25.09.2018

Pieuvre informatique - collecte des données


25 septembre 2018

Combien de fois avez-vous modifié le réglage de votre siège ou freiné brusquement? Si vous l’ignorez, le constructeur de votre voiture le sait certainement. Toutes ces données sont collectées.

Au cours du premier semestre, 157 910 voitures neuves ont été immatriculées en Suisse. La plupart sont des modèles connectés, dissimulant jusqu’à 200 capteurs. La carte SIM intégrée au véhicule permet de transférer plusieurs gigaoctets de données par heure. Jusqu’ici, ces données n’ont été transmises qu’aux constructeurs. Mais l’automobiliste est devenu un client transparent, et peu de gens ont conscience du type d’informations collectées et évaluées à leur sujet. La quantité de données recueillies est énorme, comme l’ont découvert l’ADAC (club automobile allemand) et, plus récemment, le TCS. Pourtant, seule une toute petite partie des données relevées et stockées a été mise au jour. Bien sûr, nombre de ces informations sont de nature technique et contribuent à la sécurité routière. Mais il y a aussi ce qu’on appelle les «données d’utilisateur». Ce matériel sensible sert également à analyser le style de conduite adopté et à établir le profil de mouvement et d’utilisation du véhicule.

Le TCS exige la sécurité des données

Datenkrake - wie Daten im Auto gesammelt werden

Ces données d’utilisateur peuvent être converties en espèces sonnantes et trébuchantes, mais pas toujours à l’avantage du propriétaire du véhicule. Les sociétés de leasing ou les compagnies d’assurance, par exemple, peuvent réduire leurs prestations après un accident, sur la base d’un enregistrement précis de la position des pédales d’accélérateur et de frein. Ou alors, en cas de régimes élevés ou de freinages appuyés trop fréquents, vous pourriez bientôt être classé conducteur à risques. En outre, les constructeurs ont la possibilité de diriger les voitures chez leurs concessionnaires pour l’entretien. Le TCS exige le libre accès aux données, dont la sécurité et la souveraineté doivent en outre incomber au détenteur du véhicule et non au constructeur.

Les données collectées

Mémoire d’erreurs

Mémorise les pannes, dysfonctionnements et manoeuvres insolites, kilométrage et vitesse inclus.

Multimédia

Transfert et lecture des contacts de votre téléphone portable. Comptage des changements de CD.

Moteur

Saisie séparée des temps de trajet sur autoroute, sur route et en ville.

Logiciels

Modifications de la programmation et télédiagnostic par téléphonie mobile.

Navigation

A cadence régulière, la voiture transmet sa position au fabricant et aux géants d’internet que sont Google ou Apple. Mémorisation des parkings utilisés et des destinations de navigation.

Réglages de sièges

Enregistrement des modifications, donc des changements de conducteur.

Airbag

En cas d’accident, mémorisation de la vitesse et de la position des pédales d’accélérateur et de frein.

Systèmes d’assistance

Mémorisation de toutes leurs interventions, généralement avec le kilométrage correspondant.

Les différents gestionnaires de données

Conducteur

Les exigences de protection des données sont claires: le conducteur doit pouvoir contrôler facilement et sans restriction si des données sont transmises depuis son auto, et à qui.

Intermédiaire neutre

Les données des véhicules devraient être transmises à un organisme de confiance indépendant, qui transférerait les informations pertinentes aux fabricants et prestataires de services.

Constructeurs

Ils peuvent utiliser les données du véhicule pour déterminer l’état des pièces d’usure, ou contrôler les intervalles de maintenance. Les données aident en outre à améliorer les composants.

Utilisation possible des données collectées

Garages indépendants

Ils sont habilités à effectuer des contrôles, même pendant la période de garantie. Ils ont besoin d’avoir accès aux données.

Concessionnaires

Selon une ordonnance de l’UE, ils n’ont aucun droit de monopole sur l’entretien et les services.

Pouvoirs publics

Les données des véhicules peuvent être utiles pour enquêter sur les accidents, les vols ou autres infractions.

Prestataires de services

Les entreprises de services, comme les instances de contrôle ou les clubs automobiles, sont tributaires des données des véhicules.

Assurances

Les compagnies d’assurance peuvent récompenser les conducteurs prudents sur la base des données transmises par le véhicule.

Services cartographiques/applis

Les données de position anonymisées aident à fournir des informations fiables sur le trafic, les bouchons ou les alertes météo.

Texte : Dino Nodari
Illustration : Nicolas Kristen

Plus d'articles de la rédaction du Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.