Conduire en automne en toute sécurité

Journées plus courtes, températures fraîches, feuilles mortes et brouillard : nos conseils pour affronter les dangers de l’automne.


Premiers bancs de brouillard, journées plus courtes et températures en baisse, autant de signes annonçant comme chaque année la saison d'automne. Pour éviter des ennuis et garantir votre sécurité, voici quelques mises en garde et conseils :

  • Adhérence réduite sur sol mouillé : risque de dérapage et distance de freinage plus longue ; feuilles mortes ou diverses saletés sur la chaussée.
  • Risque d’aquaplaning dû aux flaques et aux rigoles d’eau.
  • Basses températures : attention au verglas, prudence sur les ponts et à l’entrée et sortie des tunnels.
  • Visibilité réduite à la tombée du jour et à cause du mauvais temps comme le brouillard, la pluie ou les chutes de neige.
  • Risque d’éblouissement par le soleil bas et couchant.
  • Risque d’éblouissement la nuit par le trafic en sens inverse.
  • Attention au passage de gibier, en particulier près des forêts.
  • Prendre garde aux cyclistes, surtout ceux sans éclairage.
  • Attention aux piétons en vêtements sombres.

Attention sur la route : nos conseils

Conseils pour la sécurité de l'automobiliste en automne

  • Dès octobre, monter les pneus d’hiver avec une sculpture d’au moins 4 mm. Attention : des pneus de plus de cinq ans perdent nettement leurs qualités routières (gomme plus dure) ; ne plus monter des pneus de plus de dix ans (indépendamment de la profondeur de leur sculpture).
  • En hiver, emporter des chaînes à neige. Monter une fois les chaînes à neige neuves : faire un essai à sec.
  • Vérifier le bon fonctionnement du système d’éclairage.
  • Avant la saison froide, faire contrôler la batterie et si nécessaire la remplacer.
  • Effectuer le test hiver du TCS.
  • Toujours emporter dans le coffre des câbles de démarrage.
  • Utiliser du liquide lave-glace avec antigel.
  • Vérifier les balais d’essuie-glaces et les remplacer le cas échéant.
  • Nettoyer les vitres aussi à l’intérieur.
  • Traiter le caoutchouc des portes (silicone).
  • Toujours emporter dans le coffre : grattoir à glace, petit balai, couverture et spray dégivrant pour serrures.
  • Laver régulièrement la voiture la maintiendra neuve plus longtemps et des vitres propres permettront de mieux voir, tout comme des phares propres d’être mieux vu.
  • Enclencher les feux de croisement et non les feux diurnes quand c’est nécessaire (attention au dispositif automatique d’éclairage).
  • Allumer les feux de brouillard avant et arrière conformément à la législation.
  • Prendre garde aux autres usagers de la route et anticiper.
  • Adapter la vitesse aux circonstances : conduire avec prévoyance.
  • Garder un plus grand intervalle avec le véhicule qui précède.
  • Rouler de façon à pouvoir s’arrêter dans la distance de visibilité.
  • Prudence aux passages pour piétons.
  • Prudence lors des dépassements.
  • En cas d’animaux sur la chaussée, enclencher les feux de croisement et klaxonner, ne pas effectuer de dangereuses manoeuvres d’évitement.
  • Conduire avec prudence est plus important qu’un bon équipement.

Conseils pour la sécurité du cycliste en automne

  • Porter un casque avec des adhésifs réfléchissants. Dès qu’il fait sombre et que la visibilité est réduite, porter des vêtements clairs, avec bandes réfléchissantes, ou un gilet fluorescent. Mettre des vêtements chauds et des gants qui ne gênent pas à la bonne conduite du vélo.
  • Dispositif d’éclairage de haute qualité (phares non clignotants, éclairage blanc à l’avant, rouge à l’arrière). Enclencher les phares dès qu’il fait sombre.
  • Catadioptres blancs à l’avant, rouges à l’arrière et jaunes aux pédales.
  • Pneus en bon état, munis de catadioptres, le profil doit être suffisant et la pression correspondre à l’indication sur le pneu.
  • Vérifier régulièrement les freins.
  • Equiper le vélo de sonnette et de garde-boue.
  • Graisser régulièrement chaînes, articulations, changement de vitesses, câbles.
  • Régler la selle et le guidon correctement. Quand vous êtes assis sur la selle, le talon doit pouvoir être posé sur la pédale et la jambe rester tendue.
  • La largeur du guidon doit correspondre à la largeur entre les épaules du cycliste.
  • Indiquer clairement le changement de direction en levant le bras (surtout aux carrefours ou aux giratoires).
  • Respecter les règles de priorité, la législation s’applique aussi au cycliste.
  • Ne jamais rouler dans l’angle mort des véhicules.
  • Ne jamais rouler trop près des véhicules en stationnement
  • Toujours anticiper les éventuelles fautes des autres usagers de la route.
  • Ne jamais forcer la priorité.

Conseils pour la sécurité du piéton en automne

  • Les seniors et les enfants sont particulièrement vulnérables. Sensibiliser les enfants sur les dangers de la circulation.
  • Porter de bonnes chaussures et, quand le soir tombe, des vêtements clairs si possible avec bandes réfléchissantes. Se munir éventuellement d’une lampe de poche.
  • Bien planifier ses déplacements et prévoir assez de temps, faire preuve de tolérance vis-à-vis des autres usagers de la route.
  • Signaler son intention de traverser la route en se positionnant de manière claire et si possible, chercher le contact visuel avec le conducteur du véhicule.
  • Le droit de priorité n’est jamais absolu. Les véhicules ont besoin d’une certaine distance pour pouvoir s’arrêter.
  • Les piétons n’ont pas le droit de traverser la route si les véhicules sont si proches qu’ils ne peuvent plus s’arrêter.
  • Tenir compte de tous les véhicules qui viennent de différentes directions.
  • Ne pas porter d’écouteurs ni jouer avec son portable, lesquels sont une source d’accidents grandissante. Attention à la route !
  • S’engager sur le passage pour piétons uniquement lorsque le véhicule s’est immobilisé.
  • Ne jamais traverser la chaussée juste devant ou derrière un bus, un tram ou tout autre obstacle.
  • Sur un passage pour piétons avec ilôt, chaque partie est considérée comme un passage indépendant.
  • Le tram est prioritaire sur les piétons même s’il y a un passage pour piétons.
  • Dans une zone 20, les piétons ont la priorité, mais ils doivent éviter d’entraver inutilement la circulation des véhicules.
  • Dans une zone 30, les véhicules sont prioritaires par rapport aux piétons.
  • Aux passages pour piétons avec feux de signalisation, le piéton n’a pas la priorité s’il traverse au rouge, même sur le passage.
TCS Sécurité routière
Téléphone +41 58 827 23 90
Fax +41 58 827 51 24
Partager

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring