Protégez-vous et les autres contre les virus de l’hiver

Pour freiner la pandémie, et sauver des vies, quelques gestes simples pourront faire la différence.


Se moucher, éternuer, cracher, tousser, peuvent être des actions du quotidien à haut risque en cas de maladie.

Il est nécessaire de respecter des règles d'hygiène précises conformément à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) : 

  • Se couvrir la bouche quand on tousse, de préférence avec un mouchoir.
  • Se couvrir le nez et la bouche lorsqu'on éternue, de préférence avec un mouchoir. Si vous n'avez pas de mouchoir : mettez votre main devant le nez et la bouche et lavez-vous ensuite les mains avec de l'eau et du savon, ou maintenez votre bras devant le nez et la bouche.
  • Se moucher avec des mouchoirs jetables.
  • Ne cracher que dans un mouchoir.
  • Se laver les mains après avoir toussé, éternué et craché dans un mouchoir
  • Le mouchoir doit être en papier à usage unique, pour pouvoir ensuite être jeté dans une poubelle, si possible munie d'un sac et dotée d'un couvercle.

Dangereux pour les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies

Les virus de la grippe ne sont pas les seuls à mettre ces personnes en danger. Les virus respiratoires le peuvent aussi. La vaccination contre la grippe, une bonne hygiène des mains et le port de masques peuvent nous protéger - nous-mêmes et notre environnement, et cela de manière efficace. Les virus respiratoires apparaissent lors des mois d’hiver, c’est pourquoi on les appelle aussi les virus de l’hiver. Il s’agit de virus respiratoires : ils déclenchent donc des maladies des voies respiratoires.

Les agents irritants pénètrent dans le corps principalement par les muqueuses du nez, de la bouche et des yeux. Ceux-ci peuvent se transmettre par de minuscules gouttelettes invisibles lors d’un éternuement, de l’action de parler ou de tousser ou par une infection par contact lors de contacts de la main à la main. Ces agents infectieux peuvent survivre plusieurs heures et s’accrocher à des objets comme les poignées de porte ou sur des surfaces, comme les claviers d’ordinateurs.

La mesure la plus importante, en sus de la vaccination, est donc l’interruption des voies de transmission pour les virus respiratoires. Très simples, et très efficaces sont les mesures préconisées suivantes : une hygiène des mains conséquente et le port de masques de protection en cas de symptômes de refroidissement.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Cet article a été réalisé en collaboration avec les experts de l'Hôpital universitaire de Zurich (USZ).

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.