Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

La voiture électrique continue sa progression

Les conditions cadres pour les voitures électriques s’améliorent. C’est ce que montre une étude du TCS qui compare les indicateurs principaux chaque année. Des programmes de soutien pour les véhicules électriques au prix de revient et jusqu’aux émissions de CO2, tous les indicateurs suggèrent que le succès de la voiture électrique va se confirmer en 2021.

24 juin 2021

 L’édition 2021 de la factsheet du TCS fait état d’une progression de la voiture électrique en Suisse et en Europe. La population helvétique fait figure de référence par rapport à ses voisins puisqu’en 2020, 8,2% des voitures vendues en Suisse étaient 100% électriques, alors que ce pourcentage s’élevait à 6,7% en France, 6,6% en Allemagne, 6,4% en Autriche et 2,4% en Italie. Il s’agit d’une progression considérable par rapport à 2019, lorsque la part de voitures purement électriques nouvellement immatriculées était de 4,2% en Suisse, 1,9% en France, 1,8% en Allemagne, 2,8% en Autriche et 0,6% en Italie. Les trois modèles de voiture 100% électrique les plus vendus en Suisse en 2020 étaient la Tesla Model 3, la Renault Zoe et la Hyundai Kona.

Si les voitures 100% électriques connaissent un succès important en Suisse, elles ne sont pas les seules. En effet, les plug-in hybrides sont également de plus en plus populaires, avec 6,1% des voitures vendues en 2020, soit une part de marché quatre fois plus grande qu’en 2019 (1,4%). Les trois plug-in hybrides les plus vendues en Suisse en 2020 étaient les Volvo XC60 et XC40, suivies de la BMW X1.

La Suisse est un terrain propice à la voiture électrique
Avec 23 cantons qui accordent des subventions ou des programmes de soutien pour les véhicules électriques et 9 voitures 100% électriques disponibles en-dessous de 35'000 francs, les conditions sont réunies pour que l’essor de ce type de voiture en Suisse continue en 2021 et au-delà. C’est par ailleurs ce que révélait l’étude annuelle du TCS publiée en 2020 à ce sujet : 53% des Suisses envisage de rouler électrique à l'avenir.

Plusieurs autres facteurs encouragent cet engouement pour la voiture électrique en Suisse. D’une part, le mix énergétique helvétique se traduit par des émissions de CO2 particulièrement basses pour les voitures 100% électriques, à hauteur de 13,1g par kilomètre. C’est plus de trois fois mieux que la moyenne de l’Union Européenne, qui se situe à 40,7g. C’est ainsi qu’une voiture 100% électrique de moyenne catégorie émet moins de gaz à effet de serre en Suisse qu'une voiture à moteur thermique après seulement 30'000 km en moyenne, contre 40'000 en 2019. A ce sujet, le calculateur d’empreinte carbone du TCS lancé en 2021 permet à chacun de vérifier gratuitement l’empreinte écologique du véhicule convoité (voir ci-dessous).

Les voitures électriques sont de plus en plus économiques
A une empreinte écologique avantageuse s’ajoute le fait que les coûts d’achat, d’entretien et d’utilisation des voitures électriques continuent de baisser. C’est ainsi que parmi les 5 voitures électriques les plus vendues en Suisse en 2020, la moins chère était la Renault Zoe, avec un coût total de possession (Total Cost of Ownership) de 75'038 francs pour une utilisation pendant 10 ans et 150'000 km, soit 50 centimes par kilomètre. En 2019, la moins chère parmi le top 5 des ventes était la BMW i3 (83'090 francs, ou 55 cts/km). La Tesla 3 coûte quant à elle désormais 100'920 francs sur 10 ans contre 104'880 l’année précédente (soit 67 cts/km contre 70 cts/km). Les coûts kilométriques moyens ont par ailleurs diminué d’un centime par rapport à l’année précédente et se situent à 70 cts/km selon le calcul 2021 du TCS.

Connaître et comparer l’empreinte carbone d’une voiture

Récemment amélioré graphiquement et enrichi en informations, l’outil de recherche de voiture du TCS permet de calculer l’empreinte carbone et les coûts d’entretien d’un véhicule durant toute sa durée de vie. Ainsi, il est possible de calculer l’empreinte écologique de plus de 2‘000 véhicules, avec différents types de propulsion (moteur thermique, électrique et hybride) et de carburant (essence, diesel, gaz, hydrogène et électricité).

 

Le calculateur d’empreinte carbone du TCS est le fruit d’une collaboration avec le Paul Scherrer Institut. Il tient compte de la consommation en matériaux et en énergie durant toute la durée de vie d’un véhicule, ainsi que de toutes les émissions qui y sont liées, depuis sa fabrication, en passant par son utilisation et jusqu’à son élimination.

 

Cet outil est disponible gratuitement sur la page tcs.ch/bilan-carbone.

Image
Laurent Pignot
Laurent Pignot
Téléphone +41 58 827 27 16
Téléphone +41 76 553 82 39
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.