Test européen de tunnels 2015

20 tunnels ont été testés dans 5 pays en Europe. Tous ont été évalués «bons» ou «très bons». Dernier du classement: le Gothard.

L’ADAC, club partenaire du TCS, a testé 14 tunnels en Allemagne, 2 en Italie et Autriche, le tunnel du Gothard en Suisse et le tunnel du Mont-Blanc entre la France et l’Italie. 

 
 

Tunnel Berg Bock: première place. Tunnel du Gothard: dernière place

Le tunnel avec la meilleure appréciation se trouve en Allemagne. Il s’agit du tunnel Berg Bock sur la A 71 (Erfurt-Schweinfurt près de Suhl). Il obtient la note maximale dans toutes les catégories.

Le tunnel du Gothard occupe, quant à lui, la dernière place du classement. La configuration du tunnel est en effet considérée comme «très insuffisante»: le fait que le Gothard ne possède qu’un seul tube et que le trafic y est bidirectionnel a fortement péjoré son évaluation.

De plus, sur les 17‘500 véhiculent qui traversent quotidiennement le Gothard, une grande partie sont des poids lourds. Si l’on ajoute à cela des rampes d’accès longues et relativement raides, on comprend que le risque potentiel d’accident soit élevé. Un autre critère qui a pesé dans la balance est le manque de niches de sécurité. La distance maximale relevé dans le tube entre deux de ces niches est de 2800m.

Evaluation comparative tunnel Berg Bock – tunnel du Gothard

Evaluation comparative tunnel Berg Bock – tunnel du Gothard

Améliorations par rapport à 2002

Le résultat du tunnel du Gothard s'est légèrement amélioré par rapport au test de 2002 où les nombreuses déficiences relevées avaient valu à cette galerie la mention "suffisant" contre "bon" en 2015. Cette différence s'explique par des notes nettement meilleures pour les critères de la surveillance du trafic et de la ventilation.
Il serait souhaitable que le tunnel routier du Gothard obtienne la mention "très bon", comme cela a été le cas pour la galerie monotube du Tauern en Autriche. Celle-ci avait autrefois reçu la note "insuffisant", ce qui a incité les autorités à construire un deuxième tube, mis en service en 2011. Cet investissement a porté ses fruits. La sécurité de l’ouvrage a été jugée très bonne ce qui a valu à ce tunnel la première place du classement lors du test européen des tunnels en 2012.

Comment sont évalués les tunnels ?

L’évaluation repose sur une liste de contrôle qui regroupe 200 points classés en 8 catégories : configuration, éclairage et approvisionnement en énergie, circulation et surveillance du trafic, communication, voies d’évacuation et de secours, protection contre les incendies, ventilation, gestion de situations d‘urgence. Des visites à l’intérieur de chaque tunnel sont nécessaires afin de vérifier chacun de ces critères.
Les critères s'inspirent notamment de la directive UE sur les exigences de sécurité minimales imposées au réseau routier transeuropéen, ainsi que des prescriptions nationales.