Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Virée en Dordogne en camping-car

Les campeurs écrivent aux campeurs! Récit d’un voyage dans le Périgord

Les campeurs écrivent aux campeurs!

Auteur: Markus J.J. Jenni, membre de TCS Camping et passionné de camping-car depuis plus de 30 ans. Autrefois, il effectuait également des voyages d’affaires avec son camping-car. Aujourd’hui à la retraite, il voyage avec son épouse au volant d’un MALIBU 640 LE

Virée en Dordogne en camping-car

Pourquoi entreprenons-nous un voyage dans le Périgord, dans le sud-ouest de la France? Pourquoi notre destination est-elle précisément la vallée de la Dordogne? 

Peut-être connais-tu l’écrivain Martin Walker? Un auteur écossais qui vit en Dordogne depuis plus de 20 ans, qui est tombé amoureux de cette région magnifique et qui écrit des romans passionnants, notamment «The Caves of Périgord». Notre itinéraire est en partie calqué sur celui décrit dans l’ouvrage de Martin Walker «The Caves of Périgord» ainsi que sur son petit guide de voyage.

Itinéraire vers le Périgord, en Dordogne

Uttwil – Baume-les-Dames – Beaune – Santenay – Moulins – Meymac – Brive-la-Gaillarde – Beaulieu-sur-Dordogne – Sarlat-la-Canéda – Beynac-et-Cazenac – Le Bugue – La Roque-Gageac – Montignac – Le Buisson-de-Cadouin – Brantôme – Saint-Léon-sur-Vézère

  • Période de voyage: automne 
  • La période de voyage idéale pour la Dordogne est l’automne
  • Durée du voyage: env. trois semaines (y compris aller et retour)
  • Kilomètres parcourus: env. 2400 km (y compris aller et retour et les excursions dans les environs)

Jour 1: Uttwil – Baume-les-Dames

Au départ du lac de Constance (Uttwil), par un temps splendide, nous mettons directement le cap sur Baume-les-Dames (Franche-Comté). On y trouve un très bel emplacement pour camping-cars, avec aire d’approvisionnement et de vidange ainsi que courant, toilettes et douches, directement au bord du canal du Doubs.

Jour 2: Baume-les-Dames – Beaune

Depuis Baume-les-Dames, nous prenons la route de Beaune, en Bourgogne, en passant par Dole (excellent magasin bio sur la route de contournement).

À Beaune, un très joli marché a lieu tous les samedis, où les fermiers de la région proposent leurs produits en partie bio (fromage, pain, fruits, légumes, viande, etc.). Quand nous nous rendons en Bourgogne, un saut au marché de Beaune est toujours au programme. Sur l’emplacement gratuit spécialement réservé aux camping-cars, avec aire d’approvisionnement et de vidange ainsi que courant (en partie), il fait bon passer une nuit. D’ici, on rejoint le centre de cette bourgade mondialement connue des amateurs de vin en cinq minutes seulement. 

Jour 3: Beaune – Santenay

Nous restons en Bourgogne et, au départ de Beaune, parcourons quelques kilomètres vers le sud pour atteindre Santenay

Ici aussi, on trouve des crus bourguignons de renommée mondiale ainsi qu’un restaurant GaultMillau, tenu par un couple valaisan. De quoi se régaler à bon prix et se délecter de fameux nectars issus de la région. Nous passons la nuit au camping local. Le camping-car n’est pas en reste point de vue nourriture.

Jour 4: Santenay – Moulins

Jusqu’à cette étape, nous connaissions déjà la région assez bien, puisque nous avons parcouru la Bourgogne de long en large avec notre camping-car. Nous sommes d’autant plus impatients de découvrir ce qui nous attend plus loin. 

Aujourd’hui, au départ de Santenay, nous empruntons des routes de campagne bien praticable pour nous rendre à Moulins, ville des Bourbons, avec ses deux cathédrales ainsi qu’un très bel emplacement pour campings-cars, situé directement au bord de la rivière.

Jour 5: Moulins – Meymac

Nous reprenons la route et traversons de vastes forêts en direction d’Ussel (station-services GPL). Le Limousin est réputé pour sa race bovine unique, la limousine. Les vaches doivent porter des cornes et vivre en troupeau sur le pâturage, faute de quoi elles ne sont pas considérées comme d’authentiques limousines. 

