Conduire au troisième âge

Avec l’âge, les capacités physiques diminuent, ce qui altère la conduite. Il existe des moyens pour continuer à se déplacer sereinement.


Il suffit de regarder l’évolution démographique de la population pour s’en rendre compte : les seniors ou personnes du troisième âge occupent une place de plus en plus importante dans notre société. Jouissant d'une meilleure santé physique qu'aparavant, ils sont très mobiles et n’hésitent pas à prendre le volant pour leurs déplacements. Pour les personnes âgées, conduire signifie bien souvent vivre.

Saviez-vous que les aînés ne provoquent pas plus d’accidents que les jeunes ? Ils parcourent en effet moins de kilomètres que la moyenne de tous les conducteurs et prennent moins de risques. Ils ont aussi moins agressifs et boivent en principe moins. En outre, ils évitent de conduire de nuit et durant les heures de pointe.

Changements liés à l’âge

La mobilité : Avec les années, la force musculaire, la rapidité des mouvements, la mobilité et la souplesse diminue. L’aptitude à la conduite peut s’en trouver diminuée.

La vue : Environ 90% des informations nécessaires pour conduire sont perçues par l’œil. Avec l’âge, l’œil a besoin de plus de temps pour obtenir une vision nette. Le champs visuel sur les côtés se rétrécit et la vision diminue encore au crépuscule et dans l’obscurité. En outre, les conducteurs âgés sont vite éblouis.

L’ouïe : Avec l’âge, l’ouïe s’affaiblit. Or, une mauvaise ouïe augmente le risque d’accident. Grâce aux appareils auditifs modernes, on peut remédier facilement à cet handicap.

La concentration : Les personnes âgées se fatiguent plus rapidement et ont besoin de plus de temps pour se remettre. La diminution de la concentration et de l’attention peut poser problème, surtout dans les situations de trafic complexes.

Les réactions : Le temps de réaction s’allonge en général avec l’âge. Dans une situation compliquée où il faut réagir rapidement, des erreurs de conduite peuvent survenir.

Les maladies et les médicaments : Certaines maladies de vieillesse peuvent avoir une influence sur la conduite (troubles cardiaques, diabète, arthrite et arthrose, maladies oculaires etc.). D’autre part, la prise de médicaments peut s’avérer dangereuse au volant.

Les précautions à prendre en tant que senior

  • Ne pas circuler durant les heures de pointe
  • Eviter les artères à grand trafic
  • Eviter de conduire son véhicule en cas de mauvais temps
  • Evite de rouler le soir ou de nuit
  • Bien planifier les longs trajets et prévoir des arrêts fréquents
  • Contrôler régulièrement l’état de sa voiture
  • Ne pas prendre le volant si on ne se sent pas bien
  • Se soumettre régulièrement à des contrôles médicaux
  • S’inscrire à un cours de conduire pour rafraîchir ses connaissances
TCS Sécurité routière
Téléphone +41 58 827 23 90
Fax +41 58 827 51 24
Partager

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring