Se mettre au camping longue durée

Lieu, caravane, camping-car, le porche - quelles questions faut-il se poser?


Les raisons d’envisager le camping à l’année ou de longue durée peuvent être nombreuses. L’envie de trouver un îlot de verdure, de revenir à plus de simplicité, d’échapper à l’emprise du quotidien ou tout simplement pour avoir un point de départ à des activités de loisirs et d’extérieur dans une région donnée.

Auteur: Olivier Lucy, passionné de camping et membre fondateur de Campingberatung.ch

Un emplacement à l’année ou de longue durée sur le camping de son choix

Les campeurs qui recherchent un emplacement à l’année s’installent le plus souvent sur un camping qu’ils connaissent déjà, s’ils en ont la possibilité. Pourtant, cela peut valoir le coup d’élargir son horizon de recherche et de prendre d’autres aspects en considération. En plus des critères de choix personnels liés à la région, à la situation géographique, etc., d’autres critères méritent d’être retenus.

  • Est-ce que j’envisage de résider au camping uniquement durant l’été ou peut-être en hiver pour les vacances?
  • Puis-je pratiquer mes activités de loisirs (vélo, randonnée, ski, etc.) au départ du camping?
  • Comment se présente l’accès au camping depuis mon domicile? Est-il suffisamment proche pour m’y rendre à l’improviste pour le week-end? 
  • Le camping est-il accessible par les transports publics?
  • Autre question à se poser quand on sait qu’on va garder un emplacement longue durée pour plusieurs années: qu’est-ce qui est prévu pour les enfants sur le camping?
  • Est-ce que je souhaite pouvoir partir avec ma caravane? Autrement dit, suis-je un campeur hybride?
  • (campeur hybride = campeur qui, plutôt que de ranger sa caravane dans une grange, la laisse à l’année au camping, mais qui souhaite l’utiliser occasionnellement pour partir en vacances ou en week-end)
  • Quelle est la taille de ma caravane? Quel type d’auvent ou d’avancée est-ce que je veux avoir?
  • Si c’est une avancée, quelles sont les possibilités prévues par le règlement du camping envisagé? Y a-t-il des restrictions?
  • Quel est mon budget? Il est recommandé en la matière de demander l’avis d’un conseiller indépendant. Selon les régions, le véhicule de camping pourra être plus ou moins fortement sollicité par les intempéries.
  • S’il faut démonter l’installation pour l’hiver, où pourrai-je entreposer mon véhicule et tout le matériel?

Trouver l’emplacement à la saison ou longue durée souhaité:

Emplacements de longue durée non signalés
Souvent, les campings n’indiquent pas s’ils proposent des emplacements à la saison ou à l’année, le mieux est de le leur demander.

Caravane ou camping-car – qu’est-ce qui est le mieux pour les campeurs longue durée?

La question à se poser n’est pas tant «caravane ou camping-car» que: camping en hiver ou pas? Si vous n’envisagez en aucun cas de passer l’hiver au camping, vous pouvez utiliser n’importe quel équipement.

Dans la mesure où l’usage d’un véhicule de camping comme habitat à demeure est beaucoup plus intensif que si on l’utilise deux semaines par an pour aller dans le Sud, il est recommandé de veiller particulièrement à la solidité des meubles, notamment des armoires et des installations techniques. En effet, une fois que le véhicule est fixé sur ses cales, avec l’avancée installée, il ne sera plus possible de se rendre chez le spécialiste pour faire faire des réparations ou des aménagements. À moins que vous ne soyez suffisamment bricoleur pour y procéder par vous-même.

Un camping-car sur un emplacement à la saison ou de longue durée

Les adeptes du camping-car sont de plus en plus nombreux à installer leur véhicule sur un terrain de camping d’hiver. Jusqu’à présent, on y trouvait principalement des caravanes. Quels sont les aspects à prendre en compte pour le véhicule de camping? Comment prépare-t-on une caravane ou un camping-car pour l’hiver?

Isolation et cie

Les indices d’isolation sont un sujet primordial en hiver, car le meilleur chauffage du monde sera de peu d’utilité si la chaleur s’échappe en raison d’une mauvaise isolation. La présence d’un auvent ou d’une avancée permet déjà de minimiser les déperditions de chaleur.
Mais il existe d’autres critères importants à prendre en compte avant de passer l’hiver au camping.

Caravanes adaptées pour l’hiver

Wintercamping

Qu’est-ce qu’une caravane adaptée pour l’hiver? Si vous interrogez un revendeur, il vous dira presque toujours que les caravanes qu’il distribue sont conçues pour l’hiver. Mais qu’est-ce que cela veut dire dans la pratique? Que la caravane ou le camping-car en question aura passé l’hiver sans tomber en morceaux?

