Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

09.12.2020

Aventures en plein air sans bain de foule

Restons actifs, mais si possible à l’écart des masses. La Suisse semble constituer l’endroit rêvé.
09 décembre 2020

Bref aperçu, assorti de quelques bons plans de la rédaction

Druesenberg
La cabane du Druesberg, atteignable à pied uniquement.

Si vous souhaitez rester actif cet hiver, vous aurez l’embarras du choix. De nombreuses activités sont possibles à l’écart de la foule, ce qui est fortement conseillé en cette période de pandémie. Avec un total de 5150 kilomètres*, notre pays peut se targuer, par exemple, de posséder le plus vaste réseau de sentiers de randonnée hivernale balisés de l’arc alpin. Selon l’association Suisse Rando, les marcheurs souhaitant braver le froid et la neige peuvent choisir le circuit qui leur convient le mieux parmi les 750 tracés existants. Il y en a pour tous les goûts, du court plaisir de 3 km dans la région du Simplon au choix plus musclé de Davos Frauenkirch à Sertig Dörfli (GR), en un peu moins de 4 heures.

De nouveaux paysages et sommets à découvrir
Il n’est guère surprenant de constater que la randonnée rassemble un nombre croissant d’adeptes. Tracer sa voie dans une nature intacte, profiter du panorama, puis enchaîner par une descente dans une neige souvent encore immaculée, quel bonheur! Et les itinéraires ne manquent pas: 2500 sont répertoriés sur une carte établie par le Club Alpin Suisse et Swisstopo. Les initiés pourront ainsi s’enthousiasmer au détour d’une randonnée sportive, menant du plateau de l’Engstligenalp, près d’Adelboden, au sommet du Wildstrubel. Un effort, tout de même, de quatre à cinq heures, assorti d’un dénivelé positif de 1300 mètres.

Les promeneurs en raquettes trouveront également leur bonheur parmi les 2300 kilomètres d’itinéraires balisés à leur intention leur ouvrant de nouveaux horizons. Ainsi, l’Intyamon fribourgeois est traversé par plusieurs circuits de raquettes. L’un d’eux est particulièrement recommandé: il débute dans le hameau des Sciernes d’Albeuve, au pied de la Dent de Lys, jusqu’à la Belle Gîte et retour au point de départ. Toute la balade permet d’admirer, en permanence, le Vanil Noir, le plus haut sommet fribourgeois.

Ski de fond et nature
Le ski de fond permet de se relaxer tout en s’évadant. Et le contact avec la nature s’impose de lui-même. Guère étonnant que ce sport complet gagne en popularité en Suisse. Ses adeptes disposent d’ailleurs d’un terrain de jeu constitué de 5500 kilomètres de pistes. Les spots les plus renommés se trouvent en Engadine, dans la vallée de Conches ou dans le Jura. Mais d’autres secteurs moins connus valent le détour: aux Plans-sur-Bex (VD) ou à Kalthof-Wiliberg (AG), par exemple, vous pourrez pratiquer le ski de fond classique ou le skating. En tout, 160 secteurs sont ­répartis entre la Romandie, la Suisse alémanique et le Tessin. Les pistes de ski de fond traversent de magnifiques paysages et sont entretenues par des bénévoles.

A tombeau ouvert
Avec ses quelque 620 kilomètres de pistes de luge, la Suisse peut également bomber le torse dans ce domaine. Et les sportifs préférant rester à l’écart des masses choisiront celles accessibles uniquement à la force du mollet. A titre d’exemple, le Hörnli, dans l’Oberland zurichois, atteignable après 90 minutes de marche, ou encore la cabane du Druesberg, en Suisse centrale, dont la descente vers Weglosen (SZ) se mérite après environ deux heures de promenade.

Du Lac Noir en passant par le lac de Joux, jusqu’au chemin de glace de Sur En, en Engadine, les patineurs retrouveront les joies de la glisse en période hivernale. Et si les températures jouent le jeu, d’autres plans d’eau – dans quasiment tous les cantons – se transforment en patinoires naturelles, confirmant, si besoin est, que la Suisse est bel et bien le pays des merveilles hivernales. 
* Source: Suisse Tourisme

Les tuyaux de la rédaction

Lac des Taillères

Expérience sibérienne dans le Jura neuchâtelois
Gelé d’environ décembre à février, le lac des Taillères est sis à 1039 m d’altitude dans la vallée de La Brévine, région souvent considérée comme la Sibérie de la Suisse en raison de ses températures extrêmes pouvant s’abaisser jusqu’à –40 degrés. Sur cette patinoire naturelle d’une longueur de 1,9 km pour environ 100 m de large, on peut improviser une partie de hockey ou préférer les pirouettes en patins (location sur place, 5 fr./heure). Mais une simple balade sur l’eau gelée ravira aussi les marcheurs, car le paysage polaire est envoûtant à souhait. Avant de s’y rendre, il faut toutefois s’assurer que la couche de glace est suffisamment épaisse. La Brévine est aussi l’un des paradis suisse du ski de fond. Alors, prêts pour les grands frissons?
j3l.ch
Aline Beaud, rédactrice

