Maladies tropicales

Pourquoi toujours plus de maladies tropicales se développent-elles en Europe ?


Dr med. vet. Meret Ricklin, collaboratrice scientifique du centre des urgences à l’Hôpital de l’Ile à Berne, nous en dit plus au sujet des maladies tropicales.

Madame Ricklin, l’on peut régulièrement lire que de plus en plus de maladies tropicales se répandent en Europe. Quelles sont les raisons pour cet état de fait ?
D’une part, le réchauffement climatique au niveau mondial permet une prolifération des agents pathogènes responsables de la transmission de certaines maladies, par exemple les moustiques et les parasites. D’autre part, il y a une population mondiale toujours croissante et une capacité régulièrement accrue de cette population pour le déplacement et la migration. Ceci augmente substantiellement la probabilité que des maladies soient transportées d’un point A à un point B et qu’elles s’y développent.

Quelles maladies sont sur le devant de la scène ?
Il est très difficile de prédire quelles maladies parviendront chez nous en Europe au bout du compte. Dans le passé, les épidémies très sévères n’ont jamais véritablement pu être prédites. En raison de facteurs climatiques, géographiques, démographiques et agricoles, il est très possible que les maladies infectieuses transmises ou transmissibles par des insectes ou des tiques puissent prendre pied durablement sur notre continent.

Comment les maladies sont-elles transmises ?
Chaque maladie se comporte de manière un peu différente. Très souvent, elles peuvent se transmettre de l’homme à l’homme. D’autres maladies ont besoin de ce que l’on appelle un « vecteur », il s’agit le plus souvent de parasites qui transmettent les pathogènes dangereux pour l’homme (virus, bactéries, rickettsies) d’une personne humaine à l’autre ou d’un mammifère à l’homme. Ces maladies sont appelées « zoonoses ».

Selon les statistiques, les animaux les plus mortels pour l’homme sont les moustiques. Ils tuent plus d’humains que tout autre animal. Est-ce que, en Suisse aussi, il faut se méfier de chaque moustique ?
Il faut en tout temps veiller à préserver la santé humaine. La concentration de moustiques en Suisse est relativement faible. Cela est aussi dû aux températures insuffisantes pour qu’elles permettent une épidémie de grande ampleur. Et, ce n’est pas chaque moustique qui peut transmettre des maladies, ou qui est porteur d’un agent pathogène. Mais il est recommandé de se protéger contre les moustiques : par exemple en ayant recours à des moustiquaires, des sprays répulsifs et en renonçant à se trouver dans des zones propices au crépuscule.

Quels sont les symptômes suivant une piqûre de moustique qui doivent nous alerter et nous pousser à consulter un médecin ?
Une simple piqûre de moustique ne suffit pas. Ce serait excessif de prendre rendez-vous chez votre médecin pour cette simple raison. Mais, si quelqu’un présente de la fièvre, si cette personne ressent des maux de tête ou des douleurs dans la nuque, alors il est recommandé de mentionner la piqûre d’insecte au moment de la consultation. En particulier si l’on s’est rendu dans des régions où la température est plus élevée que chez nous.

Comment peut-on se protéger contre les maladies tropicales ?
Limitez votre exposition en renonçant à voyager dans certaines régions. Et protégez-vous activement et efficacement contre les piqûres de moustiques et de parasites. Si une personne devait se rendre pour une durée prolongée dans une région à risques, elle devrait au préalable s’informer et se laisser vacciner contre les maladies les plus fréquentes sur le lieu de villégiature, et cela préventivement.

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.