05.11.2018

Briser la routine

Marre de perdre votre temps dans les bouchons ? Ou d’être entassés dans les transports publics aux heures de pointe ? Voici quelques alternatives.

05 novembre 2018

Métro-boulot-dodo... ou plus exactement embouteillages-boulot-embouteillages-dodo… Si un déménagement n’est pas envisageable, vous êtes condamné à effectuer quotidiennement des trajets plus ou moins conséquents pour vous rendre au travail. Mais circuler seul en voiture ou emprunter les transports publics ne sont pas les seules possibilités qui s’offrent à vous.

Temps de préparation

Il n’est pas à négliger, le temps pour rejoindre le parking de départ du covoiturage ou celui pour se mettre en selle après avoir enfilé de nombreuses couches. Tant de facteurs à prendre en considération lorsque l’on opte pour son mode de transport quotidien. Pour les trajets inférieurs à 1 km, vous serez normalement arrivé à pied avant que les cyclistes ou automobilistes se mettent en route…

Jusqu'à 1 km : La marche - top départ

Directement en route sans passer par la case « temps de préparation », vous prenez une bouffée d’oxygène avant de débuter la journée. L’occasion de laisser divaguer votre esprit, de vous rapprocher de l’objectif des 10 000 pas par jour et d’économiser quelques sous, tout en prenant soin de l’environnement. A pratiquer toute l’année et tant pis si la météo vous joue des mauvais tours ! 

Autre option : la trottinette, qui permet encore d’accélérer le rythme, à condition d’enfiler un casque.

Jusqu'à 5 km : Le vélo - en selle !

Une fois le casque, la veste, les gants, les serre-pantalons enfilés, le cadenas ouvert, les lumières enclenchées – comptez environ 3 minutes de préparation –, il est enfin temps de vous élancer sur la route pour accéder plus rapidement à votre destination. Vous faites ainsi fi des contraintes horaires et des bouchons. Un brin de sport très appréciable – selon la déclivité du trajet – avant de timbrer. Les coûts, eux, sont inférieurs aux transports en commun. Ecologique et pratique pour le transport de commissions ou d’enfants (à condition de tracter une remorque idoine), la petite reine présente aussi quelques désavantages: vol, risque d’accident, restriction dans la garde-robe, sans compter les aléas météorologiques. Autre bémol, il est nécessaire de procéder régulièrement à un entretien de votre deux-roues, ce qui prend du temps. 

Le vélopartage comme autre option, s’il est disponible dans votre lieu de résidence et de travail, permet de s’affranchir des transports en commun de manière flexible et spontanée sans s’adonner à la corvée de l’entretien. Encore faut-il avoir un casque à portée de main et l’abonnement nécessaire.

Jusqu'à 15 km : Le vélo électrique - boostez vos trajets

Quand vous devez affronter une grande montée ou que votre trajet prend des dimensions stretch, l’e-bike lent (jusqu’à 25 km/h) s’impose. Un investissement de départ permet de réduire à terme les coûts et le temps des trajets. Attention à bien vous protéger, casque, habillement adapté et à opter pour une conduite sûre.

Autre option: le vélo électrique rapide, qui atteint jusqu’à 45 km/h, est une solution envisageable à condition que la distance à parcourir frise plutôt les 20 kilomètres ou que vous habitiez dans une région plus montagneuse. Cette option présente quelques désavantages: un permis et une immatriculation sont nécessaires. De plus, le coût d’achat est supérieur à celui d’un e-bike lent. Et n’oubliez pas, le casque est obligatoire!

Au-delà de 15 km : Le covoiturage - se joindre à d’autres

D’après l’OFS, le taux moyen d’occupation des véhicules en 2015 était de 1,56 personne (1,1 aux heures de pointe). Le covoiturage, par exemple via la nouvelle plateforme Ride2Go du TCS (tcs.ch/ ride2go), permet de réduire les coûts et d’élargir son cercle social tout en faisant un geste pour la planète. Il est utile, mais il requiert une certaine organisation et ponctualité.

Autres options: lancez-vous ponctuellement des défis sportifs et effectuez de temps à autre votre trajet à vélo. Une manière de profiter du beau temps en brûlant des calories. Autre idée, si votre entreprise le permet, faites du télétravail, au moins 1 jour par semaine. Cela permet de couper la semaine et d’oeuvrer en pyjama, sauf en cas de vidéoconférence…

Temps d’arrivée

Certaines alternatives proposées ci-contre nécessitent une petite remise en forme avant de timbrer: un coup de peigne, de déodorant, voire carrément une douche! Merci d’avance pour vos collègues!

Texte : Aline Beaud
Illustration : Alban Seeger

Facilitez-vous la vie grâce à l'application du TCS :  avec une seule application, achetez des billets de train, réservez des places de parc et organisez vos services de taxi.

Téléchargez l'app du TCS gratuitement

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Plus d'articles de la rédaction du Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.