Allergie au soleil

Quand le bain de soleil se termine en éruptions cutanées qui démangent.


Bettina Ravazzolo, experte auprès du centre aha ! (Centre d’Allergie Suisse), nous donne de plus amples renseignements au sujet de l’allergie au soleil.

Madame Ravazzolo, que faut-il comprendre lorsque l’on parle d’allergie au soleil ?
On parle d’une allergie au soleil quand la peau réagit à une exposition au soleil par des rougeurs, des papules ou vésicules et des démangeaisons. Il ne s’agit pas véritablement d’une allergie, c’est-à-dire à une réaction du système immunitaire qui serait disproportionnée. Le plus souvent, ce terme recouvre ce que l’on appelle en termes médicaux une photodermatose polymorphe ou acné de Majorque.

Quelles sont les causes pour une telle photodermatose ?
Dans le cas d’une photodermatose polymorphe, les symptômes apparaissent quelques heures ou quelques jours après une exposition prolongée au soleil. Se forment alors des rougeurs, des papules ou vésicules, des cloques, des nodules accompagnés de fortes démangeaisons. Le plus souvent, ces irritations se situent sur les parties de la peau qui avaient été cachées du soleil pendant un certain temps précédemment. « Polymorphe » veut dire multiforme, comme les réactions de la peau peuvent se manifester de façons très différentes. Une forme particulière de la photodermatose est l’ « acné de Majorque ». Cette forme consiste en une réaction combinée des rayons UV sur la peau avec des composantes de protections solaires ou de cosmétiques. Ceci résulte en l’apparition de pustules et de papules, un peu comme les manifestations classiques de l’acné. Les parties du corps les plus souvent touchées sont : le cou, les épaules, le haut des bras, le dos et le décolleté.

Peut-on prévenir ces réactions de la peau ? Si oui, comment ?
Oui. On peut tout à fait prévenir une photodermatose polymorphe en exposant la peau de manière progressive au soleil. Chaque bain de soleil devrait néanmoins être savouré en quantité et de manière raisonnable. Il faut en tout cas utiliser des protections solaires actives contre les rayons UVA et UVB et la peau doit impérativement être protégée du soleil par des vêtements. Il est indispensable d’éviter le soleil pendant les heures où il se trouve proche de son zénith et l’on peut aussi aider à la protection de la peau en absorbant des vitamines A, C et E, ainsi que du sélénium, du calcium et du bêta-carotène. Pour éviter le développement d’une « acné de Majorque », il suffit en plus de renoncer à des lotions très parfumées ou trop grasses et de choisir des produits de protection contre le soleil sans matières grasses et sans agents émulsifiants.

Quels sont les composants que devrait contenir une crème solaire pensée pour les personnes allergiques ?
Nous recommandons des produits de protection solaire qui ont obtenu le label du centre des allergies suisse. Ces produits répondent à des règles de fabrication très précises émises par le Service Allergie Suisse. Il s’agit d’un institut de certification indépendant qui teste les produits et services en fonction de leur adéquation avec des contraintes reconnues pour les personnes allergiques – par exemple: sans parfums et arômes, colorants et/ou agents conservateurs.

Est-ce que ces symptômes n’apparaissent qu’après une exposition au soleil, ou est-ce qu’il existe d’autres déclencheurs pour les mêmes réactions ?
Dans les différentes formes de photodermatose, une cause reste fondamentale : le rayonnement UV, qui touche la peau et qui déclenche des réactions par rapport à la lumière et aux agents contenus dans les protections solaires.

Quels sont les signaux d’alerte qui doivent indiquer qu’il faudrait consulter un médecin ?
Si les parties touchées du corps sont refroidies et qu’elles ne sont plus exposées au soleil, alors les éruptions cutanées devraient se résorber et disparaître d’elles-mêmes. Si, au contraire, les parties du corps touchées s’enflamment alors il est sage de se mettre en quête d’un médecin.

Comment une photodermatose est-elle traitée ?
Il est important de refroidir les parties du corps qui démangent et qui rougissent et d’éviter de les exposer à nouveau au soleil. Ceci permet en majorité déjà une bonne partie du traitement. Des enveloppements au vinaigre ou des antihistaminiques peuvent, eux aussi, aider à atténuer les démangeaisons.

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.