Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

28.10.2022

Energie: l'art d'économiser futé

Nous ne savons pas encore à quoi ressemblera la sécurité d’approvisionnement énergétique cet hiver.
28 octobre 2022

En revanche, nous tous sommes à même d’économiser l’énergie en modifiant sensiblement notre comportement. Un bon calcul, et pas uniquement d’un point de vue financier.

Ménagezoom

L’époque où l’énergie était disponible en abondance, et à un prix raisonnable, semble être révolue. Du moins à court terme. A plus long terme, en revanche, la crise actuelle représente une opportunité pour devenir moins dépendants des fournisseurs d’énergie à l’étranger et donc, souvent, de despotes malveillants. Mais pour l’heure, nous risquons de souffrir de l’augmentation des prix du gaz, du carburant et de l’électricité. Il est donc grand temps d’agir, non seulement au niveau politique et social, mais également d’un point de vue individuel. Car, en Suisse, près de 30% de l'électricité est gaspillée. La crise énergétique pourrait donc être atténuée par de simples changements de comportement, ainsi que l'a relaté une information parue dans le «Sonntagszeitung» à mi-septembre. Le journal cite à cet égard un rapport de l’Office fédéral de l’énergie adressé au Conseil fédéral. Pour ce faire, les ménages, les entreprises et les communes devraient commencer par remplacer les appareils énergivores par des dispositifs plus modernes. Des changements qui ont évidemment un coût et qui, souvent, ne peuvent être réalisés du jour au lendemain.

Une utilisation responsable

Ménagezoom

Les prix élevés de l’énergie annoncés pour cet hiver incitent déjà beaucoup de gens à utiliser le gaz, l’électricité et le pétrole avec parcimonie. En raison de la forte hausse des tarifs, les changements de comportement et une utilisation plus responsable de l’énergie ne se répercuteront pas seulement sur notre porte-monnaie. Car si nous parvenons à réfreiner quelque peu la soif d’énergie de nos appareils au quotidien, la sécurité d’approvisionnement en Suisse s’en trouvera renforcée, même à court terme. Touring a ainsi compilé quelques conseils d’économies énergétiques qui peuvent s’avérer efficaces sans grands investissements ni renoncements. Même au-delà de l’hiver, que nous espérons clément.

Mobilité

 
Icon

A bas régime

Dans trafic urbain, selon le moteur de la voiture, il est possible d’économiser jusqu’à 45% de carburant en enclenchant le sixième rapport plutôt que de rester en troisième. La conduite à bas régime s’avère également très écologique. Il ne faudrait si possible pas dépasser un régime de 2000 tr/min.

Icon

Pression des pneus

Une pression trop basse des pneumatiques peut augmenter jusqu’à 6% la consommation. De plus, une pression insuffisante peut également s’avérer dangereuse. Un conseil: recherchez la pression recommandée dans le manuel d’utilisation ou dans la feuillure de la porte, gonflez les pneus en conséquence, et vérifiez régulièrement leur pression.

Icon

Libérez le toit

Les équipements de loisirs et les bagages sont parfois transportés sur le toit, mais cela est fort gourmand en carburant. Même les seules barres de toit augmentent la consommation de carburant sur autoroute d’environ 5%. Elles doivent être montées uniquement dans le but de transporter des objets.

Icon

Changement de pneus

Les montes d’hiver ne doivent être installées que d’octobre à Pâques. Ces pneux entraînent une augmentation de la consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 10%.

Icon

Conduite optimisée

La consommation d’énergie dépend avant tout de la voiture et du style de conduite de chacun. Cependant, en optimisant sa manière de conduire, on peut consommer jusqu’à 20% de carburant ou d’électricité en moins. De nombreux conseils utiles sont disponibles sur le site ecodrive.ch.

Icon

Check-up énergétique

Dans le cadre du «Check Energie Auto», le garagiste examine votre véhicule et vous indique en détail les économies ­potentielles. Les automobilistes peuvent ainsi épargner jusqu’à 20% d’énergie. Ces mesures valent la peine, car le potentiel d’économies peut atteindre 400 fr., alors que le contrôle est facturé 50 fr. environ.

Icon

Comparer les modèles

Avant d’opter pour une nouvelle voiture, il convient de comparer son bilan écologique et les coûts du cycle de vie. Sur son site de recherche auto, le TCS propose à cet égard un outil fort utile. Il faut également réfléchir à la taille de la voiture. Pour chaque centaine de kilos supplémentaire, la consommation augmente de 2 à 5%.



 
 

Ménage

 
Icon

Baisser la température

Le chauffage doit être réactivé le plus tard possible. Dans les pièces à vivre, il est recommandé de ne pas dépasser les
20 degrés. Chaque degré en moins permet d’économiser 6% d’énergie. Réduisez le chauffage des pièces inutilisées et fermez les portes.