Un peu en dehors de la localité, on trouve un emplacement pour camping-cars, directement au bord d’un joli lac. Il était toutefois complet ce jour-là. Voilà pourquoi nous avons poursuivi notre chemin à travers une forêt romantique pour finalement arriver à Meymac. Ici aussi, il existe un très bel emplacement pour camping-cars, avec aire d’approvisionnement et de vidange (sans courant). L’emplacement est idéal: directement au bord d’un lac et avec un parcours de fitness. Nous faisons une promenade le long de la rive et passons la nuit à proximité d’une vingtaine d’autres camping-cars – français pour la plupart – avec un bon sentiment.

Jour 6: Meymac – Brive-la-Gaillarde

Aujourd’hui, nous mettons le cap sur Brive-la-Gaillarde. On y trouve deux stations-services GPL. Nous remplissons notre bouteille-réservoir de GPL. À cette époque, les nuits peuvent déjà être très fraîches, raison pour laquelle il est toujours rassurant d’avoir fait des réserves de gaz pour chauffer notre maison roulante.

Jour 7: Brive-la-Gaillarde – Beaulieu-sur-Dordogne

Collonges la Rouge
Collonges la Rouge

Nous mettons désormais le cap sur Beaulieu-sur-Dordogne

En route, nous passons la localité de Collonges-la-Rouge, une ravissante petite bourgade entièrement bâtie en grès rouge. Très pittoresque! Cela vaut la peine d’y faire une halte et de visiter cette ville miniature avec ses ruelles étroites. 

emplacement pour camping-cars Beaulieu-sur-Dordogne
Emplacement pour camping-cars Beaulieu-sur-Dordogne

Un fantastique emplacement pour camping-cars a été installé à un saut de puce – sans aire d’approvisionnement et de vidange ni de courant, en revanche. 

Mais l’endroit est parfait pour passer la nuit après la visite de ce bijou architectural et un bon repas de midi au seul restaurant GaultMillau, accompagné d’un vin gouleyant.

Jour 8: Beaulieu-sur-Dordogne – Sarlat-la-Canéda

Les prochaines étapes sont Rocamadour, Martel, Sauillac (emplacement pour camping-car) et Sarlat-la-Canéda.

C’est ici que nous prenons nos quartiers pour deux jours sur le joli terrain de camping, au calme, avec une fantastique piscine. Quinze minutes à pied nous séparent de la petite ville, dotée d’une charmante halle de marché. Le grand marché dans les rues a lieu tous les samedis.

Jour 9: Sarlat-la-Canéda

Nous passons la journée à Sarlat-la-Canéda, au bord de la piscine, et planifions la prochaine étape du voyage munis de guides et de cartes.

Jour 10: Sarlat-la-Canéda – Beynac-et-Cazenac

Aujourd’hui, nous partons pour Beynac-et-Cazenac. Nous y trouvons un camping féerique situé directement sur les berges de la Dordogne. Nous y passons une nuit, nous faisons une croisière sur la rivière et entamons ensuite une balade jusqu’au vieux château-fort. Du sommet, on profite d’une vue imprenable sur toute la vallée de la Dordogne.

Jour 11: Beynac-et-Cazenac – Le Bugue

Au programme aujourd’hui: Le Bugue, en passant par Saint-Cyprien. La localité accueille un petit marché le samedi. Le Bugue propose également un très bel emplacement aux campeurs, avec aire d’approvisionnement et de vidange (sans courant).

Jour 12: Le Bugue – La Roque-Gageac

Depuis Le Bugue, nous rejoignons La Roque-Gageac via Le Buisson-de-Cadouin et Beynac. On y trouve un superbe emplacement pour camping-cars, directement au bord de la Dordogne. Dans cette petite localité incroyablement pittoresque, nous avons mangé au restaurant GaultMillau «La belle Étoile». Une envolée gourmande sublimée par de la musique classique en fond sonore. À recommander absolument!

Tag 13: La Roque-Gageac – Montignac

Aujourd’hui, nous reprenons la route et nous arrêtons d’abord à Domme, pour visiter le village et profiter du panorama magnifique sur la vallée de la Dordogne (ancienne forteresse/bastide au sommet de la colline). Bon emplacement pour les camping-cars. 

Via Sarlat-la-Canéda, nous faisons un détour par le somptueux Château de Commarque – un château-fort séculaire hissé sur un éperon rocheux, dans un cadre idyllique. Une fois de plus, notre système de navigation nous a menés sur une petite route à une voie avec des descentes/montées jusqu’à 6%, y compris virages en épingle. Dieu soit loué, nous n’avons rencontré personne en contre-sens lors du périple.

