28.11.2019

L'avenir de la mobilité selon Jürg Wittwer

Lors de l'Arène de la mobilité, Jürg Wittwer, directeur général du club, a présenté cinq thèses jouant en partie sur la provocation.

28 novembre 2019

Cinq thèses pour dessiner la mobilité en mutation

Lors de l'Arène suisse de la mobilité, premier congrès autour de la mobilité du futur qui a eu lieu cette année à Berne, le directeur général du Touring Club Suisse a souligné les changements majeurs en matière de mobilité qui nous mettront tous au défi dans un avenir proche.

Il synthétise sa pensée en cinq thèses parfois provocatrices :

1.

La mobilité électrique arrive, et bien plus vite que prévu.

Jürg Wittwer s’appuie ainsi sur les dernières statistiques concernant les ventes mondiales de voitures électriques et le coût des batteries. « Les ventes augmentent de façon exponentielle d’année en année et le prix d’une batterie au kWh diminue rapidement. Lorsqu’un produit prend l’ascenseur de cette façon et que son prix baisse à ce point, il n’y a plus moyen de l’arrêter, et un jour nous constaterons que nous avons été littéralement dépassés. »

2.

L’électromobilité modifie nos véhicules beaucoup plus profondément que nous ne le pensons.

« Lorsque nous avons découvert les premiers smartphones, nous n’avions aucune idée de la façon dont cet appareil allait se développer. Il en va de même pour les systèmes de propulsion. Que ce soit sur une, deux, trois ou quatre roues, leur potentiel de transformation va bien au-delà de tout ce que nous sommes en mesure d’imaginer.»

3.

Les gestionnaires de flotte deviendront les « kings of the roads », et bien plus rapidement que nous ne le supposons.

La fusion de Drive Now et Car2Go, pour devenir Share Now, est un bon exemple et une indication que la mobilité partagée va devenir bien plus qu’un simple secteur de la mobilité. « L’économie partagée est une mégatendance, et les grands gestionnaires de flotte joueront un rôle clé dans l’évolution du trafic de l’avenir », affirme le directeur général du TCS.

4.

Les plateformes de mobilité sont les vaches à lait du futur. Elles seront bien plus puissantes que nous ne le prévoyons.

« Le smartphone ou les applis sont déjà des tickets d’entrée pour à peu près tout », explique Jürg Wittwer. Mais, parmi ces centaines de milliers d’applications, seules quelques-unes vont survivre. Qui a besoin de cinq applications de mobilité si une seule lui suffit ? « Ceux qui réussiront à couvrir la multimodalité et à s’y établir vont toucher le gros lot. Et le gagnant ramasse tout. »

5.

La mobilité sera verticale beaucoup plus facilement que prévu.

Avec cette dernière thèse, Jürg Wittwer s’élève littéralement dans les airs: « Nous ne sommes plus si loin du rêve de la voiture volante. Beaucoup d’entre nous sont encore sceptiques par rapport à la « mobilité aérienne urbaine », mais si vous considérez que, par exemple, Black Fly, un drone personnel produit en série, sera lancé sur le marché l’année prochaine, nous devrions certainement inclure la mobilité verticale dans nos débats. »


TEXTE DOMINIC GRAF | PHOTO EMANUEL FREUDIGER

Jürg Wittwer
Jürg Wittwer est le directeur général du TCS
 
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Plus d'articles de la rédaction Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.