Lombachalp

Raquettes à neige dans une ambiance canadienne
Sur le chemin qui monte de la Lombachalp à la cabane de Winterröscht, quelques solides pins de montagne entravent parfois le panorama sur les sommets environnants. En empruntant ici l’un des sentiers de raquettes balisés, vous aurez réellement l’impression de vous balader quelque part dans le grand nord canadien. Des forêts clairsemées cohabitent avec des sites marécageux. La Lombachalp, au-dessus de Habkern, dans l’Oberland bernois, est notre point de départ. Le «Jägerstübli» y propose des locations de raquettes. Durée de la balade: entre 1,5 à 3,5 heures.
habkern.ch/schneeschuhtouren
Felix Maurhofer, rédacteur en chef

Piancabella

Le val Blenio à ski de fond
Dans cette vallée ensoleillée, située sur le versant sud du col du Lukmanier, le Tessin se montre sous un aspect étonnamment nordique. Le centre de ski de fond de Campra offre aux amateurs du genre – débutants ou avancés – plus de 30 kilomètres de pistes qui alternent clairières et pinèdes. En temps normal, de nombreux athlètes italiens de haut niveau viennent s’entraîner ici. Après l’effort, ceux qui en ont assez peuvent prendre un bain de soleil sur la terrasse du restaurant du centre ou se rendre à la patinoire. Le matériel de ski de fond et les patins peuvent être loués.
campra.ch
Michela Ferrari, assistante de rédaction 

Doubs

Le Doubs à pied, de Saint-Ursanne à Soubey
Des arbres recouverts de givre, des buissons aux toiles d’araignées gelées et des plaques de glace flottant sur l’eau – lors d’une balade le long du Doubs, vous vous immergerez dans un véritable pays des merveilles hivernal. Mieux vaut s’équiper d’un thermos à thé pour faire face au froid mordant, et d’un pique-nique, car il n’y a pas d’endroit pour se restaurer en chemin. Pendant quatre heures, vous suivez la rivière qui serpente à travers le paysage et pouvez laisser votre esprit vagabonder avant que cette belle promenade ne prenne fin à Soubey. De là, un car postal vous ramène au parking, à Saint-Ursanne, ou jusque chez vous.
j3l.ch
Emanuel Freudiger, photographe  

Randen

Les sports d’hiver tout au nord de la Suisse
Le Randen, dans le canton de Schaffhouse, est une colline connue pour ses possibilités d’excursions et de loisirs. Elle constitue l’éperon calcaire le plus remarquable du Jura et, avec ses 912 mètres d’altitude, le «sommet» du canton. Situé à l’extrémité nord-est de la Suisse, le Randen offre, les premières neiges venues, un large éventail de possibilités pour le ski de fond, la luge, la marche ou la randonnée. Grâce à sa situation géographique, dans l’ombre pluviométrique de la Forêt-Noire, le Randen est l’une des régions les plus sèches de Suisse et constitue souvent un gage de beau temps lorsque le reste de la Suisse est noyé dans les précipitations.
schaffhauserland.ch
Dominic Graf, rédacteur 

Grand Saint Bernard

Balades en luge avec Barry
Chaque hiver, les chiens du Saint-Bernard de la Fondation Barry, à Martigny, prennent l’air du côté de la station voisine de Champex-Lac, située à 1470 m d’altitude. Pour le plus grand bonheur des familles. Les enfants âgés de moins de 10 ans peuvent en effet prendre place dans une luge tractée par des chiens, que leurs parents tiennent en laisse. Une balade vivifiante et sympa d’une heure environ à travers un site lacustre d’altitude de toute beauté. L’offre est valable par tous les temps. Et en cas de manque de neige, il est possible d’effectuer le parcours à pied en tenant les chiens en laisse.
champex.ch; fondation-barry.ch
Jérôme Lathion, rédacteur

Texte: Julianne Lutz
Photos: Suisse Tourisme, Emanuel Freudiger, C. Iris Kürschner Powerpresse, Schaffhauserland Tourismus/Bruno Sternegg, Interlaken Tourismus, Nicola Vanzetti, Wegwandern.ch

BON À SAVOIR

Sentiers de randonnée hivernale/itinéraires pour raquettes: randonner.ch

Ski de fond: romandieskidefond.ch, langlauf.ch

L’appli SuisseMobile répertorie désormais 160 pistes de ski de fond, 194 tours en raquettes, 96 pistes de luge, 159 sentiers de randonnée hivernale et 178 tours de ski de randonnée.
Site web: suissemobile.ch

Pistes de luge (sans remontées
mécaniques)

Grisons: Arosa Litzirüti, Dros–Lohn (parc du Beverin), Lü–Tschierv dans le val Müstair, Tenna im Safiental
Suisse orientale: Sücka–Steg, Brülisau et Stoss en Appenzell
Suisse centrale: Unteriberg dans le Hoch-Ybrig
Oberland bernois: Sparenmoos sur Zweisimmen, Alp Nessleren–Saxeten
Suisse romande: Marchairuz–
Le Brassus dans la vallée de Joux 

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Autres articles de la rédaction Touring

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.