Icon

Etanchéité des fenêtres et des portes

Les ferrures ferment-elles encore correctement? Si ce n’est pas le cas, il faut les réajuster. Les fentes et fissures des fenêtres et des portes laissent échapper beaucoup d’énergie. Les joints adhésifs et les lattes d’étanchéité à brosses permettent de bannir les courants d’air. et ainsi de diminuer jusqu’à 20% des coûts de chauffage.

Icon

Aérer correctement

Le fait de laisser les fenêtres ouvertes en permanence entraîne une surconsommation de mazout pouvant aller jusqu’à 100 litres. Aérez plutôt votre maison par à-coups, deux à trois fois par jour l'espace de dix minutes.

Icon

Thermostats

Des thermostats intelligents peuvent être installés sur les radiateurs. Cela permet de régler facilement la température de chaque pièce et de créer des programmes de chauffage. Et d’économiser jusqu’à 10% sur les coûts de chauffage.

Icon

Lave-linges

Votre lave-linge peut également faire des économies. Selon le fournisseur d’électricité et de gaz E.Vita, vous économisez 50% d’électricité si la machine tourne à 30 degrés plutôt qu’à 40 degrés.

Icon

Prendre une douche plutôt qu’un bain

En prenant une douche, vous économisez environ 75% d’électricité par ­rapport à un bain.

Icon

Robinets économes

Les pommeaux de douche et les robinets économiques valent vraiment la peine. Vous pouvez ainsi consommer jusqu’à 50% moins d’eau – sans que la pression du jet n’en soit affectée. Et vous économisez également 50% d’énergie sur le chauffage de l’eau.

Icon

Opter pour des LED

Le remplacement des ampoules à incandescence et halogènes par des LED permet d’économiser jusqu’à 80% d’électricité.

Icon

La cuisson efficace

Lorsque vous cuisinez, veillez à utiliser la plaque de cuisson adaptée à la casserole et n’oubliez pas le couvercle. Cela permet d’économiser non seulement de l’énergie, mais également
du temps.

Icon

Etiquette-énergie

Le four, le réfrigérateur et le lave-linge figurent parmi les plus gros consommateurs d’électricité dans un ménage. Si vous remplacez un ancien appareil par un nouveau, vérifiez donc l’étiquette-énergie. Il y a là un grand potentiel.

Icon

Congélateurs

Les congélateurs et réfrigérateurs fonctionnent en permanence. Il faut donc veiller à ce que les portes ne soient ouvertes que brièvement et à ne pas régler les températures trop bas. Idéalement 7 degrés pour les réfrigérateurs et –18 pour les congélateurs.

Icon

Utiliser une bouilloire électrique

Pour l’eau des pâtes ou le thé, optez pour une bouilloire. Cela consomme beaucoup moins d’énergie que de faire chauffer l’eau sur la cuisinière – et c’est beaucoup plus rapide.

Icon

Chauffe-eau électrique

L'eau du chauffe-eau électrique peut être un peu abaissée - cinquante degrés suffisent si on l'augmente régulièrement à soixante degrés. Les chauffe-eau modernes le font automatique-
ment. En réduisant la chaleur de cinq degrés, on utilise 10% d'électricité en moins.

Icon

Lave-vaisselle

Laver à la main consomme plus d’eau que le programme économique de la machine. Essayez d’utiliser le programme économique et de toujours bien remplir votre lave-vaisselle. Le prélavage de la vaisselle est souvent inutile.

Icon

Four

Le préchauffage est ­souvent superflu. Il suffit de laisser les plats un peu plus longtemps dans le four et de l’éteindre plus tôt. La chaleur résiduelle est généralement suffisante pour terminer
la cuisson.

Télétravail

 
Icon

Laptop plutôt que PC

Les anciens PC, en ­particulier, consomment beaucoup plus d’énergie que les ordinateurs ­portables. Si vous avez le choix, optez donc pour le second.

Icon

Intensité de l’écran

Diminuez la luminosité de l’écran de votre moniteur. Cette mesure permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais elle atténue également la fatigue.

Icon

Des pouces en moins

Si vous êtes à la recherche d’un nouvel écran et que vous n’êtes pas graphiste, un écran géant n’est pas nécessaire. Mieux vaut renoncer à quelques pouces et économiser de l’énergie. Plus l’écran est grand, plus la consommation d’énergie est élevée.

Icon

Désactiver l’écono­miseur d’écrans

Cette application est inutile et, en plus, elle peut augmenter jusqu’à 50% la consommation. Une astuce: verrouiller l’écran lors de chaque pause. Appuyez sur les touches Ctrl+Alt+Delete sur un PC, puis sur «Verrouiller». Sur un Mac, appuyez simultanément sur les touches ctrl+cmd+Q.

Icon

Optimiser le wifi

Un wifi consomme de l’électricité, même la nuit. Une trentaine de kilowatt­heures par an peuvent être économisés en l’éteignant la nuit. Mais attention: les mises à jour sont souvent effectuées de nuit et les applications de Smart­home peuvent ne pas fonctionner sans wifi. Les appareils récents consomment moins d’énergie.

