31.07.2018

SUV dérivé monospace

Les automobilistes ne jurent plus que par les SUV, mais ne veulent pas renoncer aux aspects pratiques des monospaces. Citroën a réuni ces deux exigences, au fond pas si inconciliables, dans le SUV compact C5 Aircross. Première découverte.

31 juillet 2018

SUV, le dérivé monospace

Icône automobile au début du millénaire, le monospace traîne aujourd'hui une image ringarde. Trop rationnel, pas assez émotionnel. Les automobilistes contemporains se voient en aventuriers du quotidien. Aussi, ils réclament des voitures valorisantes, permettant de monter sur les trottoirs et leur conférant un sentiment de protection. Le hic, c'est qu'ils se sont habitués aux valeurs si pratiques du monospace. A l'appui d'études clients, Citroën lance donc le C5 Aircross, un SUV looké de 4,50 m se targuant d'être le plus modulable et le plus confortable du segment compact.

Disposant d'un viatique technique quasi similaire aux Peugeot 3008 et Opel Grandland X, ses deux cousins du groupe PSA, le C5 Aircross en diffère par son design éminemment Citroën. Les traits que l'on retrouve sur d'autres modèles de la gamme sont relevés par diverses touches de couleur, par exemple sur les airbump ou les rails de toit. La facette confort est soulignée par une sellerie hyper seyante, dans la grande tradition de la marque. Les sièges sont garnis d'un fin revêtement moelleux et d'une épaisse couche de mousse haute densité veillant au confort d'assise sur la durée. Clin d'œil aux monospaces, les places arrière abritent trois sièges individuels inclinables et coulissants sur 15 cm. Tant l'espace habitable que le coffre sont donc modulables. Ce dernier offre une capacité de 580 à 720 l, soit 40 l de plus que le monospace C4 Picasso.

En attendant l'hybride

Egalement typé confort, le train de roulement hérite de la nouvelle suspension à butées hydrauliques progressives. La palette des motorisations comprend deux blocs essence (130/180 ch) et deux diesels (130/180 ch). Une version hybride plug-in dotée d'une autonomie électrique de 60 km suivra au début 2020. Comme ses pairs Peugeot et Opel, le C5 Aircross fait l'impasse sur la traction intégrale, mais peut être pourvu d'un contrôle électronique de la motricité. Il propose en outre la plupart des assistances à la conduite, dont un système autorisant une conduite semi-autonome sur l'autoroute. Le lancement commercial interviendra en décembre.

Texte: Marc-Olivier Herren Photos: ldd

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Plus d'articles de la rédaction du magazine Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.