Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Vacances au camping et développement durable sont-ils contradictoires?

Les vacances au camping constituent un bon compromis pour les voyageurs soucieux du climat. Moins on part loin, mieux c’est

Les trois principaux facteurs négatifs pour le changement climatique sont la mobilité, l’habitat et la consommation, notamment l’alimentation. Comment est-ce que je me déplace? Quel est mon habitat? Qu’est-ce que j’achète et qu’est-ce que je mange? Pour contribuer à la protection de l’environnement pendant les vacances, il s’agit de prendre ces trois points en considération quand on les planifie: le voyage, l’hébergement et la restauration.

Les vacances au camping sont-elles respectueuses du climat?

D’après une étude (en allemand) de l’Institut de recherche sur l’énergie et l’environnement de Heidelberg, faire du camping dans son propre pays sans voyager loin est l’un des modes de vacances les plus écologiques. L’étude a pris en compte les émissions générées par le voyage et celles générées par les nuitées.
Le meilleur bilan climatique est à mettre au crédit des «glampers» qui se déplacent avec leur véhicule personnel (le plus écologique possible) ou en train et qui passent la nuit au camping dans un hébergement locatif. Là aussi, moins on part loin, mieux c’est.
En ce qui concerne les véhicules de loisirs (van, camping-car ou caravane), la solution la plus écologique est de voyager en fourgon et de passer la nuit au camping ou, mieux encore, sur une aire d’étape. La manière la plus durable de voyager est, bien sûr, d’effectuer un circuit à vélo ou à vélo électrique avec remorque de tente.

Voyager écoresponsable: comment contribuer en faisant du camping?

Nachhaltige Ferien beginnen bereits bei der Reiseplanung und beim Kofferpacken. Ein paar einfache Grundsätze dabei lauten: Wähle das Fortbewegungsmittel klug, das Reiseziel möglichst nah und vermeide Plastik und Müll so gut es geht, auch auf Reisen.Les vacances durables commencent en planifiant son voyage et en faisant ses bagages. Voici quelques principes de base à considérer: choisissez bien votre moyen de transport, partez le moins loin possible et évitez d’utiliser du plastique et de produire des déchets autant que faire se peut, en voyage aussi.

Village de tentes dans la forêt - TCS Camping Gordevio
 

Conseils durables pour camper et voyager de manière responsable

1. Choisir sa destination avec soin

  • Le voyage aller et retour produit en général la majeure partie des émissions de CO2 du voyage. Préférez donc une destination proche.
  • Vous pourrez calculer facilement les émissions de CO2 du voyage prévu sur myclimate.org et les compenser si vous le souhaitez.

2. Remettre son équipement de camping en question

  • En faisant vos bagages, remplacez les produits en plastique par des options moins polluantes. À titre d’exemple: des bocaux en verre au lieu des boîtes en plastique, du savon au lieu du gel douche et du shampoing, du papier ciré au lieu de la cellophane, une brosse à dents en bois ou en bambou, de la poudre dentifrice, etc. Et – on l’oublie souvent: ne pas utiliser de sac plastique dans la poubelle, mais vider celle-ci plus souvent ou utiliser des sacs compostables.
  • Emportez un sac à provisions en tissu.
  • Pour votre café à l’emporter, mettez dans vos bagages un gobelet réutilisable et/ou une bouteille isotherme.
  • Les bouteilles en plastique contribuent en grande partie à la pollution environnementale. Il pourrait donc être judicieux d’installer un système d’eau potable ou de filtrage dans le van ou la caravane.

3. Se déplacer de manière écoresponsable

  • Vérifiez la pression des pneus de votre véhicule de camping avant votre départ. Une pression optimale agit positivement sur la consommation de carburant, ce qui permet d’émettre moins de CO2.
  • En cas de bouchon ou d’arrêt au feu, éteignez toujours votre moteur.
  • Réduisez votre vitesse et roulez autant que possible à faible régime.

4. Adapter son comportement sur place

  • Une fois arrivé à destination, utilisez, si possible, les transports publics (TP) au lieu de prendre votre véhicule. De nombreux campings proposent une carte vacances permettant d’utiliser gratuitement les TP de la région ou louent des vélos.
  • Triez vos déchets lorsque vous campez. La plupart des campings proposent des aires de service distinctes pour le verre, le carton, le papier, le PET, etc.
  • Veillez à économiser l’eau au camping (douche, vaisselle, etc.).
  • Faites vos achats le plus possible sur les marchés locaux et évitez les produits suremballés.
  • Ne videz jamais d’eaux usées, d’eau de cuisson ou d’eau de vaisselle sale dans la nature; versez-les dans un récipient pour les déverser ensuite dans un endroit adéquat.
  • Ne laissez pas de traces et pas de déchets dans la nature. Veillez à éliminer correctement vos déchets et ne brûlez rien.

5. Remettre ses habitudes en question

On n’est pas obligé de faire trois longs voyages par an. On peut aussi passer des vacances variées, reposantes et relaxantes près de chez soi. La Suisse, notamment, recèle de multiples attractions et paysages à couper le souffle. Le TCS Camping Grand Tour of Switzerland vous permet de découvrir la Suisse sous son meilleur jour.

6. Conclusion

Apprendre à apprécier les choses simples, à les vivre consciemment et à remettre un peu en question ses habitudes de voyage et de consommation permet automatiquement de respecter l’environnement.

Avez-vous trouvé cet article utile?
Oui
Non
89%
des utilisateurs ont trouvé cet article utile
44 évaluations
 
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

En savoir plus

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.