Après la visite de ce château riche en histoire, nous continuons vers Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil – où les bâtisses semblent littéralement encastrées dans un surplomb rocheux. Très impressionnant. 

Nous prenons ensuite la route de Montignac (magasin bio). 

Lors de l’accès à l’emplacement, le système de navigation nous a guidés à travers les ruelles certainement les plus exiguës de la bourgade, si bien que nous avons dû faire marche arrière à un moment donné. Cette petite odyssée nous a toutefois permis de trouver, par pur hasard, un second emplacement tout récent, près du terrain de minigolf, avec aire d’approvisionnement et de vidange et courant 10 A. Le tout, sur un site très calme, à seulement cinq minutes de la petite ville. Entourés d’arbres et de verdure, nous avons passé la nuit – très claire, en l’occurrence – à la lueur de la voie lactée, qui était particulièrement bien visible.

Jour 14: Montignac – Le Buisson-de-Cadouin

Aujourd’hui, nous visitons les très célèbres grottes de Lascaux, respectivement le centre international «Lascaux 4», où les grottes originales ont été recréées à l’identique. En raison de l’afflux de millions de visiteurs, les grottes originales ont dû être fermées, étant donné que les grandes quantités d’émissions de CO2 humaines détérioraient lentement les peintures rupestres. Une expérience extraordinaire.
Nous recommandons vivement la visite des grottes de Lascaux. L’emplacement pour camping-cars (signalisé spécialement sur un parking) est actuellement en cours de construction. Après une visite guidée intéressante, nous reprenons la direction du Bugue et y faisons une pause-café au café Cauet.

Nous mettons ensuite le cap sur Le Buisson-de-Cadouin, pour y passer la nuit dans un camping situé sur les berges de la Dordogne. 

Jour 15: Le Buisson-de-Cadouin – Brantôme

Aujourd’hui, nous effectuons un trajet d’environ 80 km vers le nord à destination de Brantôme, en traversant la ville de Périgueux. Brantôme dispose d’un généreux emplacement pour camping-cars, avec aire d’approvisionnement et de vidange. Nous décidons spontanément d’y passer la nuit. Brantôme en vaut résolument le détour: aujourd’hui encore, les grottes y sont utilisées comme logements ou locaux commerciaux. On y trouve également un vieux cloître avec une église insolite au son des cloches surprenant.

Jour 16: Brantôme – Saint-Léon-sur-Vézère

Saint-Léon-sur-Vézère
Saint-Léon-sur-Vézère

Depuis Brantôme, nous reprenons le chemin du Périgord Noir pour nous rendre au camping cinq étoiles «Le Paradis», à Saint-Léon-sur-Vézère. Un camping particulièrement bien aménagé avec court de tennis, piscines, sauna, hammam, etc. Ici aussi, nous nous trouverons directement au bord de la paisible Vézère. L’endroit est si calme qu’on peut même y entendre le silence – hormis en automne, à la période d’accouplement du gibier, quand le brame du cerf déchire la nuit. Une expérience unique!

Nous faisons une belle promenade jusqu’au village de Peyzac-le-Moustier, tout près de «Roque Saint-Christophe», où l’on peut admirer le mode de vie et de travail des hommes préhistoriques. À 5 km à mi-chemin le long de la Vézère, soit 10 km au total (aller-retour), nous sommes tombés sur un petit restaurant exquis, le «Cuisine Artisanale & Végetarienne», où nous avons décidé de faire une pause pour savourer un délicieux repas de midi. Une adresse coup de cœur.

Jour 17: le voyage du retour – retour en Suisse depuis Saint-Léon-sur-Vézère, via Trémolat et Limeuil

Le voyage continue, mais cette fois-ci en sens inverse, en direction de la maison, sur les rives du beau lac de Constance. Nous visitons encore Trémolat (grand emplacement pour camping-cars et excellent restaurant GaultMillau) et prenons ensuite la route en direction de Limeuil. L’endroit dispose lui aussi d’un bel emplacement pour camping-cars, avec aire d’approvisionnement et de vidange ainsi que du courant.

De retour chez nous

À présent, après avoir fait le plein d’impressions inoubliables lors de ce «voyage au paradis», nous sommes de retour chez nous à Uttwil, en pleine forme et comblés. Et nous sommes convaincus que ce n’est pas la dernière fois que nous choisirons comme destination cette région française regorgeant d’histoire.

Avez-vous trouvé cet article utile?
Oui
Non
100%
des utilisateurs ont trouvé cet article utile
3 évaluations
 

En savoir plus

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.