant les dernières décennies, le Ducato et ses «cousins» ont conquis des milliers de campeurs par leur coût d’achat abordable, leur longévité, leur fiabilité et leurs frais d’entretien peu élevés, d’où une part de marché importante.

À l’exception du VW Grand California basé sur le Crafter, tous les fourgons aménagés le sont par des préparateurs spécialisés dans les véhicules de camping. Compte tenu de la demande extrêmement élevée dont les véhicules de cette catégorie ont fait l’objet ces dernières années, tous les constructeurs de camping-cars proposent aujourd’hui des fourgons aménagés. Le «père et inventeur» des fourgons aménagés est l’Autrichien Peter Pössl. Ce dernier a cédé il y a déjà longtemps son entreprise et ses idées à des entrepreneurs allemands. Les constructeurs qui proposant des fourgons aménagés sont au moins au nombre de 30 en Europe, à l’heure actuelle. Parmi eux figurent les marques les plus populaires, telles que Adria, Kanus, Hymer, Malibu et Pössl.

Avantages du fourgon

Les fourgons aménagés se prêtent idéalement aux voyages de courte durée au bord de mer, les vacances de quelques semaines ou les circuits de plusieurs mois. Ils n’ont pas le profil idéal pour évoluer dans la jungle urbaine puisqu’ils ne peuvent pas stationner sur les places de parc usuelles à cause de leur longueur et qu’ils n’ont pas accès aux garages souterrains en raison de leur hauteur.

Les fourgons aménagés peuvent être dotés en option d’un toit relevable et permettent de loger deux à quatre couchettes, une cuisine, un réfrigérateur, des toilettes/WC et des rangements. Grâce à leurs dimensions compactes ainsi qu’à leur coût d’achat et d’entretien abordable, ils sont très populaires auprès de nombreux publics, d’où une forte hausse de la demande.

Le prix d’un fourgon d’entrée de gamme aménagé avec équipement de série se monte à env. CHF 40 000.–. Il convient toutefois de préciser que le prix de base n’inclut pas bon nombre d’options importantes voire indispensables, pour lesquelles il faudra ajouter entre CHF 10 000.– et CHF 20 000.–. Dans ces conditions, il faut compter environ CHF 60 000.– pour un véhicule raisonnablement équipé. Dans cette catégorie de véhicules, il existe également des modèles exclusifs, tout confort et luxueux, qui peuvent coûter jusqu’à CHF 100 000.–, surtout si le véhicule est basé sur un Mercedes Sprinter à transmission intégrale.

En Suisse, on trouve chez les grands revendeurs des fourgons équipés de tous les accessoires imaginables, bien motorisés et basés sur le Fiat Ducato à partir de CHF 55 000.– en éditions spéciales.

Tendance no 5: camping-car avec toit relevable et tente de toit

Toit relevable

Depuis quelque temps, tous les constructeurs en ont à leur catalogue: un toi relevable qui permet de se tenir debout et qui offre des couchettes supplémentaires. Un «must have» qui ne doit manquer sur aucun van. Les fourgons n’échappent pas à cette tendance puisqu’un modèle vendu sur deux, ou presque, est doté d’un toit relevable. Les toits relevables sont pratiques, puisqu’ils n’ajoutent que quelques centimètres à la hauteur standard du véhicule lorsqu’ils sont fermés. Ainsi, la plupart des vans équipés d’un toit relevable ne dépassent pas une hauteur de 2 m, ce qui leur permet d’accéder aux garages souterrains.

Tentes de toit

Vanlife Tentes de toit

En plus des toits relevables, très populaires, qui peuvent équiper les camping-cars compacts, il existe une autre option tendance pour créer des couchettes: la tente de toit. Une fois montée sur le toit, elle transforme une voiture personnelle courante en véhicule de voyage avec possibilité de couchage.

