27.06.2018

Douces nuits aux mayens

L'architecte valaisan Olivier Cheseaux a sauvé d’anciens mayens de leur triste sort pour les reconstruire dans le petit village de Forclaz, près d’Evolène. Nous avons visité son Anako Lodge.

27 juin 2018

Douces nuits aux mayens

Forclaz, le bout du monde, pensez-vous. Mais un chemin bien cahoteux vous mène encore plus loin que le village, vers un hameau de mayens. Au premier coup d'œil, ils ressemblent aux anciennes granges et greniers qu'ils étaient et semblent avoir toujours été là. Mais en y regardant de plus près, on y découvre des fenêtres en verre et une ou deux chaises de jardin colorées devant ces vieux chalets en bois. Bienvenue à Anako Lodge, dans le calme du Val d'Hérens.

Nouvelle vie

Le projet de l'architecte Olivier Cheseaux, qui a son bureau à Grimisuat, près de Sion, pourrait être décrit comme la « résurrection des mayens ». Alors que dans les Grisons ou en Valais, ces petites granges en bois, appelées également raccards ou mazots, sont souvent en ruine, l'architecte de Sion a lui sauvé six vieux bâtiments en bois de leur cruel destin et leur a insufflé une nouvelle vie. Il en a découvert dans tout le Val d'Hérens, les a fait démonter puis remonter soigneusement vers le village de Forclaz, au beau milieu d'un alpage existant. Laissant volontairement l'extérieur intact, il a en revanche reconstruit un intérieur ultra-moderne. Au beau milieu de nulle part, il a créé ce petit paradis destiné aux amoureux de la nature ayant des exigences esthétiques et architecturales élevées. 

Des mayens tout en design

Olivier, Etienne, Jean, Madeleine, Pierre, Joseph et Henri sont les noms donnés à ces constructions, toutes meublées différemment. Selon leur taille, ils peuvent accueillir de deux à douze personnes au maximum. A l'intérieur, c’est un style épuré, simple et moderne qui prédomine. Olivier Cheseaux a principalement utilisé du bois et du béton comme matériaux de base. Les couleurs et les matières judicieusement utilisés apportent de la chaleur et les tables formica avec leurs chaises assorties des années 1950 donnent une touche rétro chic à l’ensemble. Ces mayens auraient largement leur place dans des magazines ou dans des blogs de déco.
Et tout y est fait pour vivre en parfaite autonomie. Chaque chalet possède une petite cuisine équipée avec tout ce dont vous avez besoin. Les courses sont à faire à l'épicerie de Forclaz, qui prépare également des paniers avec petit-déjeuner ou avec des ingrédients pour une bonne fondue. Vous pourrez également faire une halte dans les restaurants du hameau ou dans le village voisin d'Evolène. La volonté d’Olivier Cheseaux étant d’impliquer autant que possible les commerçants locaux.

Forclaz, pour prendre le temps de vivre

Il existe trois points chauds sur le site, que tous les résidents peuvent utiliser. Cependant, ils doivent chauffer l'eau eux-mêmes. Pour cela, du bois est mis à disposition.
Passer un week end ici, c’est l’assurance d’une décélération profonde, le tout accompagné d’un panorama unique avec la Dent de Veisivi, la Dent Blanche et ou le Mont de l'Etoile en toile de fond. La région est également un paradis de la randonnée pédestre. Mais les clients peuvent aussi réserver un vol biplace en parapente (notre architecte est l'un des pilotes), cueillir des plantes, qui sont ensuite apprêtées, lors de randonnées guidées ou assister à un atelier de sensibilisation. C’est la détente qui sera mise au premier plan durant votre séjour.
Deux nuits (au minimum) pour deux personnes sont disponibles à partir de 360 francs. Seul le petit mayen Henri propose deux nuits pour deux personnes à partir de 250 francs.
Quiconque effectuant un séjour à l’Anako Lodge aura envie d’y revenir. Ainsi, en 2018, notre talentueux architecte récompense ses hôtes les plus fidèles avec l'offre "Pass" : jusqu'à la fin de l'année, ils peuvent réserver quatre séjours, comprenant chacun deux nuits ou une semaine, pour le prix de trois séjours.
anakolodge.ch

Photos: Nicolas Sedlatchek

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Plus d'articles de la rédaction du magazine Touring

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.