La voiture, un piège à chaleur

Une voiture parquée sous un fort soleil d'été peut chauffer dangereusement.


Le TCS a voulu démontrer, par un test au plus près de la réalité, les dangers qu’encourent les occupants d’une voiture dans un habitacle surchauffé. Le test s’est dé- roulé à l’EMPA sis à Dubendorf dans un local climatisé avec des projecteurs UV. On a ainsi pu reconstituer une forte journée d’été sous nos latitudes en Europe. Le but de cette étude était de savoir comment la couleur de la carrosserie et une protection pare-soleil posée sur le parebrise pouvaient influer sur l’intensité de la chaleur dans l’habitacle causée par diverses expositions au soleil. Les vitres entrouvertes ont également fait partie de la batterie de test, car on a constaté que de nombreux automobilistes laissaient souvent les vitres entrouvertes en espérant qu’ainsi leur voiture emmagasinera moins de chaleur.

De fortes différences en fonction de la couleur

Sur une voiture blanche, la température extérieure a passé en 20 minutes de 25 à 55 degrés, sur une voiture noire elle a atteint 70 degrés durant le même laps de temps. La température montait moins vite ensuite, mais, après une heure, atteignait tout de même 60 degrés sur le véhicule blanc et 80 sur le noir.

Une voiture noire absorbant plus de rayonnement solaire, elle chauffe donc plus rapidement et plus fortement. Les deux carrosseries atteignent après quelques minutes déjà une température telle qu'on s'y brûle la main au point que la peau est entamée.

Températures critiques pour les humains et les animaux

L'habitacle chauffe régulièrement indépendamment de la couleur de la carrosserie. A cet endroit également, l'échauffement passe assez vite à un niveau critique pour les êtres humains et les animaux : après 60 minutes, la température atteignait presque 80 degrés sur le tableau de bord et près de 45 degrés à la hauteur de la tête.

Feuille de protection contre le soleil plus efficace que les fenêtres ouvertes

L'unique moyen d'éviter un échauffement excessif de la carrosserie est de parquer la voiture à l'ombre. Pour l'habitacle, en revanche, il existe d'autres moyens de maintenir la température à un niveau supportable, même sous le rayonnement direct du soleil. Des glaces latérales légèrement ouvertes n'ont pas d'effet significatif sur la circulation de l'air, donc sur l'échauffement, mais une feuille de protection antisolaire contre le pare-brise réduit sensiblement la température intérieure.

Comment éviter les risques pour la santé

  • Il faut éviter de séjourner dans une voiture fermée, non climatisée et exposée directement au soleil. N'y laisser des enfants ou des animaux que durant de très brèves haltes.
  • Dès 51 degrés déjà, on peut se brûler la peau après quelques secondes. Attention donc en entrant et en touchant les sièges, le volant, le levier de vitesses et d'autres éléments intérieurs.
  • Il est recommandé d'aérer brièvement l'habitacle avant d'y entrer.
  • Un pare-soleil apposé sur le pare-brise contribue à abaisser considérablement la température intérieure.
  • La différence de température entre l'habitacle climatisé et l'extérieur ne devrait pas dépasser 6 degrés. Une différence plus importante charge l'organisme et peut provoquer un refroidissement.
Partager

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.