Comment éviter la contamination par des parasites ?

Ces maladies transmissibles sont répandues sous les tropiques.


Les parasites sont des organismes qui se nourrissent d’autres formes de vie (que l’on appelle hôtes) ou qui utilisent celles-ci à des fins de prolifération, par exemple les vers.

Le Dr. med. Esther Künzli, de L’Institut Tropical Suisse et Institut de Santé publique de Bâle (Swiss TPH), nous fait un point de situation sur les maladies causées par des vers.

Madame Künzli, comment les maladies causées par des vers se transmettent-elles ?
Les maladies causées par des vers peuvent se transmettre de manières fort diverses. La méthode de contamination la plus répandue est une transmission par voie orale, par exemple au moyen de l’absorption d’aliments comme de la viande ou du poisson insuffisamment cuits, des fruits ou de la salade ou par l’eau. D’autres larves de vers peuvent pénétrer dans l’organisme par des contacts directs avec la peau, en la perçant pour se loger dessous. Après l’entrée de l’œuf ou de la larve, un ver se développe à l’intérieur du corps humain. Certains vers peuvent se multiplier dans l’organisme, d’autres non.

En voyage, comment se protéger contre les infections causées par des vers ?
L’ingestion d’œufs ou de larves de vers par des aliments ou de l’eau contaminés peut être évitée en grande partie grâce à des mesures préventives d’hygiène (bien cuire les aliments, peler les fruits soi-même, ne pas manger de salade). Une infection par un ankylostome (canin), un des vers qui transperce la peau, peut être grandement minimisée par le fait de ne pas marcher pieds nus dans les régions où ce parasite est présent. La bilharziose, une autre infection causée par des vers par transpercement de la peau, est présente dans les eaux stagnantes d’Afrique et de certaines parties d’Asie. Dans les régions de prévalence de cette maladie, il est déconseillé d’entrer en contact avec l’eau douce : donc pas de natation ou de pataugeage dans les lacs. En ce qui concerne les maladies transmises par les vers, il faut noter qu’en dehors des zones tropicales et subtropicales l’occurrence de contaminations est très faible.

Est-ce que l’on peut se faire vacciner préventivement ?
Non, il n’existe pas de substance permettant de se laisser vacciner contre les infections dues à des vers.

Comment les infections liées aux vers peuvent-elles être traitées en cas de contamination ?
Les maladies causées par les vers se traitent de manières très diverses, selon les cas.

Est-ce qu’une éventuelle infection pourrait causer la mort ?
Beaucoup d’infections par des vers se déroulent sans symptômes. En revanche, il existe des infections causées par les vers qui peuvent développer des complications de grande ampleur, principalement en raison du déplacement du ver (ou des vers) à l’intérieur du corps humain. En outre, certains vers qui sont inoffensifs pour les personnes en bonne santé peuvent causer des conditions médicales critiques, voire fatales, chez des personnes ayant un système immunitaire déficient.

Est-ce que des infections par des vers sont transmissibles de l’homme à l’homme ?
Certaines espèces particulières de vers, par exemple les oxyures, peuvent faire « passer » leurs œufs d’humain à humain. La majorité des vers possède un cycle vital relativement complexe qui nécessite une transmission au travers d’un hôte non humain (par exemple par un animal ou par une plante) pour pouvoir permettre le développement du ver ou sa prolifération. Ceci entraîne qu’une contamination directe de l’homme par l’homme est en principe exclue pour la majorité des sortes de vers.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Cette contribution a été réalisée en conjonction avec l’Institut Tropical Suisse et Institut de Santé publique de Bâle.

L’Institut Tropical Suisse et Institut de Santé publique de Bâle (Swiss TPH) est un institut de renommée mondiale dans les domaines de la santé au niveau global et il est spécialisé dans les questions ayant trait aux pays aux ressources financières faibles à moyennes.

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.