Certains utilisent leur VW Golf, tandis que d’autres s’achètent un SUV, un pick-up ou même un véritable 4×4 comme le Land Rover Defender ou le Toyota Landcruiser FJ. Depuis la version d’entrée de gamme jusqu’au modèle premium de plusieurs milliers d’euros en passant par le poids léger gonflable, il existe aujourd’hui une multitude de tentes de toit et c’est certainement la façon la moins chère de passer des vacances au camping.

Tendance no 6: la vanlife

Vanlife en tendance
Image:Stefanie Köllinger

Pour la plupart de celles et ceux qui pratiquent la «vanlife», ce style de vie n’a rien à voir avec des vacances au camping. Il s’agit plutôt de vivre au plus près de la nature, de savourer la liberté et l’indépendance, d’éviter les foules et de fuir le tourisme de masse. Mais aussi de savourer le plaisir de décider, au jour le jour, la direction à donner au voyage et de le poursuivre au gré de ses envies et de l’aventure.

Les adeptes de la vanlife sont de plus en plus nombreux à vivre et à travailler toute l’année dans leur véhicule. Beaucoup d’entre eux se lancent dans l’aménagement de leur véhicule alors qu’ils ont très peu de compétences en matière de bricolage. Mais, là encore, grâce à Internet et à YouTube, on peut trouver tout ce dont on a besoin, y compris les instructions les plus détaillées.

La tendance «vanlife» est de plus en plus en vogue. Il est certain que cette forme de voyage ne convient pas à tout le monde. Et surtout pas à celles et ceux qui attachent de l’importance au fait d’avoir un certain confort, de la place, des possibilités de rangement, des toilettes/WC et des lits suffisamment grands et confortables ou qui aiment profiter de l’agrément d’un joli camping ou d’une merveilleuse aire d’étape.

Faut-il acheter ou aménager soi-même son van ou son fourgon?

Cette question soulève de nombreux aspects. Le plus important est souvent le prix. Pour un camping-car neuf, il faut compter CHF 50 000.– au minimum. En raison de la forte demande, les camping-cars d’occasion sont actuellement proposés à des prix exorbitants. Les occasions plus abordables sont souvent délabrées et nécessitent d’importantes réparations. Il faut beaucoup de temps et d’argent pour les remettre en état si l’on entend en profiter encore quelques années et entreprendre un voyage plus long en toute sécurité.

Tendance no 7: aménager soi-même son camping-car/DIY Camper Van

Le «DIY Camper Van», le fait d’aménager soi-même son van ou son fourgon, est de plus en plus populaire. Ce mouvement avait émergé dans les années 1960, aux origines du mouvement hippie. Le Combi (VW bus) joua un rôle essentiel dans cette évolution. Les années 1970 ont vu arriver les voyages en avion tout compris. Les vacances en camping-car étaient plutôt pour les gens «modestes» qui ne pouvaient pas s’offrir un voyage en avion ou une croisière à l’autre bout du monde.

Le fait d’aménager son propre camping-car connaît un regain d’intérêt depuis quelque temps, ne serait-ce qu’en raison de l’offre abondante de vans, de fourgons ou de camionnettes 4×4 permettant d’aménager son véhicule à sa façon. Grâce à Internet et à YouTube, n’importe quel débutant peut avoir accès aux connaissances nécessaires pour effectuer les travaux par lui-même. La perspective d’économiser de l’argent par rapport à l’achat d’un véhicule tout aménagé n’est pas le seul critère. C’est souvent l’envie de concrétiser ses propres idées créatives qui est mise en avant.

Coût et temps nécessaires à l’aménagement par soi-même

Coût et temps nécessaires à l’aménagement par soi-même

Aménager soi-même son van ou son fourgon peut demander facilement 300 heures ou plus, en fonction du niveau d’exigence que l’on a.

Pour l’aménagement complet de l’intérieur, il faut compter un budget total d’env. CHF 20 000.– pour le matériel. Le budget à prévoir dépend, bien sûr, des équipements prévus.