Icon

Mise en veille

Même en mode veille, les appareils consomment de l’électricité. Des outils tels que des prises intelligentes d’économie d’énergie ou des multiprises avec interrupteur permettent de couper facilement l’alimentation de ces appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés.





Loisirs

 
Icon

Streaming

Il est également possible de faire des économies en écoutant de la musique et en visionnant des films en streaming. Enregistrez vos morceaux préférés en local, ainsi vous n’aurez pas besoin de les recharger à chaque fois. Pour les films, une résolution légèrement plus basse consomme aussi moins d’énergie.

Icon

Activer le mode sombre

Sur les smartphones et les tablettes, l’écran est le plus gros consommateur d’énergie. En utilisant des arrière-plans sombres ou le mode sombre, vous pouvez prolonger considérablement l’autonomie de la batterie.

Icon

Chargeurs

Les chargeurs de ­téléphones portables, ­tablettes et autres consomment de l’énergie même lorsque les ­appareils ne sont pas
en charge. Les débrancher après recharge ­permet d’économiser
un peu d’électricité.

Icon

Les petits écrans

Si vous voulez regarder un film seul, il vaut mieux miser sur le petit écran de la tablette ou sur un ordinateur portable. Les grands écrans consomment plus d’énergie que les petits.

Icon

Roulons ensemble

Si vous n’avez pas souvent besoin de votre voiture, le covoiturage ou l’autopartage sont souvent les solutions les plus économiques. Organisez-vous donc pour vous rendre à votre cours de yoga ou à votre salle de fitness. Pour les trajets plus longs ou réguliers, des plateformes internet spécialisées sont idéales.

Icon

De l’énergie dans les mollets

Les courtes distances peuvent être parcourues à vélo ou à vélo électrique. Et pour les trajets un peu plus longs, il suffit de prendre le train plutôt que de se rabattre sur sa voiture. Rien qu’en utilisant un vélo au lieu d’une voiture pour parcourir les quelques kilomètres qui vous séparent de la gare, vous pouvez économiser beaucoup d’énergie et, par rapport à une voiture à essence, vous n’émettrez de surcroît aucun CO₂.

Icon

Utiliser un appareil de mesure d’énergie

Si vous souhaitez savoir précisément combien d’énergie un appareil électrique consomme, vous pouvez le déterminer à l’aide d’un appareil de mesure. Ils coûtent une trentaine de francs et s’installent facilement entre la fiche et la prise de courant.



Termes et situations en cas de crise

A quel moment les coupures de courant sont-elles décidées, qui en limite la livraison et qu’est-ce qu’un black-out? Quelques explications.

Pénurie d’électricité
On parle de pénurie lorsque l’offre d’électricité ne couvre plus la demande durant des jours ou des mois en raison de capacités de production, de transport ou d’importation limitées. Il en résulte des restrictions d’approvisionnement pour les consommateurs finaux. Les mesures de gestion de l’électricité tentent dans ce cas d’assurer l’équilibre entre la production et la consommation afin d’éviter les effondrements du réseau et les black-out.

Black-out
On parle là d’une panne de courant à grande échelle. Elle se produit lorsque l’énergie est disponible en quantité suffisante, mais que des causes telles qu’une défaillance de centrales électriques ou de lignes à haute tension empêchent l’électricité d’arriver jusqu’aux consommateurs finaux. En cas de black-out, quasiment plus rien ne fonctionne.

Brown-out
Le brown-out contrôlé implique une réduction ciblée de la charge sur le réseau électrique et les systèmes de gestion du réseau provoquant une panne de courant locale. Cela réduit une demande excessive d’électricité et évite un effondrement du système. Dans le meilleur des cas, les consommateurs sont informés à l’avance. On appelle brown-out incontrôlé les coupures de courant imprévisibles sur le réseau haute tension. Le courant continue à circuler vers les utilisateurs, mais avec une tension plus faible. Le plus souvent, un brown-out se produit en même temps qu’une surcharge du réseau, mais il peut également être dû à des intempéries ou à des pannes techniques.

Ostral
L’Organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise regroupe les principaux producteurs d’électricité, des représentants de la branche ainsi que Swissgrid, sous la coordination de l’Association des entreprises électriques suisses. En cas de pénurie d’électricité, l’Ostral met en œuvre des mesures décidées par le Conseil fédéral. Celles-ci peuvent aller de la gestion du parc central de centrales électriques au contingentement de l’électricité pour les gros clients, en passant par l’interdiction de certaines formes d’utilisation de l’électricité.

Sources: Ostral, Swissgrid, OFPP

Texte: Dino Nodari, Pascale Stehlin, Dominic Graf
Photos: TCS

Plus d'articles de la rédaction Touring

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.