Carte de membre
TCS Mastercard
Facture


Systèmes d'assistance pour motos : quel est le niveau de sécurité ?

Nous avons testé l'ABS et l'ABS en virage, l'antipatinage et le contrôle du wheeling, l'assistance aux angles morts et l'ACC sur la Ducati Multistrada, la Honda Africa Twin et la Kawasaki Ninja.
Un aperçu des systèmes de sécurité et de confort
Systèmes de sécurité
  • ABS : Obligatoire depuis 2017, permet d'éviter une chute due à un freinage d'urgence avec des roues bloquées, notamment en cas de conduite en ligne droite.
  • Courbe ABS : L'ABS de virage aide à maintenir la trajectoire lors d'un freinage dans un virage (empêche la machine de se redresser) et empêche la roue avant de déraper.
  • Contrôle du stopie Empêche la roue arrière de se soulever lors d'un freinage violent, ce qui peut entraîner le renversement du véhicule. La fonction est partiellement intégrée dans un bon ABS.
  • Contrôle de la traction : Assure l'adhérence des roues arrière en sortie de route ou dans les virages en limitant la puissance du moteur, notamment en cas de conduite sportive.
  • Contrôle de la traction : Empêche la roue avant de se soulever lors d'une accélération trop forte. La puissance du moteur est limitée si nécessaire
  • Aide à l'angle mort : Avertit de la présence d'un véhicule qui roule sur le côté et qui pourrait être négligé lors d'un changement de voie.
  • Différents modes de conduite : Les caractéristiques du moteur peuvent être adaptées aux conditions météorologiques et routières, le mode tout-terrain étant également possible. Souvent, il inclut également les réglages des freins et de la suspension. Le gain de sécurité dépend des habitudes de conduite.
  • Embrayage anti-saut : Empêche le blocage temporaire de la roue arrière lors du rétrogradage ou du relâchement de l'accélérateur, assurant ainsi l'adhérence et le guidage de la roue arrière, notamment lors du freinage avant les virages serrés.
  • Réglage automatique et dynamique du système ressort/amortisseur : Améliore le contact des roues sur les surfaces irrégulières lors de la conduite sportive, accroît la stabilité de conduite lors de manœuvres très dynamiques (par exemple, accélérations et freinages violents).
  • Contrôle automatique de la lumière :  Allumage automatique de la lumière au crépuscule, dans l'obscurité, sous la pluie ou dans un tunnel.
  • Éclairage de virage adaptatif : Avec l'éclairage de virage, un capteur d'angle d'inclinaison couplé à des réflecteurs pivotants assure un bon éclairage de la route dans les virages.
  • Système de contrôle de la pression des pneus : Avertit de la perte de pression des pneus. Peut réduire le risque d'accident si le conducteur réagit correctement.
  •  Feux de détresse automatiques : Clignotement automatique d'avertissement lors d'un freinage d'urgence.
  • Système d'appel d'urgence / eCall : Appel d'urgence automatique en cas d'événements que le système interprète comme un accident.
Systèmes de confort
  • ACC : Régulateur de vitesse adaptatif. Surveille en permanence la distance par rapport aux autres véhicules et ajuste la vitesse en conséquence. Fonctionnement similaire à celui d'une voiture, contrôle de la puissance du moteur, freinage autonome jusqu'à 0,5 g.
  • Changement rapide de vitesse : Permet de passer les vitesses sans utiliser l'embrayage.
  • Transmission automatique : Plus de commutation nécessaire.
  • Réglage électronique du châssis (modification du profil de précharge) : Pour le réglage avec charge ou passager ainsi que pour les différents besoins d'application (offroad, sport, etc.).
  • Chauffage des sièges (avant/arrière)
  • Chauffage des poignées
  • Connectivité : Connexion du smartphone avec le cockpit (par exemple Apple CarPlay, etc.)

Les systèmes d'assistance de la Honda Africa, la Kawasaki Ninja et la Ducati Multistrada sous la loupe

Honda Africa Twin, Kawasaki Ninja et Ducati Multistrada: aperçu des systèmes de sécurité et de confortzoom
Honda Africa Twin, Kawasaki Ninja et Ducati Multistrada : aperçu des systèmes de sécurité et de confort

Dans le cadre du test moto de cette année, les systèmes d'assistance d'une Ducati Multistrada, d'une Honda Africa Twin et d'une Kawasaki Ninja ont été testés sur la piste d'essai du TCS à Hinwil et leur potentiel de sécurité évalué. L'accent a été mis sur les systèmes ABS et ABS en virage, sur le contrôle de la traction et des roues, ainsi que sur l'assistant d'angle mort et le système de confort ACC, qui est également disponible pour les motos pour la première fois cette année.

