Scooters électriques 2019 sous la loupe du TCS

La mobilité électrique progresse. A la suite des vélos et des voitures électriques, les e-scooters se lancent à leur tour à la conquête du marché. Le TCS a examiné en détail quatre modèles commercialisés en Suisse.

27 juin 2019

Les scooters testés (Vespa Elettrica, Niu N1S, Torrot Muvi et Kumpan 1954 Ri) appartiennent actuellement à la catégorie A1 et atteignent une vitesse maximale de 45 km/h. Grâce à une adaptation de la loi, ils pourront être conduits dès 2021 à partir de l'âge de 15 ans déjà (16 ans aujourd'hui) et feront alors partie de la catégorie AM. Les scooters électriques sélectionnés ont été testés par le TCS en collaboration avec le club automobile allemand ADAC selon les critères suivants: aptitude à l'usage quotidien, ergonomie, propulsion et comportement routier. Ils se distinguent non seulement par le prix, mais aussi sensiblement par l'éclairage, la durée de recharge, la batterie et l'autonomie.

Victoire du "classique" électrifié
Le scooter Vespa Elettrica a obtenu la note finale "très recommandé". Ce modèle italien séduit par sa bonne ergonomie et une excellente autonomie en équipement de base. Autres points forts: la durée de recharge la plus courte parmi les quatre concurrents et un grand casier de rangement. Côté négatif, on relèvera une batterie non amovible et un poids élevé rendant la Vespa difficile à pousser.

Solide scooter électrique pour moins de 4000 francs
Les experts ont aussi été agréablement surpris par le moins cher des candidats, le Niu N1S, qui a reçula note "recommandé". Ce modèle a convaincu par une technique au point habillée d'un design moderne. La batterie amovible sous le plancher abaisse le centre de gravité et permet l'aménagement d'un grand casier de rangement sous le siège. Les freins et la durée de recharge ne sont pas totalement satisfaisants.
Le Torrot Muvi a également décroché la mention "recommandé". Il se distingue positivement par une batterie amovible et une position assise confortable même pour des personnes de grande taille. Un éclairage faible et l’échec au test de montée lui ont fait perdre du terrain au classement.

Quelques qualités, mais phare déficient
Le modèle Kumpan 1954 Ri a dû se contenter de la mention "recommandé avec réserves". Son roulement efficace, son siège confortable notamment pour des personnes de grande taille et ses rangements pratiques le prédestinaient pourtant à un meilleur résultat. C'est la mauvaise qualité d’éclairage de son phare qui lui a valu la note finale "recommandé avec réserves". Autres faiblesses: l'autonomie la plus faible du groupe en équipement de base et des problèmes de système électronique. Le constructeur a d'ores et déjà annoncé des perfectionnements.
 

Image
Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.