Des corps étrangers dans les yeux ?

Dans un bon nombre de situations on peut facilement se voir « attraper » des corps étrangers dans les yeux.


Que ce soit en pratiquant le cyclisme, le jardinage ou lorsque l’on joue sur la plage : il existe bon nombre de situations lors desquelles l’on peut facilement se voir « attraper » des corps étrangers dans les yeux. Si un objet pénètre dans votre œil, alors votre cornée peut être endommagée.

Le Professeur Dr Dr Sebastian Wolf, Directeur de la Clinique universitaire d’ophtalmologie de l’Hôpital de l’Ile (Berne) nous indique comment réagir dans le cas d’une situation sérieuse de cet ordre.

Monsieur Wolf, quels corps étrangers sont les plus propices à pénétrer dans les yeux des personnes ?
Les corps étrangers les plus fréquents sont des corps étrangers superficiels qui touchent la surface de l’œil. Ces situations sont souvent désagréables, mais ne présentent en général pas de danger notable. Par contre, lorsqu’un corps étranger pénètre véritablement à l’intérieur de l’œil, il s’agit en général d’une lésion aux conséquences très graves. Ceci n’arrive en règle générale que très rarement, et heureusement. Lors d’activités de loisirs, ce sont le plus souvent des corps étrangers comme des petites poussières ou des grains de sable qui « entrent » dans les yeux. Il se peut aussi – en particulier lors de la pratique du cyclisme – que de petits insectes s’invitent sur la surface de vos yeux. Le port de lunettes est une excellente protection contre la majorité de ces petits corps étrangers.

Quelle est la partie de l’œil qui est touchée par la pénétration de corps étrangers ?
La plupart des corps étrangers se trouvent sur la surface de l’œil, sur les tissus conjonctifs, ils se trouvent plus rarement sur la cornée.

Quels sont les désagréments qu’ils occasionnent ?
Des corps étrangers en surface amènent une irritation de l’œil. Les symptômes sont les suivants : une sensation de gêne, des douleurs, une production accrue de larmes et un œil rouge.

Comment devrait-on réagir si une écharde de bois, un bris de verre ou une particule de métal nous atteint aux yeux ?
De manière générale, tous les corps étrangers devraient être enlevés le plus rapidement possible. En particulier dans les cas de morceaux ou de particules de bois, de verre ou de métal, les corps étrangers peuvent blesser la surface de la conjonctive ou de la cornée et se « coller » fortement sur leur surface. Dans ces situations, il faut que ce soit un ophtalmologue qui procède à l’extraction de ce corps étranger.

Comment l’ophtalmologue retire-t-il ces corps étrangers ?
Les corps étrangers en surface sont retirés par l’ophtalmologue au moyen d’une lampe à fente – il s’agit d’un microscope spécial pour l’examen de l’œil. Pour ce faire, de manière générale, la surface de l’œil est anesthésiée et le corps étranger est enlevé au moyen d’une petite pincette. Pour les corps étrangers métalliques, qui « collent » à la surface de l’œil depuis un certain temps, la rouille (dépôt de métal sur l’œil) peut survenir. Celle-ci est retirée au moyen d’une petite perceuse spécifique à cet usage.

Est-ce que l’on peut devenir aveugle en raison d’une telle situation ?
De manière générale, les corps étrangers en surface sont sans conséquence. Si un corps étranger était en place sur la surface de l’œil depuis une plus longue durée, alors des cicatrices peuvent voir le jour ; ceci peut, dans des cas désagréables, générer des pertes partielles de capacité visuelle. Les corps étrangers qui pénètrent dans l’intérieur de l’œil peuvent – selon la taille et l’énergie déployée au moment de l’entrée dans l’œil – blesser grièvement les structures internes de l’œil. Un corps étranger qui pénètre à l’intérieur de l’œil doit être retiré au moyen d’une opération et le pronostic qui y est lié est en général plutôt défavorable. Des cécités liées à la pénétration de corps étrangers à l’intérieur de l’œil peuvent représenter un risque de jusqu’à 10 pour cent.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Inselspital

Cet article a été réalisé en collaboration avec le Professeur Dr. Dr. Sebastian Wolf, Directeur de la Clinique universitaire d’ophtalmologie de l’Hôpital de l’Ile (Berne)

www.insel.ch

Partager

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.