Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

30.07.2020

L’Irlande du Nord en mode sacré

Un voyage en Irlande du Nord mène toujours à Belfast, mais une visite des sites sacrés autour de Strangford Lough s’impose.
30 juillet 2020
Nordirland
Employé du musée de l'Abbaye de Bangor

Avec sa silhouette décharnée et enveloppée dans une robe brune, on imagine aisément cet homme en moine qui, autrefois, écrivait assidûment des pages de livres ou travaillait ici dans l'agriculture. Mais il n'est que l’employé du petit musée de l'abbaye de Bangor, au nord-est de Belfast, afin que les visiteurs puissent mieux imaginer le paysage d'autrefois. Fondé en 558 par St. Comgall, le monastère irlandais, dont il ne reste que quelques vestiges, a rapidement été connu dans toute l'Europe. On y enseignait l'astronomie, les mathématiques, le grec et l'hébreu. On prétend même que le mot « université » a été inventé dans ces murs. Il y avait parfois 3000 frères à Bangor, qui vivaient dans de simples huttes rondes et se réunissaient toutes les trois heures pour prier. Selon une légende, Gallus figurait également parmi les moines qui, ici, ont rencontré Colomban et ont effectué un pèlerinage avec lui dans l'Empire franc. Après la fondation du monastère de Luxeuil par Colomban, dans les Vosges, le voyage se poursuivit durant quelques années, ce qui les menèrent également dans la région de l'actuel lac de Constance. Alors que Colomban s’en est allé jusqu'à Bobbio, Gallus se serait installé en 612 ou 613, sur un signe du ciel, près des gorges de Mülenen, où il a construit un ermitage. Le monastère de Saint-Gall devait plus tard être construit à cet endroit.

Nendrum
Nendrum

La zone alentour de l'impressionnante crique de Strangford Lough, au sud-est de Belfast, qui est presque entièrement entourée de terre, est magnifique, non seulement sur le plan visuel. Elle est également considérée comme le berceau du christianisme, c'est pourquoi les villages ont souvent plusieurs églises. Nendrum, sur l'île de Mahee, était également considéré comme un monastère important de l’ancienne Irlande. Fondé au Ve siècle, il a connu son apogée entre le VIIe et le Xe siècle. Sur le complexe en forme d'anneau qui était autrefois imposant, on peut voir aujourd'hui les ruines d'une église et de quelques bâtiments ainsi que la souche d'une tour ronde. Le cadran solaire, qui indiquait aux moines quand ils devaient prier, est également resté visible. A l’époque déjà, ils utilisaient les marées pour produire de l'énergie. L’endroit a gardé une aura particulière.

Si vous vous intéressez aux sites des premiers chrétiens d'Irlande du Nord, Downpatrick est un incontournable. La petite ville animée, dont les racines remontent à l'an 130, est connue comme la dernière demeure de Saint Patrick. On dit que le saint patron de l'Irlande est né à la fin du 4e ou au début du 5e siècle et qu'il a apporté le christianisme sur l'île. On prétend également que ses os reposent sous la pierre commémorative dans la zone de Down Cathedral. Le 17 mars, jour de sa mort, est une fête religieuse en Irlande depuis 1500 ans. Ce n'est que lorsque les pubs ont été autorisés à ouvrir le jour de la Saint-Patrick, en 1960, que la bière a commencé à jouer un rôle majeur. Cette fête tranquille est donc devenue une joyeuse fête populaire, exportée également à l'étranger. Au Centre Saint Patrick, les personnes intéressées peuvent en apprendre beaucoup sur la façon dont le christianisme a pris pied en Irlande et sur la personne de Patricius. On dit qu'il est né au Pays de Galles en tant que fils d'un officier romain et qu'il a été emmené en Irlande comme jeune homme où il devait garder des troupeaux de moutons. Seule la foi lui a apporté du réconfort. Finalement, il s'est enfui par la mer, vivant longtemps dans un monastère et, selon son intuition, retourne en Irlande, où il fonde des monastères, des églises et des écoles et meurt finalement en 461 ou 493. Si vous le souhaitez, vous pouvez trouver de nombreux objets de dévotion à la Saint-Patrick, des tasses aux sweatshirts, dans la boutique du centre d'accueil. 

Une visite de ces sites religieux est une façon de connaître le pays à travers son histoire. Mais le centre d'une visite en Irlande du Nord est bien sûr Belfast. La ville a longtemps eu une image négative en raison des troubles de la guerre civile. Mais depuis l'accord du Vendredi Saint de 1998, les habitants nous assurent que tout va à nouveau bien. L'économie et le tourisme ont pris leur envol. Au nord de la ville se trouve le centre économique avec de jolies rues et des maisons victoriennes, sur lesquelles la Heritage Society a un œil strict. Les principales attractions de Donegall Square comprennent l'hôtel de ville de 1906 et la bibliothèque Linen Hall de 1788, ainsi que le Grand Opera House, ouvert en 1895 et le Crown Liquor Saloon, le plus ancien pub de la ville. Un autre must est la visite du musée du Titanic dans le quartier du même nom. En 1912, le navire quitte le chantier naval de Belfast Harland & Wolff pour son premier et dernier voyage. Au premier abord, Belfast n'est que jolie, sans plus, mais une visite plus approfondie révèle ses cicatrices, telles que les nombreux murs de la paix qui délimitaient les zones résidentielles entre les républicains pro-irlandais et les unionistes pro-britanniques pendant les émeutes. Les quartiers purement protestants et purement catholiques prédominent encore aujourd'hui. Seul 20 % de la population de Belfast vit dans des quartiers mixtes. Les fresques murales, qui racontent les conflits en Irlande du Nord, sont typiques de la ville. Le plus célèbre est le mur de la paix entre Shankill et Falls Road, deux rues particulièrement connues pendant les conflits. Une visite à Belfast est une façon idéale d'approfondir le passé difficile et particulier de la ville et du pays et, par exemple, d'entendre un ancien détenu raconter l'histoire du conflit lors d'une visite de la prison de Crumlin Road Gaol.

Le voyage a été organisé sur l’invitation d'Hotelplan.

City Hall
Belfast City Hall
Bon à savoir

Activités :
  • La sympathique Brigid Watson propose des visites sur les traces de Saint-Patrick et des sites du début de la chrétienté, dans la région de Strandford Lough, mais aussi des visites de la nature, sustainablejourneysireland.com
  • Au Centre Saint Patrick, vous pouvez tout apprendre sur le saint patron de l'Irlande. Sa tombe se trouve juste à côté, sur le terrain de la Down Cathedral, saintpatrickcentre.com
  • Une excursion dans le passé conflictuel de l'Irlande du Nord lors de la visite d'une prison, crumlinroadgaol.com
Prestataire : Hotelplan propose des voyages en Irlande du Nord, les réservations pour le printemps 2021 sont déjà possibles, hotelplan.ch

Texte : Juliane Lutz
Photos : Christopher Heaney Photographic, Visit Belfast, Juliane Lutz

Plus d'articles de la rédaction Touring

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.