BMW 420d aut. cabriolet (2014)



L’ancien cabriolet BMW Série 3 est remplacé par un modèle de Série 4 un brin plus grand et plus lourd, mais toujours aussi élégant et sportif. Grâce au toit métallique escamotable, il se mue presque en coupé.

Une fois installé à bord, on n’a plus envie d’en sortir. Le coupé-cabriolet BMW Série 4 a de la classe. Son allure en impose, mais son prix aussi. Au tarif de base de CHF 60'600.-, la version 2.0 litres turbodiesel à boîte automatique n’est pas à la portée de n’importe quel manant. Ce cabriolet est le successeur direct de son homologue de Série 3, mais il mesure 2.6 cm de plus en longueur et 4.3 cm en largeur. De surcroît, le modèle à toit escamotable s’avère 200 kilos plus lourd que le coupé dont il est dérivé.

Reportage détaillé

Aperçu technique

Carrosserie, habitacle & confort

Prix-prestations

Comportement & sécurité

Aperçu des résultats

"Un regard qui vous fait chavirer, un corps athlétique et un toit qui s’escamote dans le coffre en 22 secondes. A cela s’ajoutent les bonnes manières, une finition impeccable, du confort à profusion et des systèmes d’assistance intelligents. Quel gentleman, ce cabriolet !"

Essayeur

Forces

  • Stylisme
  • Toit escamotable sophistiqué et astuces d'équipement
  • Comportement brillant
  • Performances et association moteur/boîte à 8 vitesses
  • Faible consommation
  • Prestations de garantie

Faiblesses

  • Poids élevé
  • Prix conséquent
  • Lacunes d'équipement et tarif des options
  • Confort des sièges arrière
  • Diesel rugueux et sonore au ralenti
Partager

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.