06.12.2018

Equipements de ski en voiture

Les adeptes de sports d’hiver sont souvent impatients de rallier les pistes. Auparavant, il importe toutefois de charger la voiture dans les règles.

06 fécembre 2018

Gare au chargement

La plupart des automobilistes trouvent naturel de boucler leur ceinture et nombreux sont ceux qui pensent que des appuie-têtes correctement ajustés sont suffisants pour garantir leur sécurité. Pourtant, le danger que peuvent représenter en cas d’accident des objets non arrimés est souvent sous-estimé. Il faut donc redoubler de prudence lorsqu’on voyage en famille avec armes et bagages.

Impact doublé

La réalité montre que les accidents sont imprévisibles. Même un conducteur expérimenté peut être surpris, car il n’est pas seul sur la route. Si les véhicules sont devenus de plus en plus sûrs ces dernières années, les risques inhérents aux objets transportés à l’intérieur ou aux skis mal fixés sur le toit n’épargnent pas les voitures modernes. Ce thème a fait l’objet de plusieurs recherches dans le cadre de crash-tests du TCS. Tout corps en mouvement emmagasine une énergie cinétique qui augmente avec le carré de la vitesse. Donc quand la vitesse double, l’énergie est multipliée par quatre. A titre indicatif, un impact à 50 km/h est comparable à une chute d’une hauteur de dix mètres. Une chaussure de ski dans le coffre peut alors percuter le conducteur ou un passager avec la force d’un coup donné par un homme adulte.

Pour illustrer cela, un break chargé de deux paires de skis avec leurs chaussures, d’une luge Davos et de quelques bagages a été soumis à un crash-test par le TCS. Lors de l’impact à 50 km/h, les skis, dont les arêtes sont tranchantes, ont été propulsés entre les sièges avant. Les chaussures de ski ont abouti contre le dossier du siège du passager avant, la luge a atteint le conducteur à la nuque et un sac à dos a même endommagé le pare-brise. Ce scénario, susceptible de causer des blessures potentiellement mortelles, peut pourtant être évité. Les occupants correctement attachés sortent souvent indemnes de ce genre de collisions. Et lors de crash-tests réalisés avec des chargements bien arrimés, tous les objets sont restés à leur place et n’ont présenté aucun danger.  

L’art du chargement

Que ce soit sur la route des vacances de ski ou en revenant du supermarché ou d’un magasin de bricolage, les objets transportés devraient être logés dans le coffre et non pas déposés simplement sur les sièges arrière. Il faut en outre savoir que les coffres de toit, les porte-bagages et autres dispositifs de transport montés à l’arrière modifient le comportement du véhicule. Ils rehaussent son centre de gravité et le rendent plus sensible au vent latéral. Il est donc primordial de ne pas dépasser la charge autorisée sur le toit. Indiquée au point 55 du permis de circulation, celle-ci représente le poids cumulé de la galerie, du coffre et de son contenu. 

7 conseils

  1. Transporter sur une galerie ou dans un coffre de toit les objets trop encombrants pour être logés dans le coffre.
  2. Appuyer les bagages chargés dans le coffre contre les dossiers arrière.
  3. Si possible, arrimer les objets au moyen de sangles.
  4. Placer les objets lourds au niveau du plancher du coffre et les plus légers par-dessus.
  5. Les objets lourds peuvent éventuellement aussi être déposés sur le plancher de l’habitacle.
  6. S’assurer que les pneus sont à la bonne pression.
  7. Ne pas dépasser la charge autorisée sur le toit (voir permis de circulation). 

Plus d'articles de la rédaction Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.