Check-list pour savoir si une caravane ou un camping-car est adapté pour l’hiver:

  • Le système d’eau peut être vidangé complètement avec suffisamment de vannes au sol, notamment le chauffe-eau et la chasse d’eau. Des dégâts peuvent en effet survenir au niveau des robinets, des vannes de W.-C. ou des tuyaux/flexibles. Le problème est qu’on ne s’en aperçoit que lorsqu’une fuite d’eau apparaît sous le lit ou sous l’armoire. Par conséquent, il ne doit pas y avoir de conduites montantes sans possibilité de vidange.
  • Le réservoir d’eau est installé à l’intérieur ou dans le fond intermédiaire. 
  • Indices d’isolation du plancher, du toit et des parois: plus ils sont élevés, mieux c’est. La plupart du temps, les avancées sont mieux isolées que les véhicules de camping eux-mêmes.
  • Puissance de chauffage par rapport à la taille: avec une température extérieure de −15° C pour un camping-car de 10 m, un chauffage standard arrive facilement à ses limites.
  • Les conduites de chauffage qui traversent le plancher et passent à l’extérieur doivent être isolées – faire le nécessaire le cas échéant.
  • Les fenêtres standard qui sont pressées dans la paroi du véhicule de camping présentent un indice d’isolation bien moins bon que les nouvelles fenêtres «à cadre».
  • Possibilités de ventilation/mise à l’air: pour qu’il n’y ait pas de problème avec l’eau de condensation, il faut vérifier que l’air d’amenée est assuré au niveau du sol et l’évacuation d’air au niveau du toit.
  • Il est important que l’arrière des armoires et des rangements soit bien aéré pour qu’il ne se forme pas de condensation.
  • Conseil: ne pas oublier de prévoir une protection pour le réfrigérateur. En effet, celui-ci se coupe automatiquement s’il est exposé à une arrivée d’air trop froid.
  • Les conduites d’eau devraient suivre les conduites de chauffage sur toute la longueur afin de ne pas geler. Partout où ce n’est pas le cas, il convient de les isoler ou de les prolonger pour les poser le long des conduites de chauffage. Le cas échéant, on pourra installer un chauffage auxiliaire pour les conduites, avec un bénéfice considérable pour un coût modéré.
  • Il est important de poser une rallonge de cheminée pour que la neige ne couvre pas l’évacuation des fumées. Sans cela, l’échange entre l’air d’admission froid et l’air d’évacuation chaud ne peut plus se faire.
  • Autre point à prendre en compte: les extensions (slide-outs) sont sans doute très séduisantes, mais les éléments mobiles et coulissants sont rarement isolés, tout au moins chez les constructeurs dont nous avons connaissance. Il faut donc en tenir compte avant d’envisager de passer l’hiver au camping.
  • Ne pas oublier les buses de sortie de chauffage au niveau de la porte, pour éviter que l’eau de condensation ne gèle autour de la porte.

À noter pour les camping-cars utilisés en hiver:

Le réservoir d’eaux usées

Le réservoir d’eaux usées domestiques ou eaux grises (autrement dit l’eau de la douche ou de l’évier, mais pas les eaux noires rejetées par les toilettes) ne doit pas être utilisé en hiver. En effet, le réservoir peut geler à cause de l’air froid qui passe sous le camping-car. Inutile de dire que, quand on ne peut plus évacuer l’eau et que le réservoir est plein, l’aventure du camping en hiver tourne court. Le mieux est de placer un seau sous l’évacuation, qui restera ouverte en permanence.
Autre point très important: le réservoir ne doit pas se retrouver en position oblique, pour que les eaux usées puissent s’écouler encore à chaud et ne gèlent pas au niveau de l’évacuation.

Dauercamping
 

L’antenne satellite

En hiver, l’antenne satellite placée sur le toit est particulièrement exposée. Il suffit d’activer l’orientation automatique alors qu’il y a 50 cm de neige sur le toit et cela peut en être fini de la réception TV pour tout l’hiver. Si le moteur est contrarié par des pièces gelées et/ou par le poids, le système peut être endommagé.

Capucines

On voit beaucoup de camping-cars à capucine sur les campings d’hiver. Mais n’oubliez pas un point important: le froid enveloppe toute la capucine, surtout quand le vent souffle. Si vous n’avez pas encore acheté votre camping-car, gardez cela à l’esprit et optez éventuellement pour un modèle profilé avec lit escamotable à l’avant.

