Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

Un expert novateur nommé à la tête de la chaire en télémédecine d’urgence

Berne, 15 janvier 2021 - Thomas Sauter, responsable formation, e-Health et télémédecine d’urgence au Centre universitaire des urgences (UNZ) de l’Inselspital (l’Hôpital de l’Île), l’hôpital universitaire de Berne, a été nommé à la tête de la chaire en télémédecine d'urgence par la direction de l'Université. Le poste de professeur assistant a été créé grâce au soutien du Touring Club Suisse (TCS). Cette chaire est une des rares au monde à être consacrée à l’eHealth dans le domaine de la médecine d'urgence.

15 janvier 2021

 La télémédecine d’urgence a recours à des moyens électroniques tels que des systèmes de communication et de transmission mobiles, qui permettent de transmettre des données sur de longues distances entre autres à l’aide d’une caméra. Elle est pour cela aussi appelée «médecine d’urgence numérique» et est considérée comme un important modèle médical du futur. Elle doit permettre de traiter les patients des urgences plus rapidement et de manière plus sûre. Grâce aux technologies modernes, elle contribue à combler les lacunes dans la couverture médicale, en Suisse comme à l’étranger, et de prendre en charge des patients 24h/24, indépendamment de leur emplacement.

Le poste de professeur assistant en télémédecine d’urgence est rattaché au Centre universitaire des urgences (UNZ). Il a été créé en 2019 et financé pour une période de quatre ans, grâce au soutien du TCS. La direction de l’Université a nommé Thomas Sauter au poste de professeur assistant de télémédecine d’urgence à partir du 1er janvier 2021.

Bild
 

Préparer la médecine d'urgence pour l'avenir

 La chaire, créée par le TCS, en collaboration avec l’Université de Berne et l’Hôpital de l’Île, l’hôpital universitaire de Berne, est la première du genre en Europe germanophone. Cette chaire est une des rares au monde à être dédiée à la télémédecine d’urgence et académiquement rattachée à une faculté de médecine. Les autres se focalisent principalement sur la technologie ou n’ont qu’un lien marginal avec la médecine d’urgence. L’intégration de la télémédecine d’urgence bernoise au sein du tout nouveau CAIM (Center for Artificial Intelligence in Medicine) de l’Université de Berne et de l’Hôpital de l’Île est aussi unique.

Grande expérience en digitalisation

 Thomas Sauter a été formé à l’Université Eberhard Karl de Tübingen, en Allemagne, puis à Berne, à l’Hôpital Sonnenhof et à l’Hôpital Tiefenaus. En 2012, il a rejoint l’UNZ en qualité de médecin-chef II et en est devenu ensuite médecin-chef, après un an passé à l’Hôpital de la Charité à Berlin. En 2018, il a été nommé responsable formation, eHealth et télémédecine d’urgence et a obtenu son doctorat en médecine d’urgence à l’Université de Berne en 2019. Thomas Sauter s’est engagé en faveur d’un enseignement novateur de la médecine d’urgence, avec entre autres des formations à l’aide de simulations en réalité virtuelle. De plus, il s’est appliqué à promouvoir la thématique de la digitalisation en médecine d’urgence au sein de divers congrès en Suisse et à l’international. Il est ainsi le fondateur et président des groupes de travail sur la digitalisation de la Société européenne de la médecine d’urgence (EUSEM) et du Congrès suisse sur la télémédecine d’urgence et la médecine numérique (eHealth). En tant que ambulancier, il est formateur au sein de l'Armée suisse et la police médicale bernoise. Ses principaux sujets de recherche, dans le domaine encore récent de la télémédecine d’urgence, portent sur l’analyse des diagnostics et des erreurs de diagnostic, ainsi que les études traitant du concept de la formation.

«En choisissant Thomas Sauter, nous nommons un chercheur et un doctorant expérimenté et à la pointe de l’innovation», déclare Christian Leumann, recteur de l’Université de Berne. «Il a contribué au développement de la médecine d’urgence non seulement à Berne au Centre universitaire des urgences, mais également sur l’ensemble du territoire suisse et s’est illustré en tant que formateur dans le domaine de la télémédecine d’urgence.» Le TCS gère depuis des années et avec succès une assistance médicale à distance pour ses membres. Les six médecins du TCS réalisent déjà de cette manière près de 5’000 examens médicaux par an. Jürg Wittwer, le Directeur général du TCS, est convaincu qu’avec la création de cette chaire, les conditions idéales sont réunies pour réaliser des progrès majeurs dans le domaine important et prometteur du conseil médical: «Nous nous réjouissons de renforcer encore la télémédecine d’urgence à Berne afin qu’elle puisse offrir aux étudiants la meilleure formation et formation continue, avec les solutions technologiques les plus modernes. En fin de compte, c’est l’ensemble de la collectivité qui bénéficiera du travail de pionnier qui y sera effectué.» En soutenant une chaire de télémédecine d’urgence, l’objectif est aussi d’enrayer le phénomène de goulet d’étranglement dans les soins d’urgence en Suisse, qui s’aggrave en raison du vieillissement de la population et de la pénurie de médecins.

La création de la chaire doit également favoriser la recherche de «bonnes pratiques» en télémédecine d’urgence, explique Aris Exadaktylos, directeur du Centre universitaire des urgences: «Cela signifie définir dans quels cas il est judicieux ou non de recourir à la télémédecine d’urgence. Elle doit aider les médecins à s’occuper de chaque patient et non pas les remplacer – et les recherches de Thomas Sauter abordent précisément cette problématique.»

Laurent Pignot
Laurent Pignot
Téléphone +41 58 827 27 16
Téléphone +41 76 553 82 39
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.