Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

05.07.2022

Plaisirs aquatiques au pays du Gruyère

Les plaisirs des bords de l’eau sont multiples en Suisse, mais peu de cantons offrent une telle diversité en la matière que le canton de Fribourg.
05 juillet 2022

Nous vous présentons les meilleurs endroits pour vous baigner, faire du canoë, des randonnées dans les gorges ou même du wakeboard.

Fribourg
Des plages de sable bordent la rive sud du lac de Neuchâtel, entre Estavayer-le-Lac et Yvonand.

Dans l’esprit de nos compatriotes, le canton de Fribourg ne passe pas forcément pour être le paradis des plages et de la baignade. Et pourtant, avec ceux de Morat et de Neuchâtel, le canton borde deux véritables lacs, alors que le Léman n’est situé qu’à trois kilomètres de la frontière cantonale. Sans compter ses trois plans d’eau de barrage et un lac de montagne très prisé. La rive sud du lac de Neuchâtel abrite même quelques-unes des plus belles plages de sable de Suisse: à Portalban, Estavayer, Cheyres et Yvonand. Certes, cette dernière se trouve déjà dans le canton de Vaud, mais à quelques encablures de la frontière fribourgeoise. Une région aux nombreuses enclaves où les écoles, ­l’hôpital ou les offices de tourisme sont gérés de manière intercantonale, ce qui est plutôt rare en Suisse. A la Nouvelle Plage d’Estavayer-le-Lac, il règne une atmosphère très détendue, presque digne d’un spot de surf australien. Le centre de sports nautiques le mieux équipé de Suisse permet par ailleurs de pratiquer toutes sortes de sports, et même le wakeboard. C’est d’ailleurs ici qu’a été installé le premier et plus long téléski nautique du pays. 

Pagayer dans la Grande Cariçaie

La coexistence d’un tourisme modéré et de la protection de la nature semble étonnante. Car ici, la Grande Cariçaie,
la plus grande zone marécageuse de Suisse, s’étend sur près de 3000 hectares, sur toute la rive sud du lac de Neuchâtel. Elle abrite plus de 800 espèces végétales et plus de 10 000 espèces animales, soit environ un quart de la flore et de la faune indigènes. L’une des meilleures façons de découvrir la Grande Cariçaie est de faire un tour en canoë avec la biologiste Aline Cardinaux (proposé plusieurs fois durant les vacances d’été). Avec un peu de chance, vous pourrez observer le vol d’un cormoran, le nid d’un grèbe huppé ou une sortie familiale de canards colverts. Pour apercevoir le martin-pêcheur, rendez-vous au centre naturel Birdlife de La Sauge, à Cudrefin. Et pour découvrir l’un des 300 castors présents, réservez une visite guidée au crépuscule. 

Que d’eau, que d’eau!

Fribourg
Canoë sur le lac de Schiffenen, proche de l’ermitage de la Madeleine, à Räsch.

Des excursions en canoë plus longues sont également possibles, notamment sur les lacs de la Gruyère et de Schiffenen. La taille de ces deux plus longs lacs de retenue de Suisse (13,5 et 13 kilomètres) ainsi que leurs nombreux bras latéraux et méandres les rendent particulièrement intéressants pour la pratique du canoë ou du stand-up paddle. Le lac de Schiffenen est notamment très accessible puisque sa partie sud débute non loin de la ville de Fribourg. Mais la capitale cantonale a bien d’autres attraits à offrir aux adeptes de plaisirs aquatiques. Les Bains historiques de la Motta, par exemple, affichent un style classique inchangé depuis 1923, année de leur construction, faisant d’eux la première piscine publique en plein air du pays. En nageant sur le dos, on y jouit d’une vue époustouflante sur la vieille ville. A un jet de pierre du centre se trouve également le Gottéron (Galterengraben en allemand) et ses gorges. La rivière a donné son nom au célèbre club de hockey sur glace, qui débuta ses activités dans le quartier voisin de l’Auge, en basse-ville de Fribourg. En parcourant l’étroite vallée, on tombe sur l’élevage traditionnel de truites de la famille Bossy. On peut y emprunter une canne à pêche et faire cuire ensuite sa prise à la buvette toute proche. Plus loin, un sentier romantique et sauvage, aux nombreux escaliers, longe des roches moussues, des parois rocheuses abruptes et des sources jaillissantes. 

