Adultes

Vous vous situez entre 25 et 65 ans ?

Alors vous faites probablement partie de la majorité des usagers de la route qui bénéficient d’une certaine expérience de la circulation routière. De plus, comme beaucoup d’entre eux, vous êtes peut-être non seulement automobiliste, mais aussi motard, cycliste et bien sûr piéton. A vous seul(e), vous représentez plusieurs catégories d’usagers avec, pour chacune d’entre elles, ses comportements et spécificités propres.

La voiture, mode de déplacement privilégié

En Suisse, chaque personne parcourt en moyenne 38 kilomètres par jour à l’intérieur du pays. Cela représente 98 minutes de durée de déplacement moyen. En terme de fréquentation (nombre de personnes transportées), la voiture reste le moyen de transport privilégié dans notre pays.

Les déplacements liés aux loisirs constituent près de la moitié des déplacements. Les déplacements pour le travail viennent en 2ème position et ceux pour les achats en 3ème.

La mobilité douce (piétons, cyclistes etc.), souvent combinée à un autre mode de transport, est en constante évolution dans notre pays.

Causes principales d’accidents chez les conducteurs expérimentés

L’inattention reste la première cause d’accidents en Suisse. Les causes d'inattention sont multiples : manque d'expérience de la conduite, radio, conversation (téléphonique), SMS… Le meilleur comportement à adopter au volant est de rester concentré sur la conduite et de ne pas se laisser distraire.

La consommation d’alcool et la conduite d’un véhicule ne font pas bon ménage. On le sait depuis longtemps. Et pourtant, aujourd’hui encore, la conduite en état d’ivresse provoque chaque année de nombreux accidents sur nos routes. Combinée à la fatigue ou à la consommation de drogues et de médicaments, les conséquences sur la route peuvent être dévastatrices.

Une vitesse inadaptée constitue également une des causes principales d’accidents chez les conducteurs expérimentés. Lorsque l’on roule vite, notre regard se focalise loin devant et notre perception visuelle est du coup moins nette sur les côtés. Les dangers sont donc moins bien perçus. Si, d’autres facteurs - comme la consommation d’alcool- viennent s’y ajouter, le risque d'accident s’en trouve accru.

Sécurité routière : comment mettre toutes les chances de son côté ?

Comme cité plus haut, l’état du conducteur est déterminant dans la conduite d’un véhicule. Evitez de prendre le volant si vous prenez certains médicaments, des drogues ou si vous êtes sous l’effet de l’alcool. De même, si vous êtes fatigué, évitez de conduire ou faites une turbosieste.

Restez concentré sur votre conduite, ne vous laissez pas distraire par la radio, le téléphone, une conversation avec passager ou autre.

Assurez-vous que votre véhicule est en état. Vérifiez régulièrement les ampoules des feux et clignotants.

En hiver comme en été, équipez votre voiture de pneus adaptés à la saison. Ayez toujours un pare-brise dégagé pour une visibilité optimale, notamment en cas de chutes de neige. Faites contrôler régulièrement votre véhicule auprès d’un professionnel.

Si vous envisagez l’achat d’une nouvelle voiture, renseignez-vous auparavant sur les nouvelles technologies en matière de sécurité disponibles sur les véhicules : de plus en plus de véhicules sont en effet munis de systèmes d’assistance à la conduite qui augmentent la sécurité des passagers du véhicules et indirectement celle des autres usagers de la route.

Prévoyez suffisamment de temps pour vos trajets afin d’éviter un stress lié à la circulation, les embouteillages etc. En cas de long voyage, renseignez-vous auparavant sur le parcours à emprunter et les prévisions météorologiques. Prévoyez de faire des pauses toutes les deux heures.

Votre comportement sur la route est déterminant. Voici quelques règles de base à suivre si vous êtes

… conducteur de véhicule à moteur :

  • Adaptez votre vitesse aux conditions de la route
  • Gardez une distance suffisante avec les autres véhicules
  • Indiquer toujours vos intentions (clignotant)
  • Restez cool dans la circulation
  • Respectez les autres usagers de la route, notamment les cyclistes et les piétons
  • Tenez-vous prêt(e) à freiner lorsque de enfants jouent près de la chaussée
  • Concentrez-vous sur votre conduite (pas de conversation téléphonique même avec un kit main libre)

… cycliste :

  • Soyez bien visible (vêtements clairs)
  • Indiquez toujours vos intentions
  • Respectez les règles de la circulation et les priorités (pas de contresens, ne pas griller les feux rouges etc.)
  • Ne roulez pas dans l’angle mort des véhicules
  • Portez toujours un casque

… piéton :

  • Soyez bien visible (vêtements clairs)
  • Ne traversez pas la route de manière intempestive
  • Ne traversez jamais la route juste devant ou derrière un bus ou un tram
  • Ayez conscience qu’un véhicule a besoin d’une certaine distance pour pouvoir s’arrêter
  • Si possible, cherchez le contact visuel avec le conducteur du véhicule

Aménagements routiers

Avec l’évolution du trafic et certains aménagements du territoire, comme par exemple les zones 20, 30 ou les giratoires, de nouvelles situations de la route peuvent se présenter. Pas toujours facile de savoir comment circuler dans ces cas-là…

Voici les situations problématiques principales :

Cours

Le TCS propose toute une gamme de cours de conduite et de perfectionnement pour conducteurs de voitures, motos et même de vélos électriques. Cours de remise à niveau, cours pour la conduite sur neige et glace, cours pour seniors ou jeunes conducteurs, cours pour une conduite écologique, cours premiers secours, etc. Vous trouverez toutes les informations sur les cours auprès de votre section TCS ou auprès des centres TCS de conduite et de sécurité routière.

La voiture, mode de déplacement privilégié

Partager

En savoir plus

Cyclistes
Motards

Contact

TCS Sécurité routière
Tél. +41 58 827 23 90
Fax +41 58 827 51 24