03.07.2018

Au royaume envoûtant des gorges et cavernes



03 juillet 2018

Antres sauvages, pont suspendu, rivières translucides et eaux curatives: autant d’attractions jalonnant notre randonnée bernoise dans le Simmental. Rafraîchissement en prime.

Les ultimes mètres nous séparant de la grotte s’annoncent éprouvants. N’écoutant que sa curiosité, le petit Luc, 5 ans, se lance vaillamment à l’assaut du terrain pentu et accidenté. Il avance courageusement jusqu’à la dernière difficulté, une échelle à gravir pour se hisser jusqu’à l’orifice du Schnurenloch, une caverne dans laquelle les archéologues ont retrouvé des ossements d’ours et des outils en pierre fabriqués par nos très lointains ancêtres. Ereinté, Luc capitule. Ses grandes soeurs, Amelle et Leena, rassemblent leurs dernières forces, sublimées par l’envie de contempler la demeure des peuplades originelles. C’est qu’il y a des milliers d’années, ces cavités abritaient sans doute les premières fratries humaines, ou encore des ours.

Histoire de goûter à une ambiance spéléologique, nous empruntons la dernière petite échelle conduisant à la partie arrière de la caverne, à la lueur d’une lampe frontale… en l’occurrence indispensable. Non loin de là se trouvent le Zwärgliloch et le Mamilloch, deux autres grottes valant aussi largement le détour… et la sueur pour y accéder. A noter que le Zwärgliloch offre le cadre le plus approprié aux enfants avec son emplacement pour grillades et une table ombragée.

Voyage dans le temps

La randonnée débute au village de Weissenburg, où nous prenons le train jusqu’à Oberwil. Il suffit ensuite de suivre le pittoresque sentier des grottes serpentant à travers forêts et prairies jusqu’aux trois cavernes. Après la visite, une légère descente conduit dans le Morgetental avant d’arriver au moment fort de la balade, le pont suspendu, où nous attend d’ailleurs une surprise: dans une niche, les paysans de montagne ont l’excellente habitude de disposer des produits laitiers artisanaux à l’intention des promeneurs.

Des panneaux didactiques expliquent aussi comment s’y prenaient autrefois les téméraires paysans pour franchir les gorges au moyen de cordes en chanvre. «Quel courage!», se dit-on tout en cheminant sur la passerelle en acier tendue audessus du gouffre et oscillant légèrement sous nos pas. De l’autre côté, la déclivité du terrain impressionne. Mais le chemin est bien sécurisé et doté d’escaliers pour passer sans encombre les passages les plus abrupts. En bas, un autre pont suspendu enjambe la rivière Morgeten. Le moment est enfin arrivé de se rafraîchir dans l’eau translucide.

Pionniers du thermalisme

La promenade jusqu’aux ruines restaurées des anciens bains de Weissenburg un établissement de cure imposant du 17e siècle – procure un véritable enchantement. Devant le succès croissant des bains à caractère curatif au début du 19e siècle, des infrastructures supplémentaires furent construites à cette époque. Un âge d’or qui s’acheva lors de la Première Guerre mondiale. En chemin, on découvre une fontaine aménagée dans une niche de la falaise recueillant une eau minérale rafraîchissante… L’ultime étape du parcours pour rejoindre la gare de Weissenburg prend des allures ascensionnelles… On se demande comment faisaient jadis les voyageurs pour gagner l’hôtel avec leurs bagages.

Frissons estivaux

Gorges de Rosenlaui
Gorges de Rosenlaui

Gorges de Rosenlaui
Vivez la force de l’eau en direct dans les gorges surplombant Meiringen (BE), parsemées de grottes et de cascades.
rosenlauischlucht.ch

Gorges de la Tamina
La fraîcheur de l’endroit offre un contraste saisissant avec l’eau thermale chaude jaillissant à Bad Ragaz (SG).
heidiland.com

Grotte glaciaire du Titlis
Grotte glaciaire du Titlis

Grotte glaciaire du Titlis
Une plongée de 150 mètres dans les glaces éternelles.
titlis.ch

Grottes de Vallorbe
Un voyage inoubliable entre rivière souterraine et cathédrale calcaire.
grottesdevallorbe.ch

Gorges de sainte Vérène, Soleure
A proximité de la ville baroque, un site enchanteur rehaussé par la magie d’un ermitage.
solothurn-city.ch

Lac souterrain de Saint-Léonard
Lac souterrain de Saint-Léonard

Glacière de Monlési
Une curiosité géologique dans la région de Couvet (NE). A explorer avec des chaussures à crampons.
www.val-de-travers.ch

Lac souterrain de Saint-Léonard
Un plan d’eau de 300 mètres de longueur entre Sion et Sierre.
lac-souterrain.com

BON À SAVOIR

Voyage: en voiture ou en train jusqu’à la gare de Weissenburg im Simmental (BE), puis en train jusqu’à la gare d’Oberwil i. S.

Durée: compter entre 2,5 et 3 heures, parcours de 6 km. Dénivellation positive de 430 m et négative de 490 m.

Equipement nécessaire: matériel de randonnée complet, éventuellement une corde pour assurer les enfants en dessous de 6 ans.

Période de l’année: du printemps à l’automne.

Partager

Plus d'articles de la rédaction Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.