 
 
Test des systèmes d'assistance : résultats et niveau de sécurité
ABS et ABS en virage

L'ABS est un système d'assistance au pilote très sophistiqué et fonctionne de manière solide. Pour les motos d'une cylindrée supérieure à 125 centimètres cubes, la fonction de freinage antiblocage est obligatoire pour toutes les motos nouvellement immatriculées dans l'UE et en Suisse depuis 2017. Le freinage d'essai sur une piste droite a convaincu les pilotes d'essai. Les systèmes travaillent tellement fort à l'optimum que même un pilote expérimenté sans ABS ne peut pas obtenir des distances de freinage plus courtes.

Mais dans les virages, le freinage est une affaire délicate, même avec l'ABS. En effet, dès que la décélération est appliquée, la roue avant tourne vers l'intérieur, ce qui fait que toute la moto se redresse rapidement et déplace le sens de la marche vers l'extérieur du virage - et donc vers la circulation en sens inverse ou la glissière de sécurité. Pour résoudre ce problème, des systèmes ABS de virage ont été mis au point, qui incluent l'angle d'inclinaison de la moto dans la commande ABS.

L'ABS de virage un peu plus récent, qui a été introduit pour la première fois sur la KTM 1190 Adventure à la fin de 2013, a très bien fonctionné sur les trois motos. Les trois motos peuvent être immobilisées à différentes vitesses de virage et à différents angles d'inclinaison au moyen d'un freinage d'urgence sans quitter la ligne de virage. Le système est particulièrement un gain énorme en matière de sécurité, notamment en ce qui concerne le freinage d'urgence. Mais si l'adhérence est si faible que la moto aurait glissé sans freiner, il est évident qu'aucun ABS en virage ne sera utile - la physique ne peut pas être déjouée. Les systèmes sont activés par défaut sur les trois motos. Vous n'avez donc pas besoin d'allumer quoi que ce soit individuellement et vous êtes en sécurité sur la route.

Niveau de sécurité du système
Niveau de sécurité du système

Le potentiel de sécurité de l'ABS normal et de l'ABS en virage est jugé très élevé par les experts du TCS et par le BFU (Bureau fédéral de prévention des accidents). L'ABS de virage sert de filet de sécurité lors des freinages en angle. Cependant, il ne doit pas encourager des vitesses de virage plus élevées !

Contrôle du cabrage et de la traction
  • Honda Africa Twin : le contrôle de la traction peut être réglé sur quatre niveaux. L'affichage principal indique à quel niveau se trouve le système.
  • Kawasaki Ninja : l'utilisation du système est perceptible avec un témoin lumineux vacillant dans l'affichage, mais cela ne gêne pas le pilote.
  • Ducati Multistrada :  le contrôle de traction est toujours activé et ne peut être désactivé que dans des situations extrêmes (terrain difficile).

Le contrôle de la traction est presque indispensable et ne devrait vraiment être désactivé que dans des situations exceptionnelles. 

Le contrôle du wheelie, qui empêche la roue avant de se soulever lors de l'accélération, a également été convaincant. Il fonctionne de la même manière que le contrôle de traction via le système de gestion du moteur, en ce sens que la puissance est spécifiquement réduite dès que la roue avant perd le contact avec le sol. Les différents réglages des motos d'essai permettent différents niveaux de soulèvement des roues avant. Vous pouvez donc déterminer vous-même si la roue avant doit se soulever et à quelle hauteur. 

Cependant, les différentes options de réglage encouragent les wheelies, ce qui remet quelque peu en question l'objectif du système. Jouer avec le système pourrait entraîner des situations dangereuses, d'autant plus qu'une roue avant soulevée représente une condition de conduite instable et que la moto est difficile à contrôler.
Les systèmes de toutes les motos d'essai sont réglés par défaut de manière à ce que le motocycliste ne doive rien régler lors de la mise en marche de la moto, mais puisse partir en toute sécurité.

Niveau de sécurité du système
Niveau de sécurité du système

Les experts du TCS et du BFU considèrent que le contrôle de la traction, en particulier, est très important pour la sécurité. Bien que le contrôle du wheelie fonctionne bien sur toutes les motos, l'utilité des différents niveaux de réglage du système est quelque peu discutable, car ils peuvent encourager les wheelies. Cela ne sert pas la sécurité mais constitue plutôt un gadget risqué.

Contrôle du stopie

Il est toujours allumé dans les motos testées et fonctionne en arrière-plan. En particulier sur la Multistrada, le problème était très prononcé  il y a 15 ans, mais aujourd'hui le soulèvement des roues arrière n'est plus un problème. Fonctionne aussi bien à basse qu'à haute vitesse.

Niveau de sécurité du système
Niveau de sécurité du système

La commande d'arrêt offre également un potentiel de sécurité élevé, car elle empêche la roue arrière de se soulever lors d'un freinage d'urgence.

Différents modes de conduite et châssis

Sur tous les véhicules d'essai, la réponse de l'accélérateur, le frein moteur et les réglages de la suspension peuvent être ajustés directement via différents modes de conduite :

  • „Sport“ :  La réponse de l'accélérateur est plus directe, la pleine puissance est disponible, l'ABS et le contrôle de la traction régulent tardivement, et l'amortissement est ferme.
  • „Rain“ :  la puissance est réduite, le moteur répond plus doucement à l'accélérateur, la suspension n'agit pas aussi fermement et l'ABS et le contrôle de traction interviennent plus tôt. Cela peut certainement faciliter la manipulation d'une moto puissante et lourde et offre un gain de sécurité.
  • „Enduro“ : l'amortissement est encore plus ouvert afin que les roues restent toujours en contact avec le sol sur les routes bosselées, le contrôle de la traction autorise les dérives et l'ABS réagit tardivement à l'avant et, selon le modèle, est même complètement désactivé à l'arrière.

Les trois motos de test pouvaient être réglées sur différents modes de conduite. Il s'est avéré, cependant, que l'opération permettant de passer d'un mode à l'autre via l'écran principal n'était pas très intuitive sur chaque moto. C'était surtout le cas sur la Kawasaki Ninja, dont la structure de menu est facile à utiliser, alors que sur la Honda Africa Twin, on peut se perdre dans les profondeurs des menus. Les trois motos ont montré une puissance différente dans les différents modes. En ce qui concerne les puissances élevées des moteurs des motos, il est utile de savoir qu'un mode pluie est disponible pour réduire la puissance en cas de pluie.

L'électronique a égalementfait son entrée dans le châssis des motos d'essai, sous la forme d'éléments de suspension réglables par simple pression sur un bouton, ce qui permet de les adapter aux différentes conditions de charge ou aux changements de l'état de la route. Le réglage peut être effectué manuellement ou est directement réglé automatiquement en sélectionnant un mode de conduite approprié.

Niveau de sécurité du système
Niveau de sécurité du système

Le TCS et le BFU estiment que le potentiel de sécurité est élevé. Étant donné que la puissance et la réponse de l'accélérateur peuvent être ajustées aux conditions de conduite actuelles via les différents modes de conduite, et qu'un châssis mal réglé peut également présenter un risque pour la sécurité en plus de limiter le plaisir de conduire, ces options de réglage constituent certainement un avantage pour la sécurité en plus d'augmenter le confort.

ACC et assistance aux angles morts

Le régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et l'avertisseur d'angle mort sont des premières mondiales pour les motos, introduites pour la première fois sur la Ducati Multistrada V4.  Le conducteur peut choisir la distance qu'il souhaite garder avec le véhicule qui le précède en fonction de différents niveaux, et le système veille en suite à ce que cette distance soit respectée. Pour ce faire, le système ajuste la puissance du moteur et freine la moto jusqu'à une décélération maximale de 0,5g.

  • Le système a été convaincant lors du test. L'utilisation facile à mettre en marche pendant la conduite et n'est pas distrayant. Sans réglage individuel du conducteur, le système est au niveau 2 en réglage de base, c'est-à-dire que la distance avec le véhicule qui précède est de deux secondes, ce qui représente un gain de sécurité élevé. 
  • Auf der Autobahn funktionierte das System einwandfrei. Verlässt das vorausfahrende Fahrzeug die Spur, reagiert das System schnell und wechselt auf das nächste Fahrzeug, was direkt im Hauptdisplay angezeigt wird. Wird kein Fahrzeug mehr erkannt, so wird die vor eingestellte Geschwindigkeit übernommen. 
  • L'assistance aux angles morts utilise les capteurs radar situés à l'arrière de la Multistrada pour détecter les objets qui s'approchent et avertir le conducteur lorsqu'il change de voie au moyen d'un symbole d'avertissement dans le rétroviseur. Les essais sur route en conditions réelles ont montré que le système fonctionne très bien. Un témoin lumineux sur l'écran indique au conducteur qu'un autre véhicule se trouve dans l'angle mort.
Niveau de sécurité du système
Niveau de sécurité du système

En résumé, le TCS et le BFU estiment que le potentiel de sécurité de l'ACC et de l'assistance à l'angle mort est élevé, d'autant plus que le champ de vision est restreint sur une moto et que les motocyclistes ont tendance à se déplacer avec trop peu de distance.

Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 Jahre Rechtsshutz
60 Jahre ETI Schutzbrief
Mitgliedschaft Familien
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.