07.05.2019

«Etre très déterminée et sûre de soi est important»

Les pays islamiques sont-ils faciles à visiter ou au contraire plutôt problématiques pour les femmes voyageant seules?

07 mai 2019

Entretien avec Susanne Thiel, spécialiste allemande de l'islam, sur la différence entre la ville et la campagne et les préjugés qu'il faut savoir oublier.

Madame Thiel, vous êtes une experte de l’islam. Dans quels pays ne vous rendriez-vous pas?
Je travaille actuellement en Afghanistan, mais en raison de la situation politique incertaine, je ne m’y rendrais pas seule à titre privé. Il en va de même pour la Syrie, le Yémen, le Mali et le Soudan, car la guerre sévit dans ces pays. Sinon, peu m'importe que je me rende dans un pays islamique ou dans un pays où prédominent d'autres religions.

L'islam est présent en Afrique, en Asie centrale ou en Asie et la situation des femmes diffèrent selon les pays. D'après votre expérience, quels sont les meilleurs endroits pour voyager seule?
En général, il n'y a pas de problème à visiter un pays musulman. Il faut cependant faire une distinction entre les régions ainsi qu’entre la ville et la campagne. Dans les grandes villes, les femmes qui voyagent seules ne rencontrent en général aucun problème. Cela peut s’avérer plus difficile dans les campagnes, où les gens ont peu de contacts avec les touristes et encore moins avec les femmes voyageant seules. D’autre part, à l'exception de l'Arabie saoudite et de l'Iran, il n'y a pas de pays islamiques où, par exemple, il est légalement obligatoire de se voiler. A Islamabad, par exemple, les gens ont l’habitude des vêtements occidentaux et les femmes y prennent également la liberté de se déplacer sans se voiler. Dans les campagnes pakistanaises, en revanche, il est parfois approprié d'en porter un ou du moins d'en emmener avec soi. Il y règne, dans ce domaine, une plus grande rigueur qu’en ville.

Quels autres conseils comportementaux donneriez-vous?
Dans les pays musulmans, les vêtements ne servent pas seulement de protection contre les intempéries ou le froid, mais sont aussi une expression de piété, de religiosité. Celles qui voyagent à la campagne ne devraient pas porter de robes courtes ou montrer leur décolleté. Des manches longues ne sont généralement pas nécessaires, mais les pantalons longs et les jupes le sont, car la jambe nue peut être perçue comme provocante. Et durant les séjours balnéaires dans les pays musulmans, le maillot de bain une-pièce est plus indiqué qu’un petit bikini.
 

Et quelle conduite les femmes doivent-elles adopter?
Il est important d'être très déterminée et sûre de soi tout en respectant la culture de l’autre. Les femmes doivent rester calmes face à des réactions provocatrices ou des regards insistants, dans des bazars par exemple. Si quelqu'un vous approche, répondez simplement, calmement. Vous pouvez avoir des conversations avec les commerçants et aussi être invitée à boire le thé, mais si la discussion dérive vers des sujets trop intimes, vous devez réagir en tant que femme, de façon très déterminée. Le mieux est de garder une distance amicale et respectueuse. Bien sûr, les femmes devraient éviter de se retrouver dans des situations où elles sont seules avec un homme louche. Et il va sans dire que les voyageuses non accompagnées ne devraient pas dire où elles séjournent ni se faire prendre en photo avec des inconnus. Mais cette règle s’applique de toute façon dans les pays musulmans, où photographier d'autres personnes juste pour le plaisir ne se fait pas. Si vous le faites, vous devez d'abord demander le consentement de la personne concernée. Il existe une interdiction de l’image dans l'Islam à laquelle les conservateurs tiennent beaucoup. Les voyageuses devraient également montrer leur respect pour l'autre culture par leur propre comportement. Et d’un autre côté, il ne faut pas non plus se faire trop de soucis, car les agressions sont rares.

Les voyageuses solitaires peuvent-elles sortir le soir?
Dans les zones urbaines, rien ne s’y oppose. Dans les campagnes, surtout au Pakistan ou en Iran, il existe des restaurants et des salons de thé qui ne sont fréquentés que par des hommes. Si vous êtes constamment épiée, manger n’est plus un plaisir. Je recommanderais, dans ces régions-là, d'acheter quelque chose dans un magasin et de le manger ensuite dans votre chambre d'hôtel. Dans les régions d’Asie centrale, fortement influencée par la culture soviétique, et en Asie du Sud-Est, mais aussi dans les pays où il y a beaucoup de tourisme, comme l'Afrique du Nord ou l'Égypte, les femmes peuvent circuler librement dans la plupart des endroits. En Turquie rurale, par contre, les femmes étrangères qui voyagent seules attirent encore beaucoup l’attention. Il est préférable de bien s'informer sur le pays et la culture avant le départ, car les fautes que l’on fait sont généralement dues à l'ignorance.
 

Et de quels préjugés devrions-nous nous débarrasser au sujet de l'Islam?
Nous devons veiller à ne pas généraliser et à ne pas évoquer les pays musulmans, comme s’ils étaient une entité. C’est pareil d’ailleurs pour les pays occidentaux, la diversité existe partout. Il y a d'énormes différences entre la ville et la campagne, entre une population urbaine instruite et une population rurale qui l’est moins. Un autre préjugé que de croire que les hommes islamiques sont toujours agressifs. On ne rend pas justice aux musulmans si l'on considère l'islam comme un système étroit et limité qui ne cherche qu’à tyranniser les gens. Un exemple : lorsque l’on pense à l'Afghanistan, on l’associe généralement aux talibans en oubliant le reste de la population, dont les besoins ne sont pas très différents des nôtres.

Interview et concept : Juliane Lutz

Susanne Thiel, 59 ans, originaire de Rhénanie, a œuvré dans la coopération internationale au développement après des études d'ethnologie. Elle a travaillé au Pakistan, en Afghanistan et dans d'autres pays d'Asie ainsi qu’en Afrique. Susanne Thiel a écrit, entre autres, « Kulturschock Islam » (en allemand), pour la série de livres « Reise Know-How » (éditions Peter Rump).

Nos conseils « Touring » pour les femmes à l’esprit aventurier et souhaitant voyager seules.
Juliane Lutz, rédactrice loisirs, aborde les différentes facettes de ce thème dans une série qui paraît par intermittence dans "Touring" online et qui traite du comportement et du sentiment général de sécurité.

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Plus d'articles de la rédaction Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.