Est-ce que les pneus d'hiver pour scooter sont plus sûrs ?

Rouler en scooter l'hiver peut être dangereux. Les pneus d'hiver peuvent-ils réduire le risque d'accident ? Oui, mais seulement sur les routes enneigées.


Les pneus d'hiver pour scooter sont plus sûrs sur la neige

Composé d'un mélange de caoutchouc tendre conçu pour les basses températures et présentant un profil composé de nombreux petits blocs aux fines lamelles, le pneu d'hiver se comporte nettement mieux sur route enneigée que le pneu d'été. Après un freinage brusque à 40 km/h, il s'arrête après 16 mètres déjà alors que la distance d'immobilisation avec le pneu d'été est presque deux fois plus longue (30 mètres). Grâce à sa bonne adhérence et sa tenue de route dans les virages, le pneu d'hiver a aussi parfaitement maîtrisé diverses manœuvres d'évitement sur la neige.

  • Le montage de pneus d'hiver sur un scooter ne vaut la peine que si on se déplace souvent sur des routes enneigées. Dans ces conditions, ces gommes sont nettement plus performantes.

Sur chaussée sèche ou mouillée, les distances de freinage sont plus courtes avec les pneus d'été

À la grande surprise des experts, les distances de freinage sur chaussée sèche ou mouillée sont plus courtes avec les pneus d'été même par des températures hivernales (5°C). Après un arrêt d'urgence à 100 km/h sur une route sèche, le scooter chaussé de pneus d'été s'immobilise après 43 mètres alors qu'il faut 56 mètres au modèle équipé de pneus d'hiver. 

Constat semblable lors des essais de freinage sur chaussée mouillée (80-0 km/h, 5°C) : le scooter avec pneus d'été s'est arrêté après 27 mètres contre 36 mètres pour le modèle roulant avec pneus d'hiver. Les faiblesses des gommes d'hiver se sont également affirmées dans les autres tests routiers : la conduite sur chaussée sèche ou mouillée était imprécise voire molle et les réactions du scooter étaient notamment plus lentes concernant sa maniabilité.

  • Les pneus d'été constituent clairement la meilleure option sur des chaussées sèches ou mouillées, même par des températures hivernales.

Conduire un scooter en hiver - nos conseils pour plus de sécurité

  • Faire preuve d’anticipation.
  • Observer les intentions des autres usagers de la route.
  • Enclencher à temps les clignotants avant les manoeuvres.
  • Redoubler de prudence, en particulier par mauvaises conditions climatiques.
  •  Adopter un équipement bien visible et s’assurer que l’on soit vu par les autres usagers de la route.
  • Privilégier les scooters munis d’une installation de freinage antiblocage (ABS).

Des contenus intéressants pour les scootéristes

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.