Baromètre TCS des litiges: la tendance des Suisses à agir en justice

Le Touring Club Suisse lance le premier baromètre suisse des litiges. Cette vaste enquête réalisée par la protection juridique du TCS révèle les sujets de litige des Suisses en fonction de leur fréquence, la région où vivent les plus prompts à se battre pour obtenir gain de cause et la différence de comportement entre homme et femme. Cette première édition du baromètre des litiges reflète les querelles juridiques dans le domaine du droit de la circulation.

27 mai 2019

Après son désormais célèbre baromètre du voyage, le TCS lance un nouvel instrument de mesure: le baromètre des litiges. Cette enquête, la première du genre en Suisse, met en évidence la vaste expérience du plus grand club de mobilité de notre pays dans le domaine de la protection juridique. Les résultats de ce 1er baromètre des litiges se basent sur le portfolio de l'assurance de protection juridique circulation du TCS avec ses quelques 263’000 polices, plus précisément sur les affaires de protection juridique ouvertes ou closes en 2018. 

Image
 

Les Zurichois et les Genevois sont les plus querelleurs

Dans les régions de Zurich et de Genève, chaque année près de quatre personnes sur cent font appel chaque année à leur protection juridique à la suite d'un incident sur la route ou d'une affaire en relation avec leur véhicule. Cette fréquence relevée dans ces deux régions à forte densité démographique dépasse d'environ 50% celles enregistrées dans les cinq autres grandes régions suisses. Les litiges concernant les violations des règles de circulation sont proportionnellement presque deux fois plus nombreux chez les Zurichois que chez les habitants du Plateau ou du Tessin. 

La pugnacité diminue avec l'âge

En observant en fonction des tranches d'âge la fréquence des litiges touchant à la mobilité avec des véhicules, on constate une nette baisse quand l'âge augmente. Avec environ quatre litiges pour cent personnes, la tranche des 18 à 35 ans est presque deux fois plus souvent impliquée dans des litiges juridiques que celles des plus de 66 ans.  

Les hommes sont en conflit deux fois plus souvent – les femmes plus longtemps

L'analyse comparative des résultats entre les genres montre que les hommes sont à l’origine de deux tiers des affaires juridiques. Les hommes se battent donc deux fois plus souvent pour défendre leur cause que les femmes. Cette différence est particulièrement marquée pour les violations des règles de circulation et les accidents de la route, où seul ¼ des litiges est à mettre sur le compte des femmes, les hommes sont responsables des ¾ restant. Autre divergence : les litiges des hommes coûtent en moyenne 25% de plus que ceux des femmes. En revanche, les femmes sont en conflit plus longtemps : leurs litiges juridiques durent en moyenne presque un mois de plus que ceux des hommes.

Ce premier baromètre TCS des litiges en protection juridique circulation peut être téléchargé depuis www.tcs.ch. D'autres baromètres des litiges en protection juridique immeubles et en protection juridique privée suivront.

Yves Gerber
Yves Gerber
Téléphone +41 58 827 27 16
Téléphone +41 79 249 64 83
Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.