Ergonomie des sièges de voiture

Etes-vous bien assis dans votre voiture ? Le TCS vous donne des conseils pour régler correctement votre siège.


Le siège automobile, interface entre la voiture et son conducteur, doit répondre à différents critères. En plus des exigences de sécurité actives et passives, le confort est également primordial pour les consommateurs.

Voici comment régler correctement le siège auto

  • Avant de régler le siège en détail, mettre le siège et le dossier en position approximativement correcte.
  • Elever le siège aussi haut que possible. La distance entre le pavillon et la tête doit correspondre à environ la largeur d'un poing. Cette position garantit un large champ visuel.
  • Les fesses appuyées contre le dossier, régler la distance par rapport aux pédales de manière à ce que les jambes demeurent légèrement fléchies lorsque les pédales sont complètement enfoncées.
  • Incliner le dossier de sorte que le volant soit atteint avec des bras légèrement fléchis et les épaules appuyées au siège. Le contact entre les épaules et le dossier doit être maintenu lors des manœuvres. Veiller aussi à donner au dossier une position aussi verticale que possible.
  • Régler l'inclinaison de la surface d'assise afin que les pédales puissent être complètement enfoncées sans grand effort alors que les cuisses reposent de manière détendue sur le siège.
  • Lorsque la longueur de la surface d'assise est correctement réglée, la distance entre le creux du genou et l'arête avant du siège ne doit pas excéder deux à trois doigts.
  • Positionner l'appuie-tête de manière à ce que son arête supérieure soit au même niveau que le haut du crâne. La distance entre l'occiput et l'appuie-tête doit être aussi faible que possible (au max. 3 cm).
  • Les rembourrages latéraux du siège doivent agréablement envelopper le corps sans le serrer.
  • Régler l'appui lombaire de sorte qu'il soutienne la forme naturelle de la colonne vertébrale.

Tester les sièges avant d'acheter un véhicule

On ne prête que trop peu d’attention aux sièges de voiture, que ce soit à l’achat ou à l’usage d’un véhicule, alors qu’un automobiliste passe en moyenne environ 300 heures par année sur son siège. Pour cette raison, lors de l’achat d’un véhicule, les sièges devraient être testés sur de plus longs trajets pour déterminer s’ils répondent aux exigences de chacun en matière de confort. 

Le réglage en hauteur du siège ou le support lombaire ne sont pas des critères déterminants en termes de confort pour un siège. Un siège automobile peut également être bon même sans option, à condition qu’il soit suffisamment grand, dispose d’un bon rembourrage, offre un maintien ferme (en particuliers au niveau du dos) et permette un bon positionnement quel que soit le gabarit du conducteur.

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring