Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Les voitures électriques sont-elles vraiment écologiques ?

Le thème de la mobilité électrique partage les esprits. Un expert répond aux questions fondamentales sur les voitures électriques.

Dans quelle mesure l'électromobilité est-elle écologique si l'on ne se contente pas de mesurer la consommation, mais que l'on prend également en compte la production de la voiture et la source de l'électricité ? Afin de dissiper de nombreuses semi-vérités, le TCS a demandé à Christian Bauer, collaborateur scientifique dans le domaine de l'énergie et de l'environnement à l'Institut Paul Scherrer, de répondre à certaines des questions les plus importantes.

Combien de CO₂ une voiture électrique émet-elle de sa production à son élimination ?

Cela dépend principalement de la provenance de l'électricité utilisée pour charger la batterie. En Suisse, une voiture de taille moyenne émet normalement un peu moins de 30 tonnes de gaz à effet de serre pour une durée de vie de 200 000 kilomètres. Une voiture à essence comparable produit plus de deux fois plus d'émissions de sa production à son élimination. Ce bilan climatique résolument favorable aux voitures dotées de batteries est dû au mix électrique suisse pauvre en CO₂ - les centrales hydroélectriques et nucléaires sont très respectueuses du climat.

Calculateur d'empreinte carbone pour 2'000 voitures

Comparer les coûts et les émissions de gaz à effet de serre de 2000 modèles de voitures (à combustion, électriques et hybrides) - prenant en compte la production des voitures et l'approvisionnement en carburant.

Rechercher & comparer les voitures

Les voitures électriques sont-elles écologiques si l'énergie n'est pas renouvelable ?

L'empreinte carbone d'une voiture électrique est d'autant meilleure que l'électricité est produite à partir de sources d'énergie renouvelables. C'est précisément parce que les énergies renouvelables remplacent de plus en plus les combustibles fossiles dans la production d'électricité que le passage aux voitures électriques contribue de plus en plus à la protection du climat. Même en Allemagne, où environ la moitié de l'électricité est encore produite par des centrales à charbon et à gaz, une voiture électrique est plus respectueuse du climat qu'une voiture à essence. Toutefois, l'avantage est moindre qu'en Suisse : au lieu de 30 tonnes en Suisse, la même voiture électrique en Allemagne produit actuellement environ 50 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre. En Europe, il n'y a qu'en Estonie et en Pologne que le passage à la voiture électrique ne se justifie pas encore pour des raisons climatiques.

Combien d'électricité serait nécessaire à l'électrification complète des transports ?

La conversion du parc automobile actuel en un parc de voitures électriques impliquerait une augmentation de 20 à 25 % de la consommation d'électricité en Suisse.

Qu'arrive-t-il aux batteries d'un véhicule électrique ?

Il existe déjà des processus appropriés pour le recyclage industriel des batteries de véhicules électriques. Cela signifie que des matières premières telles que le cobalt, le lithium, l'aluminium et le cuivre peuvent être récupérées. Une autre possibilité pourrait être une utilisation dite « 2nd life » des batteries, par exemple en tant que batteries statiques servant à stocker l'électricité à la maison. Après tout, une batterie n'est généralement pas cassée après 200 000 kilomètres. Seule sa capacité de stockage diminue, mais cela est moins important pour le stockage stationnaire de l'électricité que pour la voiture.

Une voiture électrique émet-elle du smog électrique ?

Il est impensable que dans quelques années les voitures électriques soient interdites en raison des émissions trop élevées d'électrosmog. Aucun rayonnement électromagnétique n'est mesuré sur les véhicules électriques.

L’avenir appartient-il pas plutôt à l’hydrogène et au gaz ?

Je ne pense pas, car les moteurs électriques à batterie sont beaucoup plus efficaces que tous les autres. Du moins en ce qui concerne les voitures, les voitures électriques sont intéressantes car elles pourront bientôt répondre à pratiquement tous les besoins, à condition que l'infrastructure de recharge soit développée en conséquence. Des solutions devront être trouvées pour ceux qui ne vivent pas dans des maisons individuelles et n'ont pas leur propre système de recharge.
La situation pourrait être différente pour les camions, en particulier pour les longues distances avec de lourdes charges. Pour cet usage, des véhicules à combustible utilisant l'hydrogène comme carburant pourraient être utilisés à l'avenir. Les batteries - du moins aujourd'hui - n'offrent pas encore une capacité de stockage d'énergie suffisamment élevée pour de telles applications.

Pour la distribution de marchandises, cependant, nous voyons de plus en plus de camionnettes et de pick-up à batterie comme une alternative sans émissions aux véhicules diesel. Les véhicules à gaz sont surtout respectueux de l'environnement si le gaz est produit à partir de déchets organiques biodégradables ou de matières premières renouvelables similaires. Toutefois, ces produits ne sont pas disponibles en quantités suffisantes pour remplacer l'essence et le diesel à grande échelle.

Et qu'en est-il de l'énergie solaire dans la circulation ?

L'énergie solaire peut et doit jouer un rôle important pour les transports. La production d'électricité à partir de l'énergie solaire a un grand potentiel. Nous devons donc trouver un moyen d'utiliser cette énergie comme carburant pour les voitures, grâce au stockage de l'énergie, car les voitures à batterie ne sont pas toujours connectées lorsque le soleil brille. Des batteries peuvent être placées au sous-sol des maisons et stockent l'électricité produite au milieu de la journée et la restituent aux voitures la nuit. Toutefois, l'énergie solaire peut également être stockée pendant de plus longues périodes sous forme d'hydrogène ou de combustibles synthétiques (par exemple, le gaz naturel synthétique). L'énergie solaire est convertie en hydrogène par électrolyse, qui peut être en cas de besoin être traité ultérieurement avec du CO₂ pour produire des carburants synthétiques.

Les voitures hybrides sont-elles plus efficientes énergétiquement que les voitures électriques ?

Les moteurs électriques sont plus efficaces que les moteurs à combustion, et pour les hybrides, la majeure partie de la puissance motrice provient du moteur à combustion. Pour les hybrides, les moteurs électriques ne sont utilisés que pour soutenir le moteur à combustion - mais cela peut quand même permettre d'économiser jusqu'à 30 % de carburant.

Calculateur d'empreinte carbone pour 2'000 voitures

Comparer les coûts et les émissions de gaz à effet de serre de 2000 modèles de voitures (à combustion, électriques et hybrides) - prenant en compte la production des voitures et l'approvisionnement en carburant.

Rechercher & comparer les voitures
Christian Bauer

L'EXPERT

Christian Bauer (43 ans) est collaborateur scientifique au laboratoire d'analyse des systèmes énergétiques de l'Institut Paul Scherrer. Il se concentre principalement sur l'analyse du cycle de vie des technologies du transport et de l'énergie. Son objectif est de répondre à la question de savoir quelles technologies peuvent apporter leur contribution à la transformation vers un système énergétique durable.

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.