Les éléments techniques, comme le chauffage/chauffe-eau, les batteries, le chargeur, les panneaux solaires, le booster de charge, l’onduleur, le réfrigérateur, les WC ou un réchaud, nécessitent à eux seuls plusieurs milliers de francs. À cela s’ajoutent les frais d’achat du véhicule. Pour un véhicule d’occasion, il faut prévoir, dans tous les cas, un budget minimal de CHF 10 000.–, à moins d’être mécanicien auto et de pouvoir restaurer entièrement un «vieux» véhicule.

Un aménagement individuel

Autre question importante à se poser: est-ce que l’offre de camping-cars aménagés proposée par les constructeurs répond à mes envies et à mes demandes? Que ce soit le plan général, les surfaces et la couleur des meubles ou des revêtements intérieurs, l’équipement et la technique, sans oublier le véhicule de base, avec sa motorisation et ses équipements. Si vous préférez avoir un van ou un fourgon personnalisé dans lequel vous pourrez exprimer votre fibre créative, lancez-vous de toute urgence dans l’aménagement de votre véhicule de camping et ne perdez plus de temps à rêver. Mais attention: le projet demande à être soigneusement planifié.

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur

Si vous n’avez aucun don pour le bricolage, pas d’outils sous la main ou pas d’emplacement pour stationner le véhicule pendant la durée des travaux, il est préférable de renoncer à l’idée d’aménager votre véhicule par vous-même. N’oubliez pas qu’il faut consacrer au minimum 300 heures pour transformer un van ou un fourgon «nu» en camping-car. À cela s’ajoutent toutes les heures de préparation en amont, notamment pour choisir, commander et récupérer le matériel, sans oublier le temps passé à trouver et à acheter le véhicule qui convient.

Le budget pour un aménagement maison

L’argent est un autre aspect important à prendre en compte, car l’aménagement d’un camping-car demande un budget conséquent. Certes, on peut économiser sur le véhicule de base, qui n’a pas besoin d’être neuf. Mais si on est dans l’impossibilité d’effectuer soi-même les réparations ou les travaux de remise en état, il faut prévoir au minimum un budget de CHF 10 000.– pour avoir un véhicule avec contrôle technique et garantie qui pourra rouler encore quelques années en toute sécurité. Pour l’aménagement intérieur, il faut prévoir, là encore, un minimum de CHF 10 000.– et plutôt CHF 20 000.– si vous envisagez toute la palette des options techniques.

Conditions d’admission à la circulation routière

Dernier aspect à prendre impérativement en compte si vous vous chargez vous-même de l’aménagement intérieur: les conditions d’admission à la circulation en Suisse. Le mieux est de contacter le services des automobiles compétent afin de discuter du projet en question avant de commencer les travaux.

Si vous faites inscrire le véhicule que vous avez aménagé comme camping-car et non comme utilitaire dans le permis de circulation, vous bénéficierez de tarifs d’assurance beaucoup plus avantageux. Le véhicule doit toutefois remplir plusieurs conditions:

  • Banquette avec table
  • Couchettes
  • Coin cuisine intégré
  • Espace de rangement
  • Contrôle de gaz en cours de validité (en présence d’une installation de gaz liquéfié)

Tout doit être monté de façon fixe et la vocation du véhicule (hébergement) doit être clairement identifiable. Il convient également de respecter le poids total et de s’assurer qu’il reste suffisamment de marge en fonction du nombre de places assises inscrites.
Que vous optiez pour un véhicule entièrement aménagé ou pour l’aménagement par vos soins, il est important de prendre du temps pour réfléchir à tous ces sujets et savoir ce que l’on veut exactement. Internet peut également se révéler utile, car il existe des guides, conseils et autres instructions détaillées sur tous ces thèmes.

Avez-vous trouvé cet article utile?
Oui
Non
100%
des utilisateurs ont trouvé cet article utile
32 évaluations
 

Vous n’êtes pas encore membre de TCS Camping ?

Optez sans tarder pour le sociétariat TCS Camping ici et profitez d’offres attrayantes!

En savoir plus
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

En savoir plus

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 Jahre Rechtsshutz
60 Jahre ETI Schutzbrief
Mitgliedschaft Familien
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.