Camping-car Capucines
 

À prendre en compte sur les caravanes

De nos jours, les caravanes sont souvent assez grandes, avec une largeur qui est passée en moyenne de 2,30 m à 2,50 m et une longueur qui s’est accrue. N’oubliez pas que ces caravanes ont par défaut le même chauffage, doté de la même puissance, que les caravanes plus petites. C’est pourquoi il est conseillé de s’informer sur les forums ou auprès des campeurs expérimentés et de leur demander quel chauffage ils ont installé. En effet, les chauffages électriques que certains campeurs doivent envisager comme chauffage d’appoint se révèlent être un gouffre financier. Avec un tarif entre CHF –.50 et CHF 1.– du kWh, l’aventure du camping en hiver peut rapidement devenir hors de prix.

Comment choisir son avancée

Pour certains, un simple auvent d’hiver suffira pour entreposer les produits de première nécessité et protéger l’entrée. Les autres souhaiteront avoir un peu plus de confort.

Autrefois, la plupart des campeurs en hiver disposaient d’une avancée standard. Aujourd’hui, les avancées sont beaucoup plus luxueuses. Il convient toutefois de tenir compte d’une règle importante en vigueur sur la plupart des campings: l’avancée doit avoir un aspect compatible avec le camping et ne pas être ancrée dans le sol, autrement dit ne pas avoir de fondation fixe (en vertu du règlement sur la construction dans les communes).

Les possibilités varient d’un camping à l’autre, le règlement de chaque camping est donc déterminant quant à savoir ce qui est autorisé ou non.

Se poser les bonnes questions et réfléchir à ses besoins personnels

  • Si j’utilise une grande caravane, aurai-je besoin d’une grande avancée?
  • Si je souhaite garder la fenêtre de mon camping-car dégagée, pourrai-je monter l’avancée en oblique?
  • Utiliserai-je mon véhicule de camping (caravane ou camping-car) à nouveau sur la route ou restera-t-il pour toujours à son emplacement? Si la caravane ou le camping-car est destiné à ne plus bouger, les possibilités d’aménagement intérieur sont tout autres.

Construire soi-même l’avancée

Construire soi-même son avancée n’est pas sorcier. Selon un sondage effectué lors de l’édition 2018 du Caravan Salon, les prix des fournisseurs varient entre CHF 20 000.– et CHF 50 000.– pour une avancée de 6 × 3 m. Il est tout à fait possible que des associations comme Campingberatung.ch vous aident à construire l’avancée par vous-même, à moindres frais. Peut-être même que le Camping Club local vous donnera un coup de main?

Chauffage

Chauffage au gaz standard et chauffage au gaz avec circuit d’eau

Quand il s’agit de passer l’été au camping, on n’a pas besoin de se préoccuper du chauffage. Le chauffage standard au gaz suffit, y compris pour chauffer l’auvent.

Il en va autrement s’il s’agit de passer l’hiver. La question du chauffage est alors primordiale.

Il existe en gros deux systèmes: le chauffage standard au gaz, qui diffuse l’air chaud grâce à un ventilateur par un système de flexibles et le chauffage au gaz à circuit d’eau, qui fait circuler l’eau chaude à travers un système de conduites. De nos jours, on trouve également des chauffages au sol. La plupart du temps, le système de chauffage à circuit d’eau offre une meilleure rentabilité. Les utilisateurs confirment ce que disent les constructeurs.

Chauffer à l’électricité

Il est tout à fait possible de chauffer le véhicule de camping à l’électricité, mais cela soulève deux problèmes:

  • Premièrement la puissance: l’installation électrique du camping est-elle à même de fournir une puissance suffisante? Il n’est pas rare que les campings disposent d’une installation ancienne, avec une protection électrique insuffisante. Dans ce cas, il peut arriver que toute l’allée du camping se retrouve sans courant électrique parce que vous aurez allumé votre chauffage. 
  • Deuxièmement, la consommation: les chauffages électriques sont extrêmement gourmands en énergie. Il faut savoir que le prix du kilowatt-heure peut aller de CHF –.50 à CHF 1.–. Avec un chauffage qui consomme 1800 W en 24 heures à raison de CHF 1.–/kWh, on se retrouve alors avec une facture de CHF 43.– par jour. Autant dire que l’hiver peut coûter très cher.

Chauffage au pétrole ou au diesel

Autre possibilité: les chauffages au pétrole ou au diesel. Ils sont bien plus économes en consommation. Compte tenu de sa puissance, un chauffage au diesel de 8 kW pourra également chauffer l’avancée.

Informations complémentaires

Vous avez d’autres questions? Campingberatung.ch est à votre disposition pour y répondre.

Avez-vous trouvé cet article utile?
Oui
Non
100%
des utilisateurs ont trouvé cet article utile
16 évaluations
 

Camping-Insider partenaire:

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

En savoir plus

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.