Gorges et marmites glaciaires

Fribourg
La cascade de Jaun, aux confins de la vallée de la Jogne, invite à se rafraîchir.

Des randonnées parcourant des gorges et la baignade sont également possibles dans les Préalpes fribourgeoises, dans les gorges de la Jogne, par exemple, entre Broc et Charmey. Au gré de vos envies, vous pouvez commencer par visiter la Maison du Gruyère (fromage) ou la Maison Cailler (chocolat) le matin, puis explorer les gorges fraîches et sauvages de la Jogne durant l’après-midi. Le chemin passe par des ponts en bois et des galeries rocheuses, le long de parois calcaires et de marmites glaciaires. En ­passant par le barrage de Montsalvens, vous atteindrez Charmey, où des bains thermaux invitent à la détente.
Dans un autre registre, la fraîcheur du Lac Noir attire non seulement les baigneurs, mais il est également connu pour son sentier Kneipp, un parcours bien-être autour du lac, long de quatre kilomètres et comprenant sept étapes. L’eau de source fraîche du Lac Noir était d’ailleurs déjà utilisée au 19e siècle pour les bains thérapeutiques.

Lieux de force et cascades

Le village de Jaun est réputé pour sa cascade, longtemps entourée de mystères. On sait désormais que l’eau s’infiltre à quinze kilomètres en amont pour jaillir ici de la roche avec un débit de 6000 litres par seconde, après un périple karstique de dix jours.
Mais la plus belle cascade se trouve dans la vallée de la Broye, hors des sentiers battus. Les Chutes de Chavanettes sont magnifiques et l’on peut s’attarder sur les berges de la rivière. Ce détour peut être combiné avec une visite de Rue, «la plus petite ville d’Europe», située au pied d’un promontoire rocheux. Un circuit récemment balisé mène à travers ses pittoresques ruelles médiévales. Un digne point d’orgue pour clore cette découverte rafraîchissante du canton de Fribourg.

Texte: Peter Hummel
Photos: Peter Hummel, Fribourg Region / Pascal Gertschen

Pourquoi en noir et blanc?
Une jolie légende entoure l’origine des armoiries du canton de Fribourg:
Alors que le duc Berthold IV de Zähringen, fondateur de la ville de Fribourg en 1157, s’était perdu après une partie de chasse, il frappa à la nuit tombée à la modeste cabane d’un charbonnier. Sans se douter de l’identité de l’inconnu, il le laissa passer la nuit dans sa remise. Ce n’est que le lendemain matin que le duc se rendit compte qu’il s’était recouvert de sacs de farine et de charbon usagés en raison du froid; c’est pourquoi ses vêtements étaient noirs en haut (charbon) et blancs en bas (farine). Une anecdote qui a inspiré les couleurs des armoiries. Certains noms de lieux dans la partie germanophone du canton sont également particuliers, comme Kleinguschelmuth, Oberschrot ou Rechthalten.


Velotour

Transports publics:
Fribourg City Card, utilisation gratuite des transports publics et entrées pour diverses activités.
Passeport La Gruyère, forfait pour une ou plusieurs nuitées, transports publics dans tout le canton, entrées gratuites et réductions.
Transport des bagages:
Jaisli Mobility Services, 25 francs par jour et par personne, par exemple pour les cyclistes et les randonneurs.
Location de canoës/paddles:
Estavayer-le-Lac: alphasurf.ch
Lac de Schiffenen: kanuladen.ch
Lac de la Gruyère:
aventure-gruyere.ch, gruyerepaddle.ch
Infos générales:
fribourgregion.ch
esprit-des-lieux.ch (lieux d’énergie spirituelle) 

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Plus d'articles de la rédaction Touring

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.