Carte de membre
TCS Mastercard
Facture

Vous êtes sur les pages de :
Choisir une section
Neuchâtel
Appenzell AR
Argovie
Bâle
Berne
Bienne-Seeland
Fribourg
Genève
Glaris
Grisons
Jura - Jura bernois
Neuchâtel
Schaffhouse
Schwytz
Soleure
St-Gall - Appenzell IR
Tessin
Thurgovie
Uri
Valais
Vaud
Waldstätten
Zoug
Zurich
Camping Club
Neuchâtel
Montagnes Neuchâteloises
 

La Section neuchâteloise du TCS a 100 ans !

La Section neuchâteloise du Touring Club Suisse a été fondée le 22 avril 1922, à Saint-Aubin, à l'Hôtel Pattus (photo ci-dessous). Comme aujourd'hui, la Section regroupait alors l'ensemble des sociétaires du canton. Remontons dans le temps ! Et découvrons comment, ces 100 dernières années, fut créée puis se développa la plus importante association du canton.

1922 : acte fondateur le 22 avril

Les membres fondateurs de la Section
Les membres fondateurs de la Section, le 22 avril 1922, au célèbre Hôtel Pattus de Saint-Aubin.

Premier président

Le premier président fut Emile Quartier (photo ci-dessous), qui assuma cette fonction durant pas moins de 26 ans. Dépeint comme une figure forte et originale, ce créateur d'entreprises horlogères avait déjà porté la Section automobile jurassienne sur les fonts baptismaux, en 1916 à Moutier.

Emile Quartier joua un rôle important au sein du TCS. Il fut membre du Bureau du Conseil d'administration dès 1927, puis vice-président central pendant 30 ans. Il présida aussi la commission du journal "Touring".

Un grand homme, Emile Quartier.
 

1899 : remontons plus encore dans le temps

Le 25 février 1899, c'est-à-dire trois ans seulement après la création du Touring Club Suisse, un groupe de cyclistes neuchâtelois avait fonde la Section Neuchâtel-Vignoble, alors que les automobiles ne roulent pas encore sur les routes.

Ces précurseurs se nomment de Reynier-Suchard et Georges Petitpierre. Ayant fixé leur rayon d'action au Littoral, au Val-de-Travers et au Val-de-Ruz, ils laissent les Montagnes neuchâteloises "à l'initiative de nos amis de la Chaux-de-Fonds et du Locle qui certainement se feront un plaisir, à leur tour, de défendre les intérêts des touringistes de ces vallées".

Le 25 février 1899 aurait pu être retenu en qualité de date de fondation de la Section Neuchâtel. Il n'en a toutefois pas été ainsi, pour des raisons que les archives ne retiennent pas. Et c'est 1922, année de création de la Section automobile, qui a été reconnue comme année de fondation de la Section.

1928 : création d'une Section Jura neuchâtelois

Considérant le "manque de soutien" de la Section neuchâteloise au mécontement des usagers des Montagnes touchant l'état des voies d'accès depuis le Bas, des automobilistes "à l'esprit bien trempé" fondent la Section Jura neuchâtelois du TCS, le 30 mars 1928. Leur président se nomme Lucien Droz (photo ci-dessous). Le TCS commence à rendre des services appréciés aux automobilistes, sous forme d"entraide" (photo de 1929 ci-dessous).

Le premier président du TCS du Haut.
 

1930 : 250 voitures à Chaumont

A Chaumont
Dans les années 30, les sorties de section se développent. Le 25 août 1930, 1'500 participants et 250 voitures se retrouvent à Chaumont, en provenance de toute la Suisse romande.
 

1937 : ouverture à la Promenade-Noire à Neuchâtel

Cette année-là s'ouvre l'Office de la Section neuchâteloise, au numéro 1 de la rue de la Promenade-Noire. Il y restera durant 49 ans. Le secrétaire-caissier se nomme Tony Jehlé. Figure mythique de la section, il la servira durant 45 ans.

Durant la Dernière guerre mondiale

 1939-1943 - Changements à la présidence de la Section du Jura neuchâtelois : Charles-Albert Vuille devient président dès 1939, durant quatre ans. En 1943, Alfred Aubert (lunettes) accède à cette fonction, à une époque où le carburant était rationné, voire introuvable. Après les années sombres de la guerre, il fit de sa section l'une des plus dynamiques du TCS. Il la mena avec passion et fermeté.

1944 - Durant la guerre, l'Office de Neuchâtel est ouverte sans interruption, ce qui confine à l'exploit. Sur ordre de l'armée, les panneaux de direction sont enlevés, par exemple ici au chef-lieu, pour rendre plus difficile la progression d'un éventuel adversaire, qui ne vint heureusement jamais.

1950 : place à la prévention routière

L'éducation routière, un cheval de bataille de tout temps du TCS.
Les années 50 voient le développement de l'éducation routière, parallèlement à l'augmentation du parc automobile. Le capitaine Bleuler, commandant de la police locale de Neuchâtel, en fut l'un des promoteurs.
 

1957 : l'information se développe

L'organe d'information de la Section ne cessera d'évoluer avec le temps, les responsables et les techniques.
L'automne 1957 voit l'apparition du "bulletin d'information" de la Section neuchâteloise, qui paraîtra désormais jusqu'à six fois par an, dans une présentation qui ne cessera d'évoluer, avec le temps, les responsables et les techniques.
 

Edmond Bourquin (lunettes) est alors président de la Section neuchâteloise depuis 1948 et le restera jusqu'en 1963. Le témoin sera transmis à Paul Favre, qui fonctionnera jusqu'en 1970.

1967 : une des dernières grandes torrées

Une des dernières torrés, mais 2'000 personnes quand même.
L'une des dernières grandes torrées organisées par la Section du Jura neuchâtelois réunit plus de 2'000 personnes.
 

1971 : un président de Section devient conseiller fédéral

Pierre Aubert
En 1971, à la demande du Comité de la Section du Jura neuchâtelois, Pierre Aubert succède à la présidence à son père Alfred. Sept ans plus tard, en 1978, il devient conseiller fédéral et, la même année, il est fait président d'honneur, lors du 50e anniversaire de la Section.
 

La Section du Jura neuchâtelois s'est dotée d'une agence au numéro 88 de l'avenue Léopold-Robert, qui ne cesse de s'agrandir. Elle est dirigée par André Frasse. Ce sont les années de grand boum : 500 à 700 sociétaires de plus par année. Un nouveau président est désigné : Delson Diacon, qui restera en place jusqu'en 2008.

1975 : inauguration du Centre technique de Fontaines

Le Centre TCS de Fontaines, au centre du canton.
Le Centre TCS de Fontaines, au centre du canton.

Le 31 octobre 1975 marque l'inauguration du Centre technique de Fontaines, en présence du conseiller d'Etat Carlos Grosjean (imagette de droite). L'homme fort du gouvernement cantonal annonce que celui-ci est prêt à entrer en discussion pour que TCS puisse effectuer une partie des contrôles officiels des véhicules. Ces derniers nécessitent toutefois des instruments ad hoc, d'où la nécessité d'un agrandissement du bâtiment. Les responsables de la Section neuchâteloise de l'époque avaient vu juste en faisant construire un tel centre non pas en ville, mais à la campagne, quasiment au centre du canton.

Marius Vauthier (1970-1979) préside alors la Section neuchâteloise.
 

1983 : convention avec le canton

Le 17 juin 1983 est inauguré l'agrandissement du Centre de Fontaines. Une convention avec le canton est signée trois ans plus tard. Le nouveau président de la Section neuchâtelois, Pierre Desaules (1979-1990), s'en félicite. Le même mois, le TCS fête son millionième membre. Il s'agit d'un Chaux-de-Fonnier, Georges Vuffrey.

1988 : installation à l'avenue du 1er-Mars

De la Promenade-Noire à l'avenue du 1er-Mars.
Déménagement en 1988 : l'Agence de Neuchâtel située à la Promenade-Noire durant 45 ans s'installe à l'avenue du 1er-Mars. Elle rendra d'appréciés services jusqu'en février 2010.
 

1990 : de Pierre Desaules à François Reber

Pierre Desaules et François Reber
Le 4 mai 1990, François Reber (à droite), nouveau président de la Section neuchâteloise (1990-2002), reçoit le témoin des mains de Pierre Desaules.
 
Durant toute l'année du 75e anniversaire de la Section, un taxi aux couleurs de l'époque du TCS sillonne les rues de Neuchâtel.
 

2008 : de Blaise Péquignot à Jean-Luc Vautravers

D'un président à l'autre
A la Section neuchâteloise, qui compte 30'000 sociétaires, la présidence passe des mains de Blaise Péquignot (à droite, 2002-2008) dans celles de Jean-Luc Vautravers (2008-2020).
 
Bernard Chételat
Dans le Haut, dont la section rassemble plus de 10'000 membres, Bernard Chételat (2008-2020) prend la succession de Delson Diacon.
 

2011 : nouvelle réception et voiture électrique

Nouvelle réception, au service des nos sociétaires.
Le 27 avril 2011 s'ouvre la nouvelle réception du Centre de Fontaines. Signe des temps, la Section neuchâteloise se dote d'une voiture électrique.
 
Panneaux solaires !
Dans le même temps, le bâtiment reçoit des panneaux photovoltaïques.
 

2020 : fusion entre les deux sections neuchâteloises

A l'unanimité
Le 28 septembre 2020, la Section du Jura neuchâtelois vote à l'unanimité la fusion avec la Section neuchâteloise.
 
A l'unanimité.
Vu la pandémie de COVID, la Section neuchâteloise procède au même vote positif, mais par correspondance. Le président central Peter Goetschi (au centre) a joué un rôle précieux dans ces opérations.
 

2021 : nouvelle Section, nouveau président

Avec siège à Fontaines.
Le 1er janvier 2021, la fusion réalisée, David Erard devient président de la nouvelle Section Neuchâtel, avec siège à Fontaines.
Merci de vous inscrire pour l'assemblée générale et la soirée de gala jusqu'au 30 avril auprès de sectionne@tcs.ch ou par poste ä : Centre TCS, Industrie 2, 2046 Fontaines
Non membre
CHF 175.-
Membre TCS
CHF 75.-
Emplacement
Neuchâtel
17.06.2022
16:30 - 23:00
Le centième anniversaire sera célébré à la Patinoire secondaire de Neuchâtel. Assemblée générale à 16 h 30, suivie d'une soirée de gala. Le menu sera élaboré par le célèbre traiteur Cinq Sens. Soirée animée par le groupe suisse très authentique Oesch's die Dritten, ainsi que par le Neuchâtelois Mc Roger.
Partager
durckenE-MailFacebookTwitter
Newsletter
Réseaux sociaux
FacebookInstagramTwitterLinkedInYouTube
Magazine Touring
Magazine Touring
Applications
Nouveaux produits & jubilés
50 ans Protection juridique
60 ans Livret ETI
Sociétariat famille
 
Merci de patienter un instant
Votre commande est en cours de traitement.