Ajuster de manière optimale le sac d'école

Les conseils de notre spécialiste de la colonne vertébrale pour ajuster correctement le sac d'école.


Sebastian Bigdon est le médecin-chef suppléant du département d’orthopédie et de chirurgie traumatique à l’Hôpital de l’Île à Berne.

Monsieur Bigdon, votre domaine de spécialisation est la colonne vertébrale, que doit-on comprendre sous la terminologie « ergonomie » ?
Le terme « ergonomie » nous vient du grec ancien (ergos veut dire travail ou tâche) et a commencé à être utilisé, à partir de la révolution industrielle, dans le domaine de la science économique. Depuis, on l’utilise de plus en plus. Ce terme recouvre les manières de travailler et les conditions de travail qui sont conçues pour être aussi efficaces que cela est possible. Le but était, et reste encore, de tout optimiser pour que l’être humain soit le moins fatigué ou le moins endommagé par ses actions. De nos jours, ce but a été notablement élargi et ne touche plus uniquement le monde professionnel, mais s’applique à tous les aspects de la vie courante.

Quelles sont les contraintes pour un positionnement optimal en matière d’ergonomie des cartables scolaires ou des sacs à dos sur le dos des écoliers, des étudiants ou des randonneurs ?

L’une des contraintes principales est la position verticale, donc debout, qu’adoptent les humains pour se déplacer et qui est apparue au cours de l’évolution. Lorsque nos ancêtres traversaient leur environnement à quatre pattes, alors leur poids corporel était réparti équitablement sur leurs quatre membres – c’est pour cette posture que notre colonne vertébrale a été le mieux adaptée. Depuis que nous marchons debout, les contraintes se sont grandement modifiées, en particulier pour les disques intervertébraux, les muscles, les os et les ligaments et en particulier dans la zone du bas du dos. Ces organes sont maintenant nettement plus sollicités. De manière tout à fait naturelle, il y a eu des processus d’adaptation qui ont eu lieu au fil des siècles et qui permettent de répartir les charges de meilleure manière. Néanmoins, des forces puissantes et des leviers importants sont encore imprimés sur notre colonne vertébrale. Et si nous portons en plus un sac à dos, celui-ci devrait faire peser la partie la plus importante possible de son poids directement sur le bassin afin d’éviter une surcharge de la colonne vertébrale, à proprement parler.

Comment peut-on régler correctement le cartable scolaire ou le sac d’école ?
Idéalement, le sac à dos devrait disposer d’une ceinture sous-abdominale qui permette de décharger les sangles positionnées sur les épaules. Faire peser trop de poids par les épaules entraîne fréquemment un tassement répété de la colonne vertébrale et des mouvements mécaniques latéraux qui doivent ainsi être compensés par la musculature du dos. Quand les muscles sont fatigués, ce qui arrive après un laps de temps relativement restreint, alors la charge sur les disques intervertébraux et les articulations vertébrales augmente substantiellement. Ceci peut provoquer à la fois de l’usure et des douleurs.

Est-ce qu’il faut conseiller des cartables disposant de ces sangles sous-abdominales dans tous les cas ?

En principe oui. Dans l’idéal, cette sangle sous-abdominale devrait être suffisamment large pour permettre une répartition du poids de la charge sur l’ensemble du bassin. Si ces sangles particulières sont trop étroites, alors elles peuvent entailler la chair et provoquer leurs propres douleurs. La sangle devrait en outre ne pas être bouclée trop bas. L’idéal serait qu’elle soit fixée sur l’aile iliaque, en dessus de ce que l’on appelle le grand trochanter (trochanter major). Il s’agit de l’extrémité supérieure de notre os fémoral (de la cuisse) et on peut le palper aisément depuis l’extérieur.

Est-ce que le cartable ou le sac à dos doit être réglé à chaque fois qu’on le porte ?
Si le trajet prévu à pied est plutôt long et dans le cas où le poids qu’il contient est assez important, cela vaut la peine de régler et de vérifier le sac à dos à chaque fois qu’on le remet après l’avoir enlevé. Un grand nombre de sacs à dos proposent des possibilités de réglages, parfois même pour faire varier la distance entre le sac et le dos de la personne qui le porte. Lorsque l’on entreprend une randonnée, il faut toujours rester à l’écoute de son corps et réajuster le sac lorsque l’on sent qu’il se serait déplacé. Dans des situations de port de sac plus court et si la charge est plus légère, il est probablement suffisant de vérifier que la sangle sous-abdominale est bien placée et de la resserrer le cas échéant lorsque l’on remet le sac sur son dos.

Existe-t-il des mesures que l’on peut prendre ou des procédures qui permettent de décharger encore mieux le dos ?
Il est possible de procéder à un paquetage intelligent et de répartir le poids à l’intérieur du sac lui-même, cela peut soulager le dos. La règle générale est que les éléments les plus lourds devraient se trouver vers le bas du sac et être placés le plus près possible du dos de la personne qui le porte. Plus le poids total est proche du dos, mieux c’est en termes ergonomiques.

Quand faut-il craindre des troubles liés à la posture ?
En particulier lorsque l’on marche ou lorsque l’on randonne, si l’on ressent des douleurs. C’est là que des troubles posturaux peuvent intervenir. Il n’est pas nécessaire que ces dégâts soient immédiatement permanents, mais une douleur est un indicateur important et très utile de la part du corps. Il ne faudrait donc pas l’ignorer. Il s’agit aussi de bien analyser la situation. Est-ce que tout ce que je porte sur mon dos est véritablement indispensable ? Est-ce que je ressens des maux de dos, également quand je ne porte pas de poids ? Est-ce que mon sac à dos est bien positionné ?

Quels facteurs, en plus du poids de la charge que l’on porte, jouent aussi un rôle ?
Les personnes qui présentent des modifications avérées de la posture de la colonne vertébrale (scoliose, glissement des vertèbres) sont plus exposées à ressentir des douleurs et à une aggravation de leur état. La musculature, dans ce type de situations, est d’autant plus sollicitée que pour des personnes dont la colonne cérébrale présente une posture ou une courbure équilibrée. C’est tout particulièrement ici que l’on doit absolument privilégier un allègement du poids porté au moyen d’un sac à dos et qu’il faut veiller à ce que la musculature du ventre et du dos puisse, autant que l’état de la personne le permet, être mise dans un état aussi bon que possible. Si une personne souffre assez souvent de maux de dos, alors cela vaut certainement la peine de prendre conseil auprès d’un spécialiste. Il pourra leur donner les meilleurs conseils.

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.