13.01.2020

"Le risque de surtourisme est assez faible sur les croisières fluviales"

Daniel Pauli, directeur de Thurgau Travel, évoque les attentes des passagers suisses, l'attrait des croisières fluviales pour les célibataires et l'engagement écologique de cette entreprise familiale basée à Weinfelden (TG).

13 janvier 2020

Quelles sont les exigences des clients qui choisissent des excursions fluviales aujourd'hui?

Les forfaits tout compris comme ceux que nous offrons sont très prisés. Sur de nombreux circuits, nos clients embarquent à Bâle ; dans d'autres cas, nous les accompagnons depuis la Suisse jusqu'au lieu d'embarquement. La pension complète est comprise dans le prix, les boissons et les autres dépenses individuelles sont à la charge du passager. On s'occupe de tout le reste.

Y a-t-il des aspects auxquels les voyageurs suisses attachent une importance particulière?

Ils souhaitent obtenir un bon rapport qualité-prix, un interlocuteur sur place tout au long du voyage et des excursions bien organisées.

Il y a maintenant de nombreux prestataires qui offrent des croisières fluviales. Comment vous distinguez-vous de la concurrence?

Nous sommes pionniers sur le marché suisse pour de nombreux voyages, par exemple vers des destinations exotiques telles que le Myanmar/Birmanie où nous exploitons trois bateaux. Il y en a deux autres sur le Mékong, un sur le Haut et un sur le Bas. Nous desservons également le merveilleux passage de la baie d'Halong et de la rivière Rouge et nous nous sommes également établis sur les rivières de Russie : en plus du trajet classique Moscou-Saint-Pétersbourg, où nous proposons un passage en mer, nous organisons des croisières en Sibérie sur l'Ob, le Tom et l'Irtyš

Dans votre catalogue, vous visez particulièrement le groupe cible des célibataires, en éliminant une partie ou la totalité de la surtaxe pour occupation unique, sur certaines croisières. Mais ne se sent-on pas mal à l'aise de voyager seul parmi les nombreux couples qui sont à bord?

Nous réservons une table spéciale pour ces invités dans les restaurants de bord. Comme nos bateaux peuvent accueillir un maximum de 120 à 140 passagers, il est plus facile d’y faire connaissance et de socialiser que sur les grands bateaux de croisière qui accueillent des milliers de personnes. La taille favorise déjà le contact entre les passagers individuels qui peuvent partager des divertissements et des expériences.

Avez-vous des animateurs de bord spécialement destinés aux célibataires?

Il n'est pas exclu que nous le fassions à l'avenir si le marché le demande. Pour l'instant, nous ne voyons pas de besoin particulier à cet égard.

Ressentez-vous l'effet Thunberg sur les réservations?

Les clients qui s'informent sur notre engagement environnemental sont plus fréquents. Depuis longtemps, nous veillons à ce que nos bateaux puissent être raccordés à l'alimentation électrique à terre et qu'ils disposent de systèmes efficaces pour le traitement des eaux usées et des gaz d'échappement émis par les moteurs. Sur beaucoup de nos bateaux, nous avons des éclairages LED à faible consommation d'énergie et nous nous efforçons également de limiter l'utilisation de plastique jetable à bord.

De quelle manière?

Nous fournissons des bouteilles réutilisables aux passagers dans les cabines, afin qu'ils puissent les emporter avec eux en route et ne soient pas obligés d'acheter des boissons dans des bouteilles en plastique jetables. Ce n'est pas encore le cas sur tous les bateaux, mais lorsque nous avons notre mot à dire avec le propriétaire, nous essayons d'imposer cette norme. En ce qui concerne le gaspillage de nourriture, nous faisons appel à des cuisiniers expérimentés qui peuvent estimer la quantité qui sera consommée par les passagers et acheter les bonnes doses. L'équipage a à sa disposition des aliments qui ne sont pas servis dans les restaurants. Et, bien sûr, à bord, nous trions le verre, le plastique et les autres déchets afin qu'ils puissent être systématiquement recyclés.

A propos de déchets alimentaires: vous proposez également un buffet, ce qui incite souvent à surcharger son assiette.

Le petit déjeuner et le déjeuner se font sous forme de buffet, sinon nous servons à table. Parfois, les clients ont la possibilité de commander leur repas du soir à midi. Le chef sait donc ce qu'il faut préparer et en quelle quantité et peut ainsi réduire les déchets.

Revenons aux solutions de connexion à la terre : s'agit-il seulement d'intentions ou de plans concrets avec un échéancier?

Nos bateaux charter sur le Rhin et le Danube sont équipés d'un système de branchement pour prise de quai. C'est plutôt l'infrastructure aux points d'accostage qui pose problème. Ils sont déjà bien équipés sur le Rhin, mais plus on remonte le delta du Danube, plus l’équipement est faible. Il convient de noter que les bateaux de croisière fluviale ne brûlent pas de combustible lourd comme les navires de haute mer, mais du carburant diesel normal. Nous utilisons déjà en partie du diesel vert, qui coûte plus cher mais pollue moins que le diesel conventionnel. Un de nos armateurs partenaires l'utilise déjà sur toute sa flotte.

Depuis octobre 2019, Thurgau Travel offre la possibilité de payer une taxe de compensation sur le CO2 lors de la réservation. Cette option est-elle bien accueillie par les clients?

Les chiffres de fin d'année nous le diront. Nous avons inclus cette option depuis octobre 2019, en même temps que l’ouverture des réservations pour la nouvelle saison. Je suis sûr que nos clients en profiteront. Pour notre part, nous doublons cette contribution et nous investissons cette somme dans le fonds « Cause We Care ».

Une dernière question: dans leurs commentaires, qu'est-ce que les passagers apprécient le plus dans un voyage fluvial?

Le fait que les croisières fluviales soient une alternative intéressante aux séjours en ville, avec l'avantage de découvrir de nombreuses attractions culturelles et de beaux paysages, sans le stress des transferts à répétition et sans avoir à faire et à défaire ses bagages à chaque escale. Les vacances commencent dès l'embarquement et le plaisir se poursuit sans interruption tout au long du voyage. Le client emporte cet hôtel flottant avec lui, pour ainsi dire, d'une métropole à l'autre.

On peut dire la même chose des croisières en haute mer.

Les grands bateaux de croisière brassent des milliers de touristes. Vous voyagez avec 4 ou 5000 personnes qui affluent dans des villes déjà surpeuplées, comme Venise ou Malte. Ce n'est qu'en débarquant que l'on prend conscience du nombre de personnes transportées. Les croisières fluviales, elles, ont un risque de surtourisme assez faible, avec de 120 à 150 qui débarquent en même temps. C'est une formule de voyage originale, qui vous permet de visiter les lieux d'une manière complètement différente.

 Thurgau Travel
Daniel Pauli, 34 ans, est le directeur de cette société familiale, basée à Weinfelden. Fondée en 2001 par Hans Kaufmann, qui quittera la direction fin 2020, la compagnie de croisières fluviales emploie 30 personnes et propose plus de 750 voyages dans 25 pays, avec une quarantaine de bateaux qui sillonnent 50 voies navigables, lacs et canaux dans le monde entier. Thurgau Travel fait généralement appel à des collaborateurs locaux et à des entreprises dans les ports d'escale. Depuis octobre 2019, les clients ont la possibilité de verser une contribution volontaire de 3,25 % du prix que Thurgau Travel double et investit dans le fonds climatique « Cause We Care » afin de compenser les émissions. Une partie sert à financer un projet de « myclimate » pour le reboisement des mangroves au Myanmar/Birmanie. Les nouveautés comprennent un voyage de 20 jours en Inde, un dîner de polar et un voyage à bord de trois petits bateaux Bijoux (80 à 90 passagers).

Interview: Juliane Lutz  Photos: Thurgau Travel 

 
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Plus d’articles de la rédaction Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.