Les éthylotests sont-ils fiables ?

Nous avons testé pour vous 10 appareils de mesure du taux d'alcool pour en vérifier leur fiabilité.

Evaluation éthylotests (alcootests) 2016

Avec la collaboration du Centre Universitaire Romand de Médecine Légale, le TCS a testé 10 appareils de mesure de l’alcool disponibles sur le marché suisse et à des prix divers. L’objectif principal était de vérifier la fiabilité des résultats affichés par les différents appareils par rapport aux valeurs obtenues par l’analyse d’un échantillon sanguin.

2 types d’éthylotests examinés

  • Les éthylotests chimiques (usage unique, résultat indiqué par la coloration de cristaux)
  • Les éthylotests électroniques (réutilisables, affichage d’une valeur numérique)

Déroulement du test

Un groupe de 9 personnes ont participé au test (4 femmes et 5 hommes).

Pour chacune des personnes, les doses d’alcool à ingérer ont été calculées en fonction de leur sexe et de leur poids.

Le test s’est déroulé en deux étapes

Première étape :
Le groupe, à jeun, a consommé une dose d’alcool permettant d’atteindre une alcoolémie restant en dessous de 0,5 pour mille (taux limite légal). Après une durée permettant le passage de tout l’alcool dans le sang, les participants ont soufflé dans chacun des éthylotests et se sont vus dans le même temps prélever un échantillon de sang pour analyse et comparaison.

Deuxième étape :
Le groupe a consommé une dose d’alcool permettant d’atteindre une alcoolémie supérieur à 0,5 pour mille. La même procédure que lors de la première étape a ensuite été suivie.

Toutes les mesures effectuées ont été recueillies et comparées.

Résultats du test

Sur les 10 appareils testés, 4 se sont révélés satisfaisants, 2 neutres et 4 ont été jugés insatisfaisants :

Résultats du test sur les éthylotestszoom

Les résultats ci-dessus concernent uniquement les appareils testés et non tous les appareils des marques représentées dans le tableau.

Smiley vert : les valeurs obtenues avec ces appareils sont proches de celles qui ressortent de la prise de sang. Le résultat est donc satisfaisant.

Smiley orange : ces appareils ont indiqué à plusieurs reprises des taux d’alcool trop élevés par rapport au valeurs obtenues par la prise de sang. Le résultat est neutre.

Smiley rouge : les écarts constatés entre les valeurs indiquées par ces appareils et les valeurs mesurées dans le sang sont trop importants. Le résultat est insatisfaisant.

Des résultats très variables

Les modèles chimiques n’ont pas convaincu totalement car d’un part, leur utilisation s’avère peu aisée et pas très intuitive. D’autre part, la lecture et l’interprétation du résultat peut se révéler être difficile.

Les modèles électroniques présentent des résultats très variables. Le prix n’est pas un bon indicateur de fiabilité d’après notre étude. Leur utilisation est de manière générale assez simple et le résultat rapide. Certains appareils indiquent des valeurs très proches de celles de la prise de sang. Toutefois, il faut rester prudent car plusieurs des appareils testés ont démontré un écart important.

Observations par modèle

 
 
 
 

Conseil du TCS

Au vu des résultats, l’utilisation de tels appareils peut être utile en cas de doute. Ils ne constituent en aucun cas une garantie d’aptitude à la conduite.

  • Si vous conduisez, ne buvez pas d’alcool.
  • Si vous souhaitez tout de même consommer de l’alcool, prenez les transports publics ou désignez avant la consommation une personne qui renoncera à l’alcool pour conduire au retour.
  • Ne combinez pas alcool et médicaments ou drogue. De même ne consommer pas d’alcool si vous êtes déjà fatigué, stressé ou malade et devez prendre le volant.
  • Alcool

    Alcool et conduite ne font pas bon ménage. Même à petite dose, l’alcool ralentit les réflexes et augmente le risque d’accident.