Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Voyage et informations

Quelles sources d'informations sont utilisées et appréciées des Suisses ?

Afin de pouvoir évaluer la situation sécuritaire dans les pays visités, la recherche d'informations est pour beaucoup une étape préparatoire importante. Aujourd’hui, les habitant-es sont moins nombreux à s’informer auprès des assurances ou agences de voyage. Les médias en ligne, notamment les portails de voyage et les médias du pays de destination, sont la première source d’information. Pour la première fois, ils remplacent l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en tant que principale source d’information. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) perd également de l’importance en tant que source d’information pour les habitant-es de la Suisse, ce qui est surprenant au vu de la situation géopolitique exceptionnelle.

Pour le Touring Club Suisse, la situation est inverse. En effet, de plus en plus de personnes déclarent s'informer via le TCS sur les risques ou les obstacles liés aux voyages. Ainsi, le TCS a actuellement la même cote de popularité que les deux acteurs fédéraux OFSP et DFAE. En ce qui concerne les membres du TCS, ils ne considèrent également plus l’OFSP comme la principale source d'information sur les risques et les obstacles liés au voyage depuis la fin de la pandémie. De même, ils s’informent principalement en ligne et notamment sur le site du TCS.

Voici les questions et les réponse à l'enquête.

Dans quelle mesure vous sentez-vous informé(e) sur les risques et les facteurs empêchant les voyages? Avez-vous l’impression d’être très bien, plutôt bien, plutôt mal ou très mal informé(e) ? *

% d’habitants âgés de 18 ans et plus

Globalement, les habitant-es se considèrent bien voire très bien informés (85%) sur les risques du voyage. Néanmoins, la part de personnes qui se disent très bien informées est en baisse constante ces cinq dernières années.

Vous informez-vous auprès des sources suivantes sur les voyages que vous prévoyez et leurs risques ou sur les facteurs qui pourraient empêcher ces voyages ?

en % d’habitants voyageurs de 18 ans et plus

Toutes les sources d’information ne sont pas consultées de manière équivalente selon les groupes d’âge. Les jeunes ont notamment tendance à s’informer davantage sur les risques et obstacles de voyage par le biais des médias en ligne, mais le site du TCS reste une source d’information importante pour plus de la moitié des 18-39 ans.

Les personnes plus âgées, en revanche, recourent aux canaux plus traditionnels comme les acteurs fédéraux (OFSP et DFAE), ainsi que les agences de voyage et les assurances.

Les recommandations et les règlements actuels concernant les voyages sont-ils selon vous, très clairs, plutôt clairs, plutôt peu clairs ou très peu clairs ?

en % d’habitants voyageurs de 18 ans et plus

Si les habitant-es ont l’impression d’être mieux informés sur les risques liés aux voyages, ils considèrent également que les recommandations et les règlements en matière de voyage sont plus compréhensibles aujourd’hui qu’il y a deux ans, au plus fort de la pandémie de coronavirus.

Comment réagissez-vous si les recommandations de voyage ne sont pas claires ? partez-vous en voyage quand même, si cela est possible, ou bien renoncez-vous au voyage ?

en % d’habitants voyageurs de 18 ans et plus

Les recommandations de voyage peu claires conduisent aujourd'hui nettement moins souvent les habitant-es à annuler un voyage. Environ 30 % des personnes interrogées décident de voyager malgré des informations peu claires et environ 25% choisissent ce qu'elles vont faire en fonction de la situation.

Tous les résultats de l'enquête

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Jubilés
40 ans Carte Entreprise
50 ans test de pneu
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.