Verrues transmissibles par une poignée de main?

Eclaircissements par un spécialiste de la dermatologie


Le Professeur Dr Jürg Hafner, médecin spécialiste FMH de dermatologie et d’angiologie de l’Hôpital universitaire de Zurich, nous renseigne au sujet des verrues.

Monsieur Hafner, comment peut-on contracter des verrues ?
Les verrues se développent au travers d’une infection virale de la couche supérieure de l’épiderme par le virus du papillome humain (HPV). Il existe environ 150 différents types de HPV. Ceux-ci se différentient par de petites variations entre les souches spécifiques.

Quels sont les types de verrues existants ?
Il y a la verrus ordinaire, la verruca vulgaris, qui apparaît principalement sur les mains et sur les pieds. Dans des cas peu fréquents, cette forme de verrues peut aussi se former sur le reste du corps. En plus des verrues ordinaires, il existe aussi ce que l’on appelle communément les « verrues plates ». Celles-ci se situent de manière prédominante sur le visage des personnes concernées. Les verrues génitales sont elles aussi très fréquentes (condylomes). Des formes agressives de verrues génitales peuvent même favoriser le développement de cancers. Dans ce cas précis, nous parlons de cancer du col de l’utérus (carcinome cervical), carcinome du pénis, carcinome de l’anus ou carcinome de la muqueuse buccale.

Est-ce que les verrues sont contagieuses ?
Oui, les verrues peuvent se transmettre de personne à personne. Cependant, pour que le virus see transmette, il faut plus qu’une simple poignée de main. Le risque est particulièrement prévalant si l’on applique une pression ou une friction sur la zone infectée par les virus occasionnant les verrues. Ceci peut notamment survenir lors de l'utilisation d'équipements sportifs contaminés. Des surfaces contaminées au sol représentent un autre facteur de risque. Des microfissures de la peau peuvent faciliter la pénétration des virus dans le corps et, de ce fait, déclencher l'apparition de verrues ou d' eczéma. C'est notamment le cas des verrues génitales, surtout transmises lors de rapports sexuels.

Peut-on se faire vacciner contre les verrues ?
Oui, on peut se faire vacciner contre certains types de HPV. Cependant, ces vaccins ne luttent pas contre les verrues à proprement parler, mais contre leurs causes. D’une part, on peut se faire vacciner contre les HPV de type 6 et 11, qui sont caractéristiques de l’infection par les verrues génitales. D’autre part, il est aussi possible de se faire vacciner contre le HPV de types 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, des HPV responsables de l’apparition du cancer du col de l’utérus (carcinome cervical), carcinome du pénis, carcinome de l’anus et carcinome de la muqueuse buccale. Ces vaccins ne protègent pas seulement contre les verrues génitales, mais aussi contre les cancers de ces mêmes zones.

Est-ce que les verrues peuvent présenter des développements dangereux, par exemple des cancers ?
Oui, il existe des types de HPV qui peuvent provoquer des cancers à terme.

Quelles sont les méthodes d’ablation pour les verrues ?
Il existe plusieurs méthodes. Les verrues peuvent être traitées par une ablation mécanique régulière au moyen d’une lame de rasoir – en conjonction ou non avec un ramollissement préalable (par l’application de vaseline à l’acide salycilique ou d’urée), par l’application d’un « collet électrique » ou au moyen d’un laser à CO2. Si ces méthodes s’avèrent inefficaces, la verrue peut être traitée au moyen d’une substance liquide visant à l’ « étouffer » par application du froid (cryothérapie). Si l’on souhaite se soigner au moyen de plantes, des extraits de podophyllum, d’euphorbe (ingenolmebutuate) ou de thé vert peuvent s’avérer efficaces. Il est aussi possible d’envisager un traitement au moyen d'une crème à l'imiquimod. Il s’agit d’un modulateur immunitaire qui ne traite pas directement la verrue, mais qui stimule le système immunitaire de la peau pour qu'il s’attaque à la verrue.

Comment doit-on procéder pour utiliser la méthode appropriée pour se débarrasser d’une verrue ?
Le choix de la solution thérapeutique dépend des facteurs suivants, taille, nombre, lieu d’implantation de la ou des verrues ainsi que de l’âge du patient.

Vinaigre de pomme ou ail, à quel point les recettes « de grand-mère » sont-elles efficaces pour le traitement des verrues ?
Pour les personnes qui souhaitent traiter les verrues par des méthodes « traditionnelles », je recommande les extraits de jus de tige d’euphorbe – c’est souvent